Rappeler ou remplacer un courrier après son envoi

Un rappel de courrier permet de récupérer un courrier que vous avez envoyé des boîtes aux lettres des destinataires qui ne l’ont pas encore ouvert. Vous pouvez également lui substituer un courrier de remplacement. Par exemple, si vous avez oublié d’inclure une pièce jointe, vous pouvez essayer de rappeler le courrier, puis d’envoyer un autre courrier comportant la pièce jointe.

Le rappel de courrier est disponible lorsque vous cliquez sur Envoyer. Il est disponible uniquement si le destinataire a un compte Exchange au sein de la même organisation.

Contenu de cet article

Pour rappeler et remplacer un courrier

  1. Dans volet Dossiers, choisissez le dossier Éléments envoyés.

  2. Ouvrez le courrier à rappeler. Vous devez double-cliquer pour ouvrir le courrier. La sélection du courrier de façon à ce qu’il apparaisse dans le volet de lecture ne vous permettra pas de rappeler le courrier.

  3. Sous l’onglet Message, choisissez Actions > Rappeler ce courrier.

    Rappeler un courrier

    Remarque : Si vous ne voyez pas la commande Rappeler ce courrier, c’est probablement parce que vous ne disposez pas de compte Exchange ou que la fonctionnalité n’est pas disponible dans votre organisation.

  4. Cliquez sur Supprimer les copies non lues de ce courrier ou Supprimer les copies non lues et les remplacer par un nouveau courrier, puis cliquez sur OK.

    Boîte de dialogue Rappeler ce courrier

  5. Si vous envoyez un courrier de remplacement, rédigez-le, puis cliquez sur Envoyer.

  1. Dans Courrier, dans le Volet de navigation, cliquez sur Éléments envoyés.

  2. Ouvrez le courrier à rappeler ou à remplacer.

  3. Sous l’onglet Message, dans le groupe Actions, cliquez sur Autres actions, puis sur Rappeler ce courrier.

    Onglet Actions

  4. Cliquez sur Supprimer les copies non lues de ce courrier ou Supprimer les copies non lues et les remplacer par un nouveau courrier.

    Remarque : Si vous envoyez le courrier à un grand nombre de personnes, vous pouvez désactiver la case à cocher M’avertir si le rappel a réussi ou échoué pour chaque destinataire.

  5. Si vous envoyez un courrier de remplacement, rédigez-le, puis cliquez sur Envoyer.

Si vous ne voyez pas la commande Rappeler ce Message, il est probable que vous n’avez pas de compte Exchange Server ou que vous n’utilisez pas Microsoft Office Outlook 2007. Les deux sont requis pour utiliser la fonctionnalité de rappel.

Vous pouvez consulter la boîte de dialogue Paramètres du compte dans Outlook pour identifier les types de comptes de courrier dans votre profil Outlook.

  1. Dans le menu Outils, cliquez sur Paramètres du compte.

  2. Dans l’onglet Adresse de courrier, la colonne Type répertorie le type de compte de chaque entrée.

    Capture d’écran

Haut de la page

Pour vérifier le rappel

La réussite ou l’échec du rappel d’un courrier dépend des paramètres des destinataires dans Outlook. Dans le tableau suivant, cinq scénarios sont présentés :

Action

Résultat

Vous envoyez un courrier électronique à quelqu’un. Vous rappelez le courrier d’origine et le remplacez par un nouveau courrier.

Sur l’ordinateur du destinataire, sous Suivi, la case à cocher Traiter automatiquement les demandes de réunion et les réponses aux demandes de réunion et sondages est activée.

Remarque : Pour afficher ce paramètre, cliquez sur Fichier > Options > Courrier. Accédez à la section Suivi.

Le courrier d’origine ET le courrier de rappel arrivent tous deux dans la Boîte de réception du destinataire.

En supposant que le courrier d’origine n’a pas été lu, il est alors supprimé et le destinataire est informé que vous, l’expéditeur, avez supprimé le courrier de sa boîte aux lettres.

Remarque : Si le courrier d’origine est marqué comme lu (l’afficher dans le volet de lecture ne signifie pas que le courrier a été lu dans ce scénario) lorsque le courrier de rappel est envoyé, le destinataire est informé que vous, l’expéditeur, souhaitez supprimer le courrier. Toutefois, le courrier reste quand même dans le Outlook dossier du destinataire.

Vous envoyez un courrier électronique à quelqu’un. Vous rappelez le courrier d’origine et le remplacez par un nouveau courrier.

Sur l’ordinateur du destinataire, sous Suivi, la case à cocher Traiter automatiquement les demandes de réunion et les réponses aux demandes de réunion et sondages n’est pas activée.

Remarque : Pour afficher ce paramètre, cliquez sur Fichier > Options > Courrier. Accédez à la section Suivi.

