Prise en charge NAT avec Office 365

Résumé :    fournit des détails sur l’évaluation du nombre de clients que vous pouvez utiliser par adresse IP au sein de votre organisation à l’aide de la traduction d’adresses réseau (NAT).

Le nombre maximal de clients Exchange à utiliser par adresse IP pour vous connecter à Office 365 était auparavant fixé à environ 2 000 clients par port réseau.

Pourquoi utiliser la traduction d’adresses réseau ?

L’utilisation de la traduction d’adresses réseau permet à des milliers de personnes sur un réseau d’entreprise de « partager » plusieurs adresses IP routables publiquement.

La plupart des réseaux d’entreprise utilisent un espace d’adressage IP privé (RFC1918). L’espace d’adressage privé est alloué par l’organisme IANA (Internet Assigned Numbers Authority) et est conçu uniquement pour les réseaux qui ne procèdent pas au routage directement via Internet.

Pour fournir l’accès à Internet aux périphériques sur un espace d’adressage IP privé, les organisations utilisent des technologies de passerelle telles que les pare-feu et proxys qui fournissent des services de traduction d’adresses réseau (NAT) ou de traduction d’adresses de port (PAT). Ces passerelles donnent l’impression que le trafic entre les périphériques internes et Internet (y compris Office 365) provient d’une ou plusieurs adresses IP routables publiquement. Chaque connexion sortante d’un périphérique interne se traduit par un port TCP source différent sur l’adresse IP publique.

Pourquoi doit-il y avoir autant de connexions à Office 365 ouvertes en même temps ?

Outlook peut ouvrir huit connexions ou plus (si des compléments, des calendriers partagés, des boîtes aux lettres, etc. sont utilisés). Un maximum de 64 000 ports étant disponibles sur un périