Supplément à la déclaration de confidentialité de Microsoft Lync Server 2013

Dernière mise à jour : février 2013

Table des matières

Archivage

Flux d’activités

Service de carnet d’adresses

Contrôle d’admission des appels

Collecte et rapport de données d’enregistrements des détails des appels

Délégation d’appel

ID de l’appelant

Affichage du nom de l’appelant

Journalisation côté client

Services d’urgence (112)

Infrastructure d’emplacements

Serveur Lync Web App

Aspects de la localisation par dérivation média

Pièces jointes de réunion

Transfert de fichiers d’égal à égal

Conversation de groupe persistante

Image personnelle

Authentification de code confidentiel

Sondage

Collaboration avec PowerPoint

Informations de présence et de contact

Mode confidentiel

Ligne privée

Collecte et rapport de données de qualité de l’expérience (QoE)

Contrôle d’accès basé sur un rôle

Enregistrement

Response Group Service - Anonymisation d’agent

Journalisation côté serveur

Rapports des erreurs de connexion

Recherche par compétence

Rognage intelligent

Magasin de contacts unifié

Amélioration de la qualité de voix

Collaboration avec tableau blanc

Cette page est un supplément de la page Déclaration de confidentialité pour les produits Microsoft Lync. Pour comprendre les pratiques de collecte et d’utilisation de données propres à un produit ou service Microsoft Lync particulier, nous vous recommandons à la fois de lire la Déclaration de confidentialité des produits Microsoft Lync et son supplément.

Ce supplément à la déclaration de confidentialité traite du déploiement et de l’utilisation du logiciel de communication Microsoft Lync 2013 déployé au sein de votre entreprise. Si votre société utilise Lync Server dans le cadre d’une solution ou d’un service en ligne (autrement dit, si un tiers tel que Microsoft héberge les serveurs sur lesquels le logiciel s’exécute), des informations seront transférées à ce tiers. Pour plus d’informations sur l’utilisation des données transférées à ce tiers, consultez l’administrateur de votre entreprise ou votre fournisseur de services.

Archivage

Rôle de cette fonctionnalité : l’archivage fournit aux organisations sujettes à des exigences de rétention basées sur des exigences du secteur ou réglementaires, ou qui ont une politique de rétention propre, une façon d’archiver certaines communications et données d’utilisation Lync pour répondre à ces exigences.

Informations collectées, traitées ou transmises : l’archivage stocke le contenu des messages instantanés à plusieurs et P2P, le contenu de conférence, notamment le contenu téléchargé (par exemple, des documents), et du contenu lié à un événement (par exemple, la participation, la sortie, le téléchargement, le partage ou les modifications) sur un serveur configuré par l’administrateur de l’entreprise. Les transferts de fichiers P2P, les conversations audio et vidéo P2P, le partage d’application pendant une conversation P2P, les annotations et les sondages de conférence ne peuvent pas être archivés. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : permet à une organisation d’archiver le contenu pour répondre à des exigences de rétention du secteur, réglementaires ou de l’organisation.

Choix/Contrôle : l’archivage est désactivé par défaut. Cette fonctionnalité ne propose pas de contrôles au niveau de l’utilisateur, l’administrateur de l’entreprise pour l’organisation gère cette fonctionnalité.

  • À partir de la page Paramètres de surveillance et d’archivage, mettez à jour les valeurs de Stratégie d’archivage et de Configuration de l’archivage.

Pour activer l’intégration Exchange :

  • À partir de la page Paramètres de surveillance et d’archivage, mettez à jour la valeur de Configuration de l’archivage.

Remarque : Une fois l’intégration Exchange activée, les utilisateurs hébergés sur Microsoft Exchange Server 2010 ou version ultérieure doivent être gérés à partir du panneau de configuration Exchange.

Informations sur les activités

Rôle de cette fonctionnalité : les informations sur les activités permettent aux utilisateurs finaux de voir les mises à jour « sociales » des personnes figurant dans leur Liste des contacts. Elles leur permettent également d’afficher pour d’autres leurs notes personnelles récentes, une nouvelle photo, ainsi que des changements de fonction ou de bureau.

Informations collectées, traitées ou transmises : les utilisateurs finaux publient, via Présence, les informations suivantes dans Microsoft Lync 2013 :

  • l’heure de mise à jour de leur image d’entreprise (extraite de l’annuaire de l’entreprise, par exemple, les services de domaine Active Directory) ;

  • une image web (que les utilisateurs finaux téléchargent pour la montrer à d’autres personnes) avec l’heure de sa mise à jour ;

  • l’heure de changement de leur fonction et le nom de celle-ci (extraite de l’annuaire de l’entreprise) ;

  • l’heure de changement de bureau et l’emplacement de celui-ci (extrait de l’annuaire de l’entreprise) ;

  • un historique des dernières notes personnelles publiées ;

  • leur note d’absence du bureau extraite de Microsoft Exchange Server.

Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : ces informations sont partagées avec les personnes figurant dans la Liste des contacts de l’utilisateur final, qui consultent les informations sur ses activités et entretiennent avec lui une relation de confidentialité familiale, amicale, de groupe de travail, de collègue ou de contact externe.

Choix/Contrôle : l’administrateur d’entreprise peut configurer le paramètre intrabande PersonalNoteHistoryDepth qui contrôle le nombre de notes personnelles qui sont conservées pour l’utilisateur final. Si cette valeur est définie sur 0, aucun historique des notes n’est conservé et seule la note actuelle est conservée (comme dans les versions précédentes). Chaque utilisateur final a également la possibilité de ne rien publier dans les Informations sur les activités en sélectionnant le paramètre approprié dans la boîte de dialogue des options de leur client Lync.

Service de carnet d’adresses

Rôle de cette fonctionnalité : la fonctionnalité Service de carnet d’adresses permet à des clients Lync Server, tels que Lync 2010 et les clients de bureau plus récents, Lync pour appareils mobiles et autres, de rechercher des contacts.

Informations collectées, traitées ou transmises : l’utilisateur final fournit une chaîne de recherche qui est utilisée pour chercher une concordance dans la base de données ou dans les fichiers de téléchargement du carnet d’adresses. Tout enregistrement concordant trouvé pour une chaîne de recherche donnée est renvoyé au client.

Utilisation des informations : les informations de la chaîne de recherche sont utilisées pour chercher des enregistrements concordants.

Choix/Contrôle : la fonctionnalité Service de carnet d’adresses est activée par défaut. Il n’existe aucune possibilité de la désactiver.

Contrôle d’admission des appels

Rôle de cette fonctionnalité : la fonctionnalité Contrôle d’admission des appels permet aux administrateurs d’entreprise de contrôler le volume de trafic audio/vidéo de Lync Server sur une liaison réseau étendu.

Informations collectées, traitées ou transmises : la fonctionnalité Contrôle d’admission des appels collecte, traite et reçoit les adresses IP des appelants et appelés, les informations d’emplacement de point de terminaison (à l’intérieur ou à l’extérieur du réseau d’entreprise) des deux côtés, et des informations sur le fait que l’appel est fédéré ou non. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : l’administrateur peut utiliser ces informations pour administrer l’utilisation par l’entreprise d’une liaison réseau étendu particulière pour les appels audio/vidéo Lync Server.

Choix/Contrôle : la fonctionnalité Contrôle d’admission des appels est désactivée par défaut. L’administrateur d’entreprise peut l’activer en accédant à la page de paramètres Configuration réseau du Panneau de configuration de Microsoft Lync Server, puis en mettant à jour le paramètre Stratégie globale pour activer la gestion de bande passante.

Remarque : Les stratégies de Contrôle d’admission des appels peuvent avoir une incidence sur les services d’urgence (ils pourraient être routés vers une ligne erronée).