Le courrier d’origine ET le courrier de rappel arrivent tous deux dans la Boîte de réception du destinataire.

Sur l’ordinateur du destinataire, voici ce qui peut se passer :

  • Si le destinataire ouvre le courrier de rappel en premier, le courrier d’origine est supprimé et le destinataire est informé que vous, l’expéditeur, avez supprimé le courrier de sa boîte aux lettres.

  • Si le destinataire ouvre le courrier d’origine en premier, le rappel échoue et les deux courriers (celui d’origine et le rappel) peuvent être lus.

Remarque : Si le courrier d’origine est marqué comme lu (l’afficher dans le volet de lecture ne signifie pas que le courrier a été lu dans ce scénario) lorsque le courrier de rappel est envoyé, le destinataire est informé que vous, l’expéditeur, souhaitez supprimer le courrier. Toutefois, le courrier reste quand même dans le Outlook dossier du destinataire.

Vous envoyez un courrier électronique à quelqu’un. Vous rappelez le courrier d’origine et le remplacez par un nouveau courrier.

Sur l’ordinateur du destinataire, le courrier d’origine est déplacé hors de la Boîte de réception vers un autre dossier, que ce soit par une intervention du destinataire ou via une règle, et le courrier de rappel reste dans la Boîte de réception (ou est aussi déplacé vers un autre dossier).

Si le courrier de rappel et le courrier d’origine se trouvent dans des dossiers distincts, le destinataire reçoit un courrier indiquant qu’une tentative de rappel a échoué. Il en est ainsi quels que soient la configuration d’Outlook et le statut de lecture du courrier.

Le courrier d’origine et le nouveau courrier peuvent tous deux être lus par le destinataire.

Vous envoyez un courrier électronique à quelqu’un. Vous rappelez le courrier d’origine et le remplacez par un nouveau courrier.

Sur l’ordinateur du destinataire, les deux courriers sont déplacés dans le même dossier, que ce soit par une intervention du destinataire ou via une règle. Le résultat est similaire au résultat obtenu lorsqu’Outlook n’est pas configuré pour traiter les courriers automatiquement.

Sur l’ordinateur du destinataire, voici ce qui peut se passer :

  • Si le destinataire ouvre le courrier de rappel en premier, le courrier d’origine est supprimé et le destinataire est informé que vous, l’expéditeur, avez supprimé le courrier de sa boîte aux lettres.

  • Si le destinataire ouvre le courrier d’origine en premier, le rappel échoue et les deux courriers peuvent être lus.

Vous envoyez un courrier électronique à un dossier public. Vous rappelez le courrier d’origine et le remplacez par un nouveau courrier.

Voici ce qui peut se passer :

  • Si le destinataire qui lit le courrier de rappel dispose de l’accès en lecture à tous les éléments du dossier public, mais n’a pas lu le courrier d’origine, le rappel réussit et seul le nouveau courrier subsiste. Vous, l’expéditeur, recevez un courrier indiquant que le rappel a réussi.

  • Si le destinataire a déjà marqué le courrier d’origine comme lu, il est informé que le rappel a échoué et que seul le courrier de rappel est supprimé.

Si un utilisateur disposant de tout autre droit sur le dossier public, ouvre le courrier de rappel, le rappel échoue et l’utilisateur reçoit un courrier indiquant que le rappel a échoué. Les deux courriers restent dans le dossier public.

  • Si le destinataire lit le courrier d’origine, puis le marque comme non lu, il est considéré comme n’ayant jamais été lu et le rappel réussit.

  • Dans le dossier public, la réussite ou l’échec d’un rappel dépend des droits du destinataire et non de l’expéditeur.

La réussite ou l’échec d’un rappel dépend des paramètres des destinataires dans Microsoft Outlook. Les quatre scénarios suivants expliquent ce qui arrive dans diverses situations, et un scénario supplémentaire décrit le rappel d’un courrier envoyé à un dossier public Microsoft Exchange.

Action

Résultat

Vous envoyez un courrier à quelqu’un. Vous rappelez le courrier d’origine et le remplacez par un nouveau courrier.

Sur l’ordinateur du destinataire, sous les Options de suivi, la case à cocher Traiter les demandes et les réponses à la réception est activée.

(Pour afficher ce paramètre, dans le menu Outils, cliquez sur Options, Options du courrier, puis Options de suivi.)

Le courrier d’origine ET le courrier de rappel arrivent tous deux dans la Boîte de réception du destinataire.

En supposant que le courrier d’origine n’a pas été lu, il est alors supprimé et le destinataire est informé que vous, l’expéditeur, avez supprimé le courrier de sa boîte aux lettres.

Remarque : Si le courrier d’origine est marqué comme lu (sa présence dans le volet de lecture ne signifie pas que le courrier a été lu dans ce scénario) lorsque le courrier de rappel est envoyé, le destinataire est informé que vous, l’expéditeur, souhaitez supprimer le courrier. Toutefois, le courrier reste quand même dans le dossier Outlook du destinataire.

