Utilisation du cache d’objets avec SharePoint Online

Cet article explique la différence entre l’utilisation du cache d’objets dans SharePoint Server 2013 en local et SharePoint Online.

La dépendance du cache d’objets dans le cadre d’un déploiement SharePoint Online a une incidence négative significative. Toute dépendance du cache d’objets dans SharePoint Online a pour effet de réduire la fiabilité de votre page.

Fonctionnement du cache d’objets de SharePoint Online et de SharePoint Server 2013

Quand SharePoint Server 2013 est hébergé localement, le client dispose de serveurs web frontaux privé hébergeant le cache d’objets. Cela signifie que le cache est dédié à un seul client, et limité uniquement par la quantité de mémoire disponible allouée au cache d’objets. Un seul client étant servi dans le scénario local, les serveurs web frontaux sont généralement confrontés à des utilisateurs envoyant des demandes répétées aux mêmes sites. Cela signifie que le cache est rapidement saturé, et reste rempli des résultats de requête de liste et des objets SharePoint que vos utilisateurs demandent à intervalles réguliers.

Affiche le trafic et la charge sur les serveurs web frontaux locaux

Par conséquent, la deuxième fois qu’un utilisateur visite une page, le temps de chargement de celle-ci est plus court. Après au minimum quatre chargements de la même page, celle-ci est mise en cache sur tous les serveurs web frontaux.

En revanche, dans SharePoint Online, les serveurs et les sites sont beaucoup plus nombreux. Chaque utilisateur peut se connecter à un serveur web frontal distinct, dont le cache n’est pas saturé. Ou bien, si le cache sature pour un serveur, l’utilisateur suivant de ce serveur frontal web demande une page d’un autre site. Ou encore, même si l’utilisateur suivant demande la même page que lors de sa visite précédente, un équilibrage de charge a lieu sur un autre serveur web frontal n’ayant pas cette page dans son cache. Dans ce dernier cas, la mise en cache n’aide pas du tout les utilisateurs.

Dans la figure suivante, chaque point représente une page demandée par un utilisateur, et l’emplacement de mise en cache de cette page. Les différentes couleurs représentent les différents clients faisant un usage partagé de l’infrastructure SaaS.

Affiche les résultats de la mise en cache d’objets dans SharePoint Online

Comme le montre le diagramme, les chances pour un utilisateur de trouver un serveur avec la version mise en cache de sa page sont très minces. Par ailleurs, en raison de l’importance du débit et du fait que les serveurs sont partagés entre de nombreux sites, le cache ne dure pas longtemps en raison de la quantité restreinte d’espace disponible pour la mise en cache.

Pour toutes ces raisons, compter sur les utilisateurs pour accéder aux objets mis en cache n’est pas un moyen efficace de garantir une expérience utilisateur et des temps de chargement de page de qualité dans SharePoint Online.

Si nous ne pouvons pas compter sur le cache d’objets pour améliorer les performances dans SharePoint Online, que pouvons-nous utiliser à la place ?

Étant donné que vous ne pouvez pas compter sur la mise en cache dans SharePoint Online, vous devez évaluer d’autres approches de conception pour les personnalisations de SharePoint qui utilisent le cache d’objets. Cela implique d’adopter des approches des problèmes de performances qui ne dépendent pas de la mise en cache d’objets pour produire de bons résultats pour les utilisateurs. Celles-ci sont décrites dans les autres articles de cette série, à savoir :

Développez vos compétences
Découvrez des formations
Accédez aux nouvelles fonctionnalités en avant-première
Rejoignez le programme Office Insider

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Merci pour vos commentaires. Il serait vraisemblablement utile pour vous de contacter l’un de nos agents du support Office.

×