Collecte et rapport de données d’enregistrements des détails des appels

Rôle de cette fonctionnalité : la fonctionnalité Collecte et rapport de données d’enregistrements des détails des appels collecte et rapporte les détails des enregistrements, communications et réunions d’égal à égal effectuées à l’aide de Lync Server.

Informations collectées, traitées ou transmises : si cette fonctionnalité est activée, les données de tous les enregistrements, communications et réunions d’égal à égal sont enregistrées dans la base de données d’enregistrements des détails des appels (le contenu n’est pas enregistré). Les données d’enregistrements des détails des appels sont stockées dans la base de données du serveur de surveillance déployée dans l’entreprise, et rapportées dans un ensemble de rapports de serveur de surveillance standard. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : les données d’enregistrements des détails des appels peuvent être utilisées pour réviser l’historique des enregistrements, communications et réunions d’égal à égal intervenues au sein de l’organisation.

Choix/Contrôle : l’enregistrement des détails des appels est activé par défaut, mais l’administrateur d’entreprise doit installer un Serveur de surveillance connecté à une base de données principale de serveur de surveillance pour collecter les données d’enregistrements des détails des appels. L’administrateur peut déployer les rapports de Serveur de surveillance standard ou créer des rapports personnalisés en interrogeant la base de données du serveur de surveillance.

Délégation d’appel

Rôle de cette fonctionnalité : la fonctionnalité Délégation d’appel permet aux utilisateurs de désigner une ou plusieurs personnes (délégués) autorisées à émettre et à recevoir des appels, organiser des réunions en ligne et y participer en leur nom.

Informations collectées, traitées ou transmises : lors de l’attribution de délégués, les informations de contact des délégués doivent être fournies pendant la configuration. Les utilisateurs configurés en tant que délégués reçoivent une notification qui les informe qu’une personne de leur organisation les a désignés comme délégué. Quand un délégué répond à un appel au nom de la personne qui l’a assigné en tant que délégué, cette personne reçoit une notification par courrier électronique l’informant de cet événement. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : Lync utilise les informations de contact du délégué pour lui permettre d’émettre et de recevoir des appels ou de participer à des réunions au nom de la personne dont il est le délégué.

Choix/Contrôle : la fonctionnalité de délégation d’appel est désactivée par défaut. L’administrateur de l’entreprise peut activer ou désactiver la délégation d’appel pour leur organisation en définissant EnableDelegation à True.

Remarque : Les administrateurs d’entreprise peuvent configurer la synchronisation de délégué de calendrier Exchange avec Lync Server 2010 ou version ultérieure. Lorsqu’elle est activée, les délégués de calendrier Exchange disposant des autorisations appropriées (égales ou supérieures à des autorisations de niveau Auteur secondaire) sont automatiquement ajoutés en tant que délégués dans Lync. Cela ne modifie pas les paramètres de transfert d’appel.

ID de l’appelant

Rôle de cette fonctionnalité : la fonctionnalité ID de l’appelant contrôle le numéro de téléphone qui est affiché à la personne qui appelle. L’administrateur d’entreprise peut décider de remplacer l’ID de l’appelant en entrant un autre numéro qui apparaît alors comme ID de l’appelant pour tous les appels sortant de l’organisation ou pour un ensemble de numéros définis. Par exemple, l’administrateur peut configurer un ID de l’appelant afin que le numéro général de la société s’affiche à la place du numéro personnel de l’utilisateur.

Informations collectées, traitées ou transmises : le numéro de téléphone de l’utilisateur ou un autre numéro de téléphone configuré. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : lors de l’appel du numéro de téléphone de l’utilisateur ou d’un autre numéro de téléphone (le cas échéant), il est affiché au destinataire de l’appel.

Choix/Contrôle : il est possible d’activer ou de désactiver l’option Supprimer l’ID de l’appelant en accédant à la page Routage du Panneau de configuration de Lync Server. Si l’option Supprimer l’ID de l’appelant n’est pas activée, le numéro de téléphone de l’appelant ne s’affiche pas. Si l’option Supprimer l’ID de l’appelant est activée, il convient d’entrer un autre numéro à afficher pour l’appelé.

Affichage du nom de l’appelant

Rôle de cette fonctionnalité : ce nom d’affichage est celui de l’utilisateur final enregistré dans le référentiel local (Service de carnet d’adresses) de Lync Server. Pour les appels sortants d’utilisateurs finaux de Lync Server au réseau téléphonique commuté (RTC), cette fonctionnalité envoie toute information de nom d’affichage à la passerelle de sortie RTC, au système IP-PBX ou au contrôleur de session en périphérie.

Informations collectées, traitées ou transmises : pour les appels sortants du réseau Lync Server, le nom d’affichage est envoyé à la passerelle de sortie RTC, au système IP-PBX ou au contrôleur de session en périphérie s’il n’y a pas de restriction de confidentialité dans Lync Server pour la fourniture de ces informations. Ces dernières peuvent alors être affichées pour le destinataire de l’appel.

Utilisation des informations : ces informations sont utilisées pour permettre à l’appelé de voir s’afficher le nom et le numéro de téléphone de l’appelant. Ces informations ne doivent pas être considérées comme définitives.

Choix/Contrôle : actuellement, Lync Server n’intègre pas de contrôles permettant de définir des restrictions de confidentialité pour la fourniture d’informations de nom d’affichage. Ce dernier est toujours transmis par le serveur. Un certain nombre de passerelles RTC, systèmes IP-PBX ou contrôleurs de session sont capables de filtrer ou de remplacer les informations de nom d’affichage en fonction de la direction de l’appel (entrant, sortant).

Journalisation côté client

Rôle de cette fonctionnalité : la journalisation côté client collecte les informations que l’équipe de support de deuxième niveau peut utiliser pour déterminer la raison d’un problème. Les journaux côté client sont stockés localement sur l’ordinateur de l’utilisateur.

Informations collectées, traitées ou transmises : quand la journalisation côté client est activée, des informations d’utilisation spécifiques sont enregistrées et stockées sur l’ordinateur de l’utilisateur. Ces informations peuvent inclure des objets et des emplacements de réunions, des messages SIP (Session Initiation Protocol), des réponses à des invitations Lync, des informations sur l’expéditeur et le destinataire des messages instantanés, l’itinéraire du message, la liste des contacts et les informations de présence des utilisateurs, les noms d’applications, pièces jointes, fichiers Microsoft PowerPoint, tableaux blancs ou sondages partagés pour inclure les questions du sondage partagé et un index des votes sont tous enregistrés dans les journaux côté client. Le contenu des conversations Lync n’est pas stocké (messages instantanés, supports de présentation PowerPoint, contenu de tableau blanc, notes, détails de sondage, etc.) dans les journaux côté client. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : les informations collectées dans les journaux côté client peuvent être utilisées par le support client de l’utilisateur ou envoyées à Microsoft pour résoudre les problèmes Lync.

Choix/Contrôle : la fonctionnalité de journalisation côté client est désactivée par défaut. L’administrateur de l’entreprise peut l’activer ou la désactiver en définissant ucEnableUserLogging à 1.