Vous envoyez un courrier à quelqu’un. Vous rappelez le courrier d’origine et le remplacez par un nouveau courrier.

Sur l’ordinateur du destinataire, sous les Options de suivi, la case à cocher Traiter les demandes et les réponses à la réception n’est pas activée.

(Pour afficher ce paramètre, dans le menu Outils, cliquez sur Options, Options du courrier, puis Options de suivi.)

Le courrier d’origine ET le courrier de rappel arrivent tous deux dans la Boîte de réception du destinataire.

Sur l’ordinateur du destinataire, voici ce qui peut se passer :

  • Si le destinataire ouvre le courrier de rappel en premier, le courrier d’origine est supprimé et le destinataire est informé que vous, l’expéditeur, avez supprimé le courrier de sa boîte aux lettres.

  • Si le destinataire ouvre le courrier d’origine en premier, le rappel échoue et les deux courriers (celui d’origine et le rappel) peuvent être lus.

Remarque : Si le courrier d’origine est marqué comme lu (sa présence dans le volet de lecture ne signifie pas que le courrier a été lu dans ce scénario) lorsque le courrier de rappel est envoyé, le destinataire est informé que vous, l’expéditeur, souhaitez supprimer le courrier. Toutefois, le courrier reste quand même dans le dossier Outlook du destinataire.

Vous envoyez un courrier à quelqu’un. Vous rappelez le courrier d’origine et le remplacez par un nouveau courrier.

Sur l’ordinateur du destinataire, le courrier d’origine est déplacé vers un autre dossier, que ce soit par une intervention du destinataire ou via une règle, et le courrier de rappel reste dans la Boîte de réception (ou est également déplacé vers un autre dossier).

Si le courrier de rappel et le courrier d’origine se trouvent dans des dossiers distincts, le destinataire reçoit un courrier indiquant qu’une tentative de rappel a échoué. Il en est ainsi quels que soient les configuration d’Outlook et le statut de lecture du courrier.

Le courrier d’origine et le nouveau courrier peuvent tous deux être lus par le destinataire.

Remarque : Si le destinataire a lu le courrier d’origine, puis l’a marqué comme non lu, Outlook traite le courrier comme s’il n’avait jamais été lu et le rappel réussit.

Vous envoyez un courrier à quelqu’un. Vous rappelez le courrier d’origine et le remplacez par un nouveau courrier.

Sur l’ordinateur du destinataire, les deux courriers sont déplacés vers le même dossier, que ce soit par une intervention du destinataire ou via une règle. Le résultat est similaire au résultat obtenu quand Outlook n’est pas configuré pour traiter les courriers automatiquement.

Sur l’ordinateur du destinataire, voici ce qui peut se passer :

  • Si le destinataire ouvre le courrier de rappel en premier, le courrier d’origine est supprimé et le destinataire est informé que vous, l’expéditeur, avez supprimé le courrier de sa boîte aux lettres.

  • Si le destinataire ouvre le courrier d’origine en premier, le rappel échoue et les deux courriers peuvent être lus.

Remarque : Si le destinataire a lu le courrier d’origine, puis l’a marqué comme non lu, Outlook traite le courrier comme s’il n’avait jamais été lu et le rappel réussit.

Vous envoyez un courrier à un dossier public. Vous rappelez le courrier d’origine et le remplacez par un nouveau courrier.

Voici ce qui peut se passer :

  • Si le destinataire qui lit le courrier de rappel dispose de l’accès en lecture à tous les éléments du dossier public, mais n’a pas lu le courrier d’origine, le rappel réussit et seul le nouveau courrier subsiste. Vous, l’expéditeur, recevez un courrier indiquant que le rappel a réussi.

  • Si le destinataire a déjà marqué le courrier d’origine comme lu, il est informé que le rappel a échoué et que seul le courrier de rappel est supprimé.

Si un utilisateur disposant de tout autre droit sur le dossier public ouvre le courrier de rappel, le rappel échoue et l’utilisateur reçoit un courrier indiquant que le rappel a échoué. Les deux courriers restent dans le dossier public.

Remarque : 

  • Si le destinataire a lu le courrier d’origine, puis l’a marqué comme non lu, Outlook traite le courrier comme s’il n’avait jamais été lu et le rappel réussit.

  • Dans le dossier public, la réussite ou l’échec d’un rappel dépend des droits du destinataire et non de l’expéditeur.

Haut de la page

Développez vos compétences
Découvrez des formations
Accédez aux nouvelles fonctionnalités en avant-première
Rejoignez le programme Office Insider

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Merci pour vos commentaires. Il serait vraisemblablement utile pour vous de contacter l’un de nos agents du support Office.

×