Utiliser la fonction VraiFaux pour afficher ou calculer une valeur

Important :  Cet article a été traduit automatiquement, voir l’avertissement. Vous pouvez consulter la version en anglais de cet article ici.

La fonction IIf utilise la syntaxe suivante :

VraiFaux(testlogique; valeur si vrai; valeur si faux)

Par exemple, pour calculer la TVA dans une zone de texte sur un formulaire, vous pouvez taper l’expression suivante dans la propriété Source contrôle pour la zone de texte :

=VraiFaux([ÉtatProvince] = “WA”;[TotalCommande] * 0,095; 0)

Traduction : si le champ ÉtatProvince contient « WA », calculer la TVA sous la forme TotalCommande fois 0,095. Dans le cas contraire, retourner zéro.

Fonctions VraiFaux imbriquées

Une fois que vous maîtrisez la fonction VraiFaux, vous allez vous rendre compte que son imbrication peut être très utile. « Imbrication » signifie que vous utilisez une fonction VraiFaux à l’intérieur d’une autre fonction VraiFaux, comme argument « valeur si vrai » ou comme argument « valeur si faux » ou les deux. Par exemple, vous avez besoin d’une colonne Statut dans un rapport qui doit afficher « En retard » si la date d’échéance est passée pour un élément. Si la date d’échéance est aujourd’hui, « Échéance aujourd’hui » doit s’afficher. Si la date d’échéance n’est pas encore passée, la colonne Statut doit être vide. Prenons une date du jour du 9 février 2012, vous voulez obtenir quelque chose comme ça :

Rapport sur les tâches avec une colonne Statut qui utilise la fonction VraiFaux pour afficher un message.

Pour obtenir ce résultat, vous utilisez deux fonctions VraiFaux, l’une étant l’argument « valeur si faux » de l’autre :

= IIf ([DueDate] < Date (), « Retard », IIf ([DueDate] = Date (), « Aujourd'hui »))

La première fonction VraiFaux compare le champ Échéance à la date du jour (retourné par la fonction Date()). Pour les deux premières tâches du rapport ci-dessus, la date d’échéance est antérieure à la date du jour, le résultat du test logique est donc Vrai et « EN RETARD » s’affiche. Pour la troisième tâche (Peindre le garage), la première fonction VraiFaux retourne Faux, la fonction VraiFaux imbriquée lance le test pour voir si l’échéance est égale à la date du jour. C’est en effet le cas, donc la fonction VraiFaux imbriquée renvoie « Échéance aujourd’hui ». Pour la quatrième tâche (Tailler les arbres), aucune des fonctions VraiFaux ne renvoie Vrai, donc rien ne s’affiche, car il n’y a pas d’argument « valeur si faux » pour la fonction VraiFaux imbriquée. Vous pouvez, bien sûr, ajouter un argument pour afficher une valeur dans ce cas.

Un petit conseil

Imbrication de fonctions VraiFaux est amusant, mais vous ne souhaitez généralement aller plus d'un ou deux niveaux. Les expressions peuvent rapidement devenir difficiles à lire et à gérer. Si votre fonctions VraiFaux imbriquées obtenez pas incontrôlable, vous pouvez utiliser la fonction Switch, qui fournit une procédure similaire « if – puis « genre de logique.

Haut de la page

Remarque : Avertissement traduction automatique : cet article a été traduit par un ordinateur, sans intervention humaine. Microsoft propose cette traduction automatique pour offrir aux personnes ne maîtrisant pas l’anglais l’accès au contenu relatif aux produits, services et technologies Microsoft. Comme cet article a été traduit automatiquement, il risque de contenir des erreurs de grammaire, de syntaxe ou de terminologie.

Développez vos compétences
Découvrez des formations
Accédez aux nouvelles fonctionnalités en avant-première
Rejoignez le programme Office Insider

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Merci pour vos commentaires. Il serait vraisemblablement utile pour vous de contacter l’un de nos agents du support Office.

×