Services d’urgence (911)

Rôle de cette fonctionnalité : lorsque l’administrateur d’entreprise rend la fonctionnalité Services d’urgence disponible, celle-ci permet à Lync de communiquer un emplacement à un fournisseur de services de routage tiers sélectionné par le client. Le fournisseur de services de routage communique ensuite l’emplacement aux intervenants d’urgence en cas d’appel à ces derniers (par exemple, en composant le 911 aux États-Unis). Lorsque la fonctionnalité est activée, les informations sur l’emplacement transmises au personnel des services d’urgence correspondent à l’emplacement que l’administrateur d’entreprise a attribué à votre emplacement (par exemple, le numéro d’un bureau) et entré dans la base de données des emplacements, ou, si un tel emplacement est indisponible, celui que vous avez peut-être entré manuellement dans le champ Emplacement. Si un utilisateur appelle les services d’urgence en utilisant Lync via une connexion Internet sans fil alors qu’il se trouve encore sur son lieu de travail, les informations d’emplacement qui lui sont communiquées sont simplement un emplacement approximatif correspondant à celui du point de terminaison sans fil avec lequel leur ordinateur communique. En outre, les informations d’emplacement de ce point de terminaison sans fil sont entrées manuellement par l’administrateur d’entreprise, de sorte que les informations que reçoit le personnel des services d’urgence peuvent ne pas correspondre à l’emplacement réel de l’utilisateur. Pour que cette fonctionnalité soit pleinement opérationnelle, l’entreprise doit conserver un service de routage fourni par des prestataires certifiés. Ce service est uniquement disponible aux États-Unis.

Informations collectées, traitées ou transmises : les informations d’emplacement obtenues par Lync sont celles fournies automatiquement par le serveur d’informations d’emplacement ou celles entrées manuellement dans le champ Emplacement par l’utilisateur. Ces informations sont enregistrées sur l’ordinateur de l’utilisateur de sorte que, quand un numéro de services d’urgence est entré, elles sont transmises avec l’appel afin de les acheminer vers les services d’urgence appropriés et de leur communiquer un emplacement approximatif. Leur emplacement peut également être envoyé par message instantané à un service de sécurité local. Pour les appels d’urgence, les enregistrements des détails des appels contiennent leurs informations d’emplacement. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : l’emplacement est utilisé pour router l’appel vers le prestataire de services d’urgence approprié et pour l’acheminement des intervenants. Ces informations peuvent également être envoyées au service de sécurité de l’entreprise sous forme de notification avec l’emplacement de l’appelant et les informations de rappel.

Choix/Contrôle : cette fonctionnalité est désactivée par défaut. L’administrateur de l’entreprise doit l’activer.

Désactivé :

Les services d’urgence sont désactivés par défaut. Si l’administrateur d’entreprise les active, il reste possible de modifier ou de supprimer la stratégie d’emplacement des sous-réseaux et/ou utilisateurs, ainsi que d’interrompre le service de routage du fournisseur de services.

Activé :

Une stratégie d’emplacement activant les services d’urgence doit être définie et associée soit à un sous-réseau à partir duquel des clients de communications unifiées (CU) s’enregistreront, soit à des utilisateurs, soit aux deux. Un service de routage des services d’urgence doit être obtenu du fournisseur de services et une connectivité de routage établie vers le fournisseur de services.

Remarque : L’administrateur de l’entreprise peut limiter la fonctionnalité d’appel d’urgence à l’emplacement de travail d’un utilisateur, il est donc conseillé de vérifier auprès de votre administrateur l’étendue de la mise en œuvre de cette fonctionnalité.

Infrastructure d’emplacements

Rôle de cette fonctionnalité : les informations d’emplacement et de fuseau horaire de l’utilisateur final sont calculées et partagées avec d’autres personnes à l’aide de la fonctionnalité de présence.

Informations collectées, traitées ou transmises : les données d’emplacement géographique de l’utilisateur final sont collectées à l’aide de l’un des deux mécanismes suivants : l’utilisateur entre manuellement les données ou celles-ci sont automatiquement fournies par le serveur d’informations d’emplacement (« LIS ») de l’entreprise. En outre, le fuseau horaire de l’utilisateur final est extrait du système d’exploitation Windows de son ordinateur. Les données d’emplacement collectées consistent en une chaîne « description » ainsi qu’en des informations d’adresse mises en forme. La description est toute chaîne susceptible d’informer d’autres personnes sur l’emplacement de l’utilisateur final (par exemple, « Domicile » ou « Bureau ».), tandis que les informations d’adresse mises en forme correspondent à une adresse municipale (par exemple, « 5678 Main St, Buffalo, NY, 98052 »).Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : les données de description et de fuseau horaire d’emplacement sont partagées avec d’autres personnes via la fonctionnalité de présence de Lync, en fonction de la manière dont la confidentialité de la présence est configurée. Les informations figurent sur la carte de visite de l’utilisateur. Notez que l’adresse mise en forme, ou adresse municipale, n’est pas partagée sur la carte de visite, mais peut être transmise au personnel des services d’urgence si l’utilisateur final émet un appel d’urgence (par exemple, 911). (Voir la description « Services d’urgence ».)

Choix/Contrôle : l’administrateur d’entreprise dispose des contrôles suivants :

  • EnhancedEmergencyServicesEnabled : si ce contrôle a la valeur True, l’entrée de nom de l’emplacement dans le champ d’emplacement et une boîte de dialogue Emplacement complète sont accessible à l’aide de l’option Définir l’emplacement du menu d’emplacement. S’il a la valeur False, une entrée limitée est disponible pour le nom de l’emplacement dans le champ d’emplacement.Par ailleurs, si le contrôle est défini sur True, les données d’emplacement sont partagées pour les appels aux services d’urgence. S’il est défini sur False, elles ne sont pas partagées. Les utilisateurs finaux ne peuvent pas modifier ce paramétrage. Sachez que la description de l’emplacement (extraite du LIS ou entrée par l’utilisateur final) est toujours partagée dans les informations de présence, quelle que soit le paramétrage du contrôle.

  • UseLocationForE911Only : si le contrôle a la valeur True, les données d’emplacement dans le LIS ne sont pas automatiquement partagées dans les informations de présence. S’il a la valeur False, les données d’emplacement dans le LIS sont automatiquement partagées dans les informations de présence.

  • PublishLocationDataDefault : ce contrôle configure le comportement par défaut pour tous les utilisateurs qui n’ont pas explicitement choisi de partager ou non leur description d’emplacement à l’aide des informations de présence. Si sa valeur est True, par défaut, l’emplacement est partagé. Si c’est False, par défaut, il ne l’est pas.

  • LocationRequired : ce paramètre détermine si les utilisateurs finaux sont invités à entrer leur emplacement. Trois valeurs sont possibles : Yes, Disclaimer et No.

    • Yes - affiche « Définir votre emplacement » en rouge s’il n’y a pas de données d’emplacement.

    • Disclaimer - affiche « Définir votre emplacement » en rouge avec un « X » à côté s’il n’y a pas de données d’emplacement. Les utilisateurs finaux peuvent cliquer sur le « X » pour voir l’exclusion. Remarque : si un administrateur d’entreprise choisit cette valeur, il doit compléter le texte de l’exclusion.

    • No - affiche « Définir votre emplacement » en noir s’il n’y a pas de données d’emplacement.

Serveur Lync Web App

Rôle de cette fonctionnalité : le composant web Microsoft Lync Web App doit être déployé pour pouvoir utiliser Lync Web App, programme basé sur le plug-in de navigateur Microsoft Silverlight qui permet de participer à des réunions.

Informations collectées, traitées ou transmises : l’adresse et le mot de passe d’ouverture de session de l’utilisateur final, ainsi que ses informations de réunion, serviront à l’authentifier avant de le connecter à une réunion. Les informations de partage des programmes et du Bureau seront partagées avec tous les utilisateurs participant à la réunion. Ceux-ci pourront consulter les informations de présence et de contact de l’utilisateur final.

Utilisation des informations : l’adresse et le mot de passe d’ouverture de session de l’utilisateur final, ainsi que ses informations de réunion, serviront à l’authentifier avant de le connecter à une réunion.

Choix/Contrôle : le composant web Lync Web App est activé par défaut.

Aspects de la localisation par dérivation média

Rôle de cette fonctionnalité : la dérivation média détermine la localité des adresses IP de terminaison média locale par défaut d’un utilisateur de Lync Server et la passerelle RTC, le système IP-PBX ou le contrôleur de session en périphérie à utiliser dans un appel RTC ou PBX associé à cet utilisateur. Si l’emplacement des deux éléments est tel qu’ils sont bien connectés, sans contrainte de bande passante, et que la dérivation média a été activée, les médias circulent directement entre l’utilisateur de Lync Server et la passerelle RTC, le système IP-PBX ou le contrôleur de session en périphérie, sans passer par le serveur de médiation Lync Server. La signalisation de l’appel continue à passer de l’utilisateur Lync Server au serveur de médiation Lync Server et à la passerelle RTC, au système IP-PBX ou au contrôleur de session en périphérie.

Informations collectées, traitées ou transmises : la localité de l’adresse IP de terminaison média locale par défaut pour l’utilisateur final et la passerelle RTC, le système IP-PBX ou le contrôleur de session en périphérie est déterminée en mettant en correspondance chaque adresse IP de média par défaut locale avec un ID de dérivation stocké dans le magasin de configurations de Lync Server. L’ID de dérivation est un GUID qui n’est pas filtré par le proxy d’accès. Il est donc fourni à des utilisateurs externes et des utilisateurs fédérés, et à la disposition des utilisateurs internes. Cette fonctionnalité n’envoie aucune information à Microsoft.

Utilisation des informations : si l’utilisateur de Lync Server et la passerelle RTC, le système IP-PBX ou le contrôleur de session en périphérie se trouvent dans le même lieu, l’ID de dérivation associé à l’adresse IP de média par défaut locale de chaque élément est identique. La partie qui reçoit l’ID de dérivation de son homologue voit que son propre ID de dérivation correspond. Dans ce cas, le média pour l’appel est autorisé à circuler directement entre l’utilisateur de Lync Server et la passerelle RTC, le système IP-PBX ou le contrôleur de session en périphérie, sans passer par le serveur de médiation.

Choix/Contrôle : la dérivation média est désactivée par défaut tant globalement que pour chaque ligne d’une passerelle RTC, d’un système IP-PBX ou d’un contrôleur de session en périphérie. L’administrateur d’entreprise peut l’activer tant globalement que pour une ligne particulière à l’aide des deux méthodes ci-dessous.

Utilisation du Panneau de configuration de Lync Server

  • La dérivation globale est activée en cliquant sur Configuration réseau, en double-cliquant sur la configuration Globale dans la liste, puis, dans la page Modifier le paramètre global, en cliquant sur Activer la dérivation média et sélectionnant la granularité.

  • La dérivation pour une ligne particulière est activée en cliquant sur Routage des communications vocales, sur l’onglet Configuration de ligne, en double-cliquant sur une ligne existante, puis en cliquant sur Activer la dérivation média.

Utilisation de Microsoft Lync Server 2013 Management Shell

  • L’applet de commande New-CsTrunkConfiguration ou Set-CsTrunkConfiguration permet d’activer la dérivation média pour une ligne.

  • Les applets de commande New-CsNetworkMediaBypassConfiguration et Set-CsNetworkConfiguration permettent d’activer la dérivation média globale.

Pièces jointes de réunion

Rôle de cette fonctionnalité : les pièces jointes de réunion permettent aux organisateurs de réunion de télécharger et de partager des fichiers avec les participants à la réunion, en les affichant pendant la réunion ou en permettant leur téléchargement ultérieurement.

Informations collectées, traitées ou transmises : les pièces jointes de réunion sont téléchargées par l’organisateur de la réunion et stockées sur Lync Server. La durée de conservation des pièces jointes sur le serveur est configurable par l’administrateur de l’entreprise. Elles sont disponibles au téléchargement par l’organisateur de la réunion et les participants jusqu’à ce que l’organisateur les supprime ou jusqu’à la fin de la période de rétention configurée par l’administrateur. À ce moment là, la pièce jointe est supprimée. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : les pièces jointes de réunion téléchargées sont partagées et peuvent être téléchargées par les participants à la réunion. La disponibilité des pièces jointes peut être limitée à certains rôles (organisateur, présentateur, tout le monde). Si l’accès à une pièce jointe a été limité à un rôle donné, elle ne sera pas visible aux autres rôles.

Choix/Contrôle : les pièces jointes de réunion sont activées par défaut. L’administrateur d’entreprise peut activer ou désactiver cette fonctionnalité pour un, plusieurs ou tous les utilisateurs à l’aide de la stratégie AllowFileTransfer.

Transfert de fichiers d’égal à égal

Rôle de cette fonctionnalité : le transfert de fichiers d’égal à égal (P2P) permet aux utilisateurs de Lync de transférer des fichiers dans le cadre de conversations par messagerie instantanée à deux.

Informations collectées, traitées ou transmises : le fichier est transféré directement entre le propriétaire et l’autre personne de la conversation. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : les utilisateurs choisissent d’effectuer un transfert de fichier, puis sélectionnent le fichier à transférer. Le destinataire du fichier doit accepter explicitement de le recevoir. Les fichiers partagés à l’aide de cette fonctionnalité ne sont pas stockés sur Lync Server.

Choix/Contrôle : le transfert de fichiers d’égal à égal est activé par défaut. L’administrateur d’entreprise peut activer ou désactiver cette fonctionnalité pour un, plusieurs ou tous les utilisateurs à l’aide de la stratégie AllowFileTransfer.

Conversation de groupe persistante

Rôle de cette fonctionnalité : une conversation persistante permet aux utilisateurs de collaborer en publiant des messages dans des salles de conversation persistantes. Les données sont persistantes sur le serveur et les membres de la salle y ont accès, notamment aux données d’historique. Cette fonctionnalité permet aux utilisateurs d’avoir des conversations de groupe, de rechercher, de rejoindre et de participer à des conversations, de rechercher du contenu dans des salles et entre salles et de créer des filtres pour suivre des conversations sur des sujets donnés.

Informations collectées, traitées ou transmises : une conversation de groupe persistante stocke le contenu de conversations de groupe sur un serveur configuré par l’administrateur. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : une conversation de groupe persistante est une conversation persistante qui ressemble à une « salle de conversation » dans laquelle la conversation ne prend jamais fin, car les membres participent et quittent la conversation. C’est pourquoi la conversation doit être persistante.

Choix/Contrôle : une conversation de groupe persistante doit être activée par l’administrateur de l’entreprise. Si elle est activée, l’administrateur peut contrôler la période de rétention, le serveur sur lequel les informations sont stockées, si l’historique de la conversation de groupe est archivé pour des raisons de conformité ou autres, et gérer/modifier les propriétés d’une salle. Les utilisateurs avec des rôles différents ont un accès différent aux données persistantes, comme indiqué ci-dessous.

  • Les administrateurs peuvent supprimer du contenu ancien (par exemple, le contenu publié avant une date donnée) d’une salle de conversation afin de conserver une taille de base de données raisonnable. Ils peuvent également supprimer ou déplacer des messages jugés inappropriés pour une salle de conversation donnée. (ou considérés inadaptés)

  • Les utilisateurs finaux, y compris les auteurs de message, ne peuvent pas supprimer le contenu d’une salle de conversation.

  • Les responsables de salle de conversation peuvent désactiver une salle, mais ne peuvent pas supprimer des salles. Seuls les administrateurs peuvent supprimer une salle de conversation une fois créée.

Image personnelle

Rôle de cette fonctionnalité : l’image personnelle permet aux utilisateurs d’afficher leur image personnelle à d’autres personnes au sein de l’organisation dans une carte de visite. Si un utilisateur choisit d’afficher son image personnelle dans sa carte de visite, d’autres utilisateurs Lync sont en mesure de l’afficher dans leur liste de contacts Lync à l’aide de l’option « Afficher les photos des contacts ». Si les utilisateurs choisissent d’afficher leur image personnelle, ils peuvent choisir d’afficher l’image par défaut utilisée par leur organisation si cette fonctionnalité est activée pour l’entreprise ou ils peuvent télécharger une image de leur ordinateur.

Informations collectées, traitées ou transmises : les préférences de partage d’image personnelle et les images personnelles téléchargées, le cas échéant. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : les informations sont stockées sur le serveur Lync et utilisées pour personnaliser l’expérience utilisateur et le partage avec d’autres utilisateurs.

Choix/Contrôle : l’administrateur de l’entreprise contrôle :

•si les utilisateurs partagent les images par défaut ou non. Cet aspect peut être modifié.

•La taille maximale d’une image qu’un utilisateur peut télécharger.

•Les types d’image autorisés.

Authentification de code confidentiel

Rôle de cette fonctionnalité : la fonctionnalité Authentification de code confidentiel est un mécanisme permettant d’authentifier les utilisateurs participant à des réunions via standard automatique des conférences ainsi que les utilisateurs qui déploient Microsoft Lync Phone Edition pour la première fois. L’utilisateur entre le numéro de téléphone ou l’extension et le code confidentiel que Lync Server utilise pour valider ses informations d’identification. Le code confidentiel peut être défini par l’utilisateur ou fourni par un administrateur d’entreprise.

Informations collectées, traitées ou transmises : durant l’authentification, le numéro de téléphone ou l’extension et le code confidentiel de l’utilisateur sont collectés. Lync Server valide ces informations par rapport à sa base de données principale. Le code confidentiel est conservé dans la base de données principale avec hachage dans un sens à des fins de sécurité. Une fois défini, le code confidentiel est invisible à tous. Un code confidentiel peut être défini ou redéfini par un utilisateur, un administrateur ou un utilisateur de support technique.

Quand un administrateur ou un utilisateur de support technique définit ou redéfinit le code confidentiel, le nouveau code s’affiche et il est possible de l’envoyer à l’utilisateur par messagerie électronique. Le modèle de courrier électronique personnalisable fourni inclut un texte informant l’utilisateur que le code confidentiel a peut-être été vu par l’administrateur ou l’utilisateur de support technique, et l’invitant par conséquent à le redéfinir.

Utilisation des informations : Lync Server utilise le code confidentiel pour authentifier l’utilisateur accédant à la réunion ou pour déployer le téléphone exécutant Lync Phone Edition.

Choix/Contrôle : cette fonctionnalité est activée par défaut. L’administrateur d’entreprise peut désactiver l’authentification de code confidentiel à partir de la page Paramètres de sécurité du Panneau de configuration de Lync Server en activant la case à cocher Authentification de code confidentiel.

Sondage

Rôle de cette fonctionnalité : le sondage permet à l’organisateur de la réunion de regrouper des informations ou de compiler rapidement les préférences des participants à la réunion ou la conversation. Ces informations peuvent être enregistrées et analysées ultérieurement après la réunion.

Informations collectées, traitées ou transmises : les votes sont anonymes. Tous les présentateurs peuvent voir les résultats agrégés et les montrer à tous les participants. Les votes sont conservés par Lync Server conformément aux stratégies d’expiration de contenu de réunion définies par l’administrateur d’entreprise. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : la fonctionnalité Sondage améliore la collaboration en permettant aux présentateurs de déterminer rapidement les préférences des participants.

Choix/Contrôle : l’administrateur d’entreprise dispose des stratégies suivantes

  • EnableDataCollaboration : cette stratégie permet à l’administrateur d’entreprise de restreindre toutes les fonctionnalités de collaboration de données : collaboration avec Microsoft PowerPoint, partage de fichiers, sondage, collaboration avec tableau blanc et pièces jointes. Si cette stratégie est définie sur False, les stratégies applicables à ces fonctionnalités sont sans objet.

  • AllowPolling : cette stratégie permet aux administrateurs d’entreprise d’activer ou de désactiver la fonctionnalité Sondage. Cette fonctionnalité est activée par défaut.

Collaboration avec PowerPoint

Rôle de cette fonctionnalité : la collaboration avec PowerPoint permet aux utilisateurs de montrer, consulter et annoter des présentations PowerPoint pendant une réunion ou une conversation en ligne.

Informations collectées, traitées ou transmises : les actions des utilisateurs finaux déterminent toutes les utilisations de cette fonctionnalité, selon qu’ils téléchargent, parcourent ou annotent une présentation PowerPoint. Tout fichier présenté au cours d’une conversation ou d’une réunion est transmis à tous les participants qui peuvent le récupérer directement dans un dossier de leur ordinateur. Le propriétaire du fichier ou le présentateur peuvent empêcher certains utilisateurs d’enregistrer le fichier, mais cela ne les empêche pas de le récupérer ou de le consulter. Les fichiers PowerPoint sont conservés sur Lync Server conformément aux stratégies d’expiration de contenu de réunion définies par l’administrateur d’entreprise. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : la collaboration avec PowerPoint aide les participants à la conversation à soumettre des présentations efficaces et à recevoir des commentaires.

Choix/Contrôle : l’administrateur d’entreprise dispose des stratégies suivantes :

  • EnableDataCollaboration : cette stratégie permet à l’administrateur d’entreprise de restreindre ou autoriser toutes les fonctionnalités de collaboration de données : collaboration avec PowerPoint, partage de fichiers, sondage, collaboration avec tableau blanc et pièces jointes. Si cette stratégie est définie sur False, les stratégies applicables à ces fonctionnalités sont sans objet.

  • AllowAnnotations : cette stratégie permet à l’administrateur d’entreprise de restreindre les capacités d’annotation du contenu PowerPoint pour les participants à la réunion.

En outre, les présentateurs peuvent restreindre les annotations de présentation PowerPoint par rôle de participant (Aucun, Présentateurs uniquement, Tout le monde) via la boîte de dialogue Options de la réunion. Ce paramètre est disponible pour chaque réunion.

Informations de présence et de contact

Rôle de cette fonctionnalité : les informations de présence et de contact permettent à un utilisateur d’afficher les informations de présence et de contact à d’autres utilisateurs (à l’intérieur et à l’extérieur de l’organisation), et de partager les informations de contact publiées, telles que la présence, le statut, la fonction, le numéro de téléphone, l’emplacement et des notes. L’administrateur de l’entreprise peut également configurer l’intégration avec Microsoft Outlook et Microsoft Exchange Server afin que les messages d’absence du bureau et d’autres informations de statut (par exemple, quand un utilisateur a une réunion de planifiée dans son calendrier Outlook) soient affichés.

Informations collectées, traitées ou transmises : l’adresse et le mot de passe de connexion de l’utilisateur dans un but d’authentification. Les numéros de téléphone supplémentaires disponibles, les messages d’absence du bureau et d’autres informations de statut si l’intégration de Microsoft Outlook et de Microsoft Exchange a été configurée par l’administrateur et activée dans Outlook, ainsi que des notes ou la disponibilité qui ont pu être entrées manuellement par l’utilisateur dans sa carte de visite. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : l’adresse et le mot de passe de connexion sont utilisés pour la connexion à Lync et au serveur Lync. En fonction des paramètres de confidentialité configurés, d’autres utilisateurs Lync et programmes peuvent avoir accès aux informations de présence, de contact et de statut, si elles sont publiées, afin d’améliorer la communication entre les utilisateurs.

Choix/Contrôle : les utilisateurs peuvent choisir les informations publiées sur eux ou l’administrateur d’entreprise peut configurer les informations publiées à leur place. L’administrateur d’entreprise peut désactiver la capacité des utilisateurs finaux à contrôler leurs informations publiées en accédant aux pages Utilisateurs et Paramètres de messagerie instantanée et de présence du Panneau de configuration de Lync Server.

Mode confidentiel

Rôle de cette fonctionnalité : le mode confidentiel est un paramètre qui permet aux utilisateurs de déterminer quelles informations de présence (par exemple, Disponible, Occupé(e), Ne pas déranger, etc.) ils vont partager avec les personnes figurant dans leur liste de contacts.

Informations collectées, traitées ou transmises : l’activation de la fonctionnalité Mode de confidentialité permet à un utilisateur Lync de modifier les paramètres utilisateur pour que ses informations de présence soient partagées uniquement avec des personnes figurant dans sa Liste des contacts. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : ce paramètre permet à l’utilisateur de déterminer comment les données de présence sont partagées.

Choix/Contrôle :

  • L’administrateur d’entreprise au niveau du pool peut activer le Mode de confidentialité (en utilisant le paramètre intrabande EnablePrivacyMode). Une ce mode activé, par défaut, tout utilisateur final de Lync passe en mode de confidentialité dès l’ouverture d’une session.

  • Lorsque le Mode de confidentialité est activé sur le serveur via les paramètres administrateur, les utilisateurs finaux peuvent décider de laisser voir leur statut de présence à tout le monde (Mode standard) ou uniquement à leurs contacts (Mode de confidentialité).

  • Si l’option Mode standard est activée sur le serveur via les paramètres administrateur, les utilisateurs finaux ne peuvent pas passer en Mode de confidentialité. Ils peuvent opérer uniquement en Mode standard. En revanche, ils peuvent « pré-renoncer » au Mode de confidentialité de façon à ce que, si l’administrateur venait ultérieurement à activer le Mode de confidentialité, ils ne passeraient pas dans ce mode lors d’une ouverture de session Lync.

Ligne privée

Rôle de cette fonctionnalité : la fonctionnalité Ligne privée fournit un numéro de téléphone supplémentaire non publié à un utilisateur final. Ce dernier peut choisir de révéler le numéro de téléphone supplémentaire à d’autres utilisateurs.

Informations collectées, traitées ou transmises : les informations sont collectées à partir de la fonctionnalité Ligne privée de la même manière que sont traités les appels à un numéro de téléphone non privé ordinaire, c’est-à-dire que les enregistrements des détails des appels sont stockés comme pour n’importe quel appel.

Dans certains cas, le numéro privé est communiqué à un tiers par inadvertance, par exemple, quand la personne appelant le numéro privé transfère l’appel à une autre personne.

Utilisation des informations : ces informations sont utilisées pour générer l’historique des occurrences d’appel. Pour plus d’informations, consultez la section Collecte et rapport de données d’enregistrements des détails des appels.

Choix/Contrôle : il n’existe pas de contrôle d’utilisateur final ou d’administrateur pour cette fonctionnalité.

Collecte et rapport de données de qualité de l’expérience (QoE)

Rôle de cette fonctionnalité : la fonctionnalité Collecte et rapport de données de qualité de l’expérience (QoE) recueille et rapporte la qualité des médias des communications et réunions d’égal à égal utilisant Lync. Ces statistiques incluent les adresses IP, le taux de perte, les périphériques utilisés, les événements de qualité médiocre survenus au cours de l’appel, etc.

Informations collectées, traitées ou transmises : si l’administrateur d’entreprise active la surveillance de la QoE, les données de qualité des médias des communications Lync d’égal à égal et des réunions sont enregistrées dans la base de données QoE. Cette fonctionnalité n’enregistre pas le contenu de Lync. Les données QoE sont enregistrées dans la base de données principale du Serveur de surveillance déployée dans l’entreprise, et rapportées dans un ensemble de rapports standard du Serveur de surveillance. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : l’administrateur d’entreprise a accès à ces informations et peut les utiliser pour collecter des commentaires sur la qualité des médias circulant dans le système. Ces informations incluent les adresses IP.

Choix/Contrôle : l’enregistrement de QoE est activé par défaut, mais l’administrateur d’entreprise doit installer un Serveur de surveillance connecté à une base de données principale de serveur de surveillance pour collecter les données QoE. L’administrateur peut déployer les rapports de Serveur de surveillance standard ou créer des rapports personnalisés en interrogeant la base de données du serveur de surveillance.

Les administrateurs d’entreprise peuvent désactiver les rapports QoE en utilisant l’applet de commande Windows PowerShell suivante pour Lync Server :

Set-CsQoEConfiguration –EnableQoE $False

Contrôle d’accès basé sur un rôle

Rôle de cette fonctionnalité : la fonctionnalité Contrôle d’accès basé sur un rôle permet la délégation de droits d’administration pour les scénarios d’administrateur d’entreprise. L’interaction d’un administrateur d’entreprise avec les interfaces de gestion peut être limitée à des opérations spécifiquement autorisées permettant de modifier des objets.

Informations collectées, traitées ou transmises : les capacités d’un administrateur d’entreprise sont évaluées en cours d’exécution sur la base des groupes auxquels l’utilisateur appartient, en particulier les groupes de sécurité Active Directory. Les capacités d’un rôle dans le système sont configurées et définies dans le serveur de gestion central.

Utilisation des informations : un administrateur d’entreprise peut configurer des rôles administrateur supplémentaires de Contrôle d’accès basé sur un rôle pour un déploiement donné. Il peut afficher tous les rôles associés à un autre administrateur.

Choix/Contrôle : ceci est le mécanisme de sécurité/autorisation pour les tâches de gestion informatique. Cette fonctionnalité aucune incidence sur les utilisateurs finaux qui n’ont pas de visibilité à ce sujet.

Enregistrement

Rôle de cette fonctionnalité : l’enregistrement permet aux participants d’une réunion de capturer de l’audio, de la vidéo, des messages instantanés, le partage d’application, des présentations Microsoft PowerPoint, un tableau blanc et un sondage qui se produisent lors d’une réunion afin de l’archiver ou de le réutiliser.

Informations collectées, traitées ou transmises : si des participants choisissent d’enregistrer une session, l’enregistrement sera enregistré localement sur leur ordinateur. Si des participants partagent du contenu pendant une réunion qui est enregistrée, ce contenu sera inclus dans l’enregistrement de la réunion. Quand un participant démarre un enregistrement, une notification est diffusée à tous les participants qui utilisent des clients et des appareils compatibles. Les participants d’une session enregistrée qui utilisent des clients ou des appareils incompatibles seront enregistrés mais ne recevront pas de notification d’enregistrement. Une liste des clients et appareils incompatibles se trouve ci-dessous. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Les clients incompatibles sont les suivants :

  • Microsoft Office Communicator 2007 R2

  • Microsoft Office Communicator 2007

  • Microsoft Office Communicator Web Access (version 2007 R2)

  • Microsoft Office Communicator Web Access (version 2007)

  • Microsoft Office Communications Server 2007 R2 Attendant

Les appareils incompatibles sont les suivants :

  • Microsoft Lync 2010 Phone Edition

  • Microsoft Office Communicator 2007 R2 Phone Edition

  • Microsoft Office Communicator 2007 Phone Edition

Remarque :  Indépendamment de l’appareil utilisé, un participant qui utilise la vidéo en plein écran pendant une réunion ou une conversation n’est pas informé du fait qu’un enregistrement est en cours tant qu’il ne revient pas dans la fenêtre de conversation.

Utilisation des informations : l’enregistrement est enregistré localement sur l’ordinateur de l’utilisateur et peut être utilisé ou partagé par le propriétaire comme n’importe quel autre fichier. En cas de panne durant la phase de publication d’un enregistrement, il se peut que des données capturées durant un enregistrement suspendu indiquent qu’elles ont été incluses involontairement dans l’enregistrement. En cas d’échec d’une partie quelconque de la phase de publication (voir le Gestionnaire des enregistrements pour le statut « Avertissement... »), les enregistrements ne doivent être distribués à personne, même s’il est possible de les lire d’une façon ou d’une autre.

Choix/Contrôle : L’administrateur d’entreprise dispose des contrôles suivants :

  • AllowConferenceRecording : le paramètre de stratégie par défaut est False.

    • Pour un utilisateur transformant un appel d’égal à égal en réunion, si sa stratégie est définie sur True, tous les présentateurs sont en mesure d’enregistrer.

    • Pour un utilisateur démarrant une réunion ad hoc, si sa stratégie a la valeur True, tous les présentateurs sont en mesure d’enregistrer.

    • Pour un utilisateur ayant planifié une réunion ad hoc, si sa stratégie est définie sur True au moment où le premier participant rejoint la réunion, tous les présentateurs sont en mesure d’enregistrer.

    • Dans ces trois scénarios, si la stratégie de l’utilisateur qui a transformé, démarré ou planifié une réunion est définie sur False, l’enregistrement n’est disponible ni pour les présentateurs, ni pour les participants.

    • En cas de modification de la stratégie en cours de réunion, il se peut que la stratégie ne prenne pas effet tant que tous les participants n’ont pas quitté, puis réintégré la réunion.

  • EnableP2PRecording : par défaut, le paramètre a la valeur False lors de l’ouverture de session Lync.

    • S’il est défini sur True, un utilisateur qui entame une conversation avec quelqu’un dont cette stratégie est également définie sur True, est en mesure d’enregistrer.

    • Les utilisateurs ne peuvent enregistrer que si les deux parties de la communication d’égal à égal y sont autorisées.

  • AllowExternalToRecord : ce paramètre est défini par défaut sur False. Les utilisateurs externes incluent des utilisateurs fédérés et anonymes.

    • Réunion : la stratégie AllowExternalToRecord s’applique lorsque le premier participant accède à la réunion et uniquement si le paramètre AllowConferenceRecording a la valeur True.

      • S’il est défini sur True, dans une réunion où l’enregistrement est autorisé, des présentateurs étrangers à l’entreprise sont également autorisés à enregistrer. En cas de modification de la stratégie en cours de réunion, la nouvelle stratégie ne prend pas effet tant que tous les participants n’ont pas quitté, puis réintégré la réunion.

      • S’il est défini sur False, dans une réunion où l’enregistrement est autorisé, des présentateurs étrangers à l’entreprise ne sont pas autorisés à enregistrer. En cas de modification de la stratégie en cours de réunion, il se peut que la nouvelle stratégie ne prenne pas effet tant que tous les participants n’ont pas quitté, puis réintégré la réunion.

    • D’égal à égal (P2P) : la stratégie AllowExternalToRecord s’applique aux conversations d’égal à égal uniquement quand la stratégie EnableP2PRecording a la valeur True.

      • Si elle a la valeur True, un utilisateur étranger à l’entreprise n’est pas autorisé à enregistrer.

      • Si elle a la valeur False, un utilisateur étranger à l’entreprise n’est pas autorisé à enregistrer, tandis que l’utilisateur qui l’en empêche est en mesure de le faire.

Response Group Service - Anonymisation d’agent

Rôle de cette fonctionnalité : Response Group Service (RGS) permet aux administrateurs d’entreprise de créer et de configurer un ou plusieurs groupes Response Group de petite taille en vue du routage et de la mise en attente des appels téléphoniques entrants vers un ou plusieurs agents désignés. Cette fonctionnalité permet à un agent de RGS de gérer les appels sans révéler automatiquement son identité au correspondant distant.

Informations collectées, traitées ou transmises : l’identité de l’agent ne s’affiche pas de façon visuelle si le correspondant distant utilise un client Microsoft Communications ou un téléphone RTC, mais elle est transmise dans des paquets de protocole SDP quand la modalité Messagerie instantanée est ajoutée à un appel vocal anonyme. L’identité peut donc être extraire des suivis du client. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : un client non-Microsoft Communications pourrait afficher les informations sur l’agent dans l’interface utilisateur et donc révéler l’identité de l’agent. Cela pourrait permettre au correspondant distant d’appeler un agent directement sans le Response Group Service (RGS).

Choix/Contrôle : il n’existe pas de contrôle d’utilisateur final ou d’administrateur pour cette fonctionnalité.

Journalisation côté serveur

Rôle de cette fonctionnalité : la journalisation côté serveur permet à l’administrateur d’entreprise de collecter différents types of trafics transmis à partir ou à destination d’un domaine ou URI (Uniform Resource Identifier).

Informations collectées, traitées ou transmises : si l’administrateur d’entreprise autorise la journalisation pour Lync, le trafic transmis à partir ou à destination du domaine ou de l’URI spécifié est inclus dans les fichiers journaux. Selon la configuration, ces informations collectées peuvent être utilisées à des fins de débogage. Les informations relatives aux utilisateurs finaux telles que les suivantes sont enregistrées dans un fichier spécifié par l’administrateur : objet de la réunion, emplacement, messages SIP, réponses aux invitations Lync, expéditeur et destinataire de chaque message Lync, routage du message, liste des contacts, informations de présence, noms des programmes, pièces jointes, fichiers Microsoft PowerPoint, tableaux blancs, votes et questions de vote partagés, ainsi qu’un index des options pour lesquelles les participants ont voté. Aucune Information n’est envoyée automatiquement à Microsoft, mais l’administrateur peut décider de les envoyer manuellement.

Utilisation des informations : les journaux côté serveur peuvent être utilisés pour résoudre des problèmes en relation avec Lync, c’est-à-dire, identifier les problèmes rencontrés sur des serveurs ou domaines spécifiques.

Choix/Contrôle : la journalisation côté serveur est désactivée par défaut et doit être activée par un administrateur d’entreprise. L’administrateur peut utiliser les applets de commande suivantes de l’interface de ligne de commande Windows PowerShell pour activer ou désactiver cette fonctionnalité par site, service ou serveur : New-CsDiagnosticsFilterConfiguration, Set-CsDiagnosticsFilterConfiguration et Get-CsDiagnosticsFilterConfiguration. Pour enregistrer le contenu des conversations par messagerie instantanée, certains paramètres doivent être définis avec l’aide du support technique Microsoft.

Rapports des erreurs de connexion

Rôle de cette fonctionnalité : la fonctionnalité Rapports des erreurs de connexion génère automatiquement un rapport d’erreurs lorsque l’utilisateur essaie sans succès de se connecter à Lync. L’utilisateur a ensuite la possibilité d’envoyer le rapport d’erreurs à Microsoft.

Informations collectées, traitées ou transmises : les informations collectées dans le rapport d’erreurs contiennent des informations telles que la qualité de la connexion Internet de l’utilisateur, les codes d’erreur ou les données d’exception générées suite aux échecs de tentatives de connexion. Le rapport peut également contenir des informations personnelles comme l’adresse IP de l’utilisateur et l’URI SIP (Session Initiation Protocol). Ces informations peuvent être envoyées à Microsoft.

Utilisation des informations : les données figurant dans le rapport des erreurs de connexion sont utilisées par Microsoft pour faciliter le dépannage et la résolution des problèmes de connexion. Elles seront également utilisées par Microsoft pour identifier les tendances et les problèmes de connexion courants afin d’améliorer l’expérience de connexion dans Lync.

Choix/Contrôle : cette fonctionnalité est désactivée par défaut et peut être gérée par l’administrateur d’entreprise. L’administrateur peut choisir de toujours envoyer ou de ne jamais envoyer le rapport des erreurs de connexion à Microsoft, ou peut permettre à l’utilisateur de décider par lui-même.

Recherche par compétence

Rôle de cette fonctionnalité : cette fonctionnalité permet aux utilisateurs de rechercher des personnes au sein de leur entreprise en utilisant toute propriété répertoriée dans les services Microsoft SharePoint (par exemple, nom, messagerie électronique, compétences, domaine de spécialisation, etc.). Cette fonctionnalité n’est disponible que si l’administrateur de l’entreprise a déployé SharePoint et activé l’intégration de Lync et de SharePoint.

Informations collectées, traitées ou transmises : la demande de recherche entrée dans Lync est transmise au serveur SharePoint de l’entreprise. La réponse de SharePoint est traitée par Lync, puis les résultats de la recherche et les informations connexes sont affichées. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : les informations entrées par l’utilisateur sont envoyées à SharePoint pour obtenir les résultats de la recherche affichés dans Lync.

Choix/Contrôle : cette fonctionnalité peut être activée ou désactivée par les administrateurs d’entreprise à l’aide des quatre paramètres intrabande.

  • SPSearchInternalURL

  • SPSearchExternalURL

  • SPSearchCenterInternalURL

  • SPSearchCenterExternalURL

Rognage intelligent

Rôle de cette fonctionnalité : quand un utilisateur partage une vidéo lors d’une conférence vidéo, le rognage intelligent détermine l’emplacement de la tête de l’utilisateur dans le champ de la webcam à l’aide de la détection des visages. Une fois l’emplacement de la tête de l’utilisateur déterminé, le client Lync 2013 le traduit en coordonnées et ajoute ces coordonnées au flux vidéo envoyé. Le client Lync 2013 qui reçoit ce flux utilise ces informations pour rogner le flux vidéo entrant à partir des proportions natives (paysage) en fonction des coordonnées rectangulaires pour centrer la tête de l’utilisateur dans la vidéo rognée. Le rognage intelligent est une fonction en temps réel qui surveille en permanence les mouvements de l’utilisateur pour ajuster les coordonnées ajoutées au flux vidéo, ce qui permet au client Lync 2013 qui le reçoit d’ajuster le rognage vidéo, et de conserver la tête des utilisateurs centrée dans la vidéo.

Informations collectées, traitées ou transmises : les coordonnées de la tête de l’utilisateur dans le champ de la caméra sont ajoutées au flux vidéo. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : les coordonnées seront utilisées pour rogner la portion adéquate de la vidéo entrante.

Choix/Contrôle : cette fonctionnalité ne peut pas être désactivée.

Remarque : Les utilisateurs des clients hérités Lync et de Lync pour appareils mobiles verront les proportions complètes de la vidéo envoyée.

Magasin de contacts unifié

Rôle de cette fonctionnalité : le Magasin de contacts unifié intègre trois fonctionnalités principales :

  • Fusion de recherches - cette fonctionnalité fusionne la liste d’adresses globale avec les contacts personnels Outlook d’un utilisateur de façon à ce que, lors de la recherche du contact, il n’y ait qu’une seule entrée dans les résultats de la recherche.

  • Fusion de contacts - cette fonctionnalité agrège les informations de contact entre les entrées d’Outlook et celles de la liste d’adresses globale en utilisant un courrier électronique et/ou des identifiants d’ouverture de session correspondant. Une fois qu’une correspondance est établie, Lync agrège les données de trois sources (Outlook, liste d’adresses globale et présence). Ces données agrégées s’affichent dans divers composants d’interface utilisateur, notamment les résultats de la recherche, la liste des contacts et une carte de visite.

  • Création de contacts Outlook pour les contacts Lync (synchronisation des contacts) Lync crée des contacts Outlook pour tous les contacts de l’utilisateur dans le dossier Contacts par défaut si l’utilisateur dispose d’une boîte aux lettres sur Microsoft Exchange 2010 ou version plus récente. En utilisant un contact Outlook pour chaque contact Lync, l’utilisateur peut accéder aux informations de contact Lync à partir d’Outlook, d’Outlook Web Access et d’appareils mobiles qui synchronisent des contacts avec Exchange.

Informations collectées, traitées ou transmises : Lync agrège les informations de contact de présence, Active Directory et Outlook. Ces informations sont utilisées au niveau interne par Lync. Lors de la création de contacts Outlook, Lync écrit les informations de contact de présence, Active Directory et Outlook dans Exchange. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : les informations de contact de présence, Active Directory et Outlook sont présentées dans l’interface utilisateur de Lync (liste des contacts, carte de visite, résultats de la recherche, etc.). Il est également possible de les écrire dans Exchange en effectuant une synchronisation des contacts (troisième élément de la liste précédente).

Choix/Contrôle : cette fonctionnalité est activée ou désactivée par l’administrateur de l’entreprise via le paramètre intrabande EnableExchangeContactSync.

Amélioration de la qualité de voix

Rôle de cette fonctionnalité : Lync envoie des notifications aux utilisateurs afin d’améliorer la qualité de leurs appels quand il détecte des problèmes d’appareil, de réseau ou d’ordinateur en cours d’appel.

Informations collectées, traitées ou transmises : Lync recueille des informations sur la configuration du périphérique audio de l’utilisateur final, la configuration réseau et d’autres connexions multimédias pour déterminer la qualité audio. Si Lync détermine que la qualité audio est médiocre en cours de communication vocale, l’utilisateur final est informé de l’existence d’un problème de qualité audio. Les autres participants reçoivent une notification qui indique que les utilisateurs finaux utilisent un périphérique qui produit une qualité audio médiocre. Ils ne savent pas quel périphérique l’utilisateur final utilise. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : les informations envoyées aux autres intervenants sont utilisées pour améliorer la qualité de l’appel.

Choix/Contrôle : l’administrateur d’entreprise peut désactiver la notification de qualité de voix concernant les périphériques en exécutant la commande PowerShell décrite ci-dessous.

$a = get-csclientpolicy

$b = new-csclientpolicyentrytype –Name DisablePoorDeviceWarning –Value 1

$a.PolicyEntry.Add($b)

Set-csClientPolicy $a

Collaboration avec tableau blanc

Rôle de cette fonctionnalité : la collaboration avec tableau blanc permet aux utilisateurs de créer et de partager un tableau blanc virtuel sur lequel les participants peuvent prendre des notes, dessiner et importer des images afin de collaborer pendant des réunions et des conversations.

Informations collectées, traitées ou transmises : tous les participants peuvent voir les annotations sur les tableaux blancs. Lors de l’enregistrement d’un tableau blanc, ce dernier et toutes les annotations sont stockés dans Lync Server. Ces informations sont conservées sur le serveur en fonction des stratégies d’expiration de contenu de réunion définies par l’administrateur. Aucune information n’est envoyée à Microsoft.

Utilisation des informations : la fonctionnalité du tableau blanc améliore la collaboration en permettant aux participants à la réunion de débattre, réfléchir, prendre des notes, etc.

Choix/Contrôle : l’administrateur d’entreprise dispose des stratégies suivantes :

  • Stratégie d’administrateur EnableDataCollaboration : cette stratégie permet à l’administrateur d’entreprise de restreindre toutes les fonctionnalités de collaboration de données : collaboration avec PowerPoint, partage de fichiers, sondage, collaboration avec tableau blanc et pièces jointes. Si cette stratégie a la valeur False, les stratégies applicables à ces fonctionnalités sont sans objet.

  • Stratégie d’administrateur AllowAnnotations : cette stratégie permet à l’administrateur d’entreprise de restreindre les capacités d’annotation du contenu pour les participants à la réunion. Si ce paramètre est désactivé, les utilisateurs finaux ne voient pas de point d’entrée pour créer un tableau blanc dans l’interface utilisateur de Lync.

Haut de la page

Développez vos compétences
Découvrez des formations
Accédez aux nouvelles fonctionnalités en avant-première
Rejoignez le programme Office Insider

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Merci pour vos commentaires. Il serait vraisemblablement utile pour vous de contacter l’un de nos agents du support Office.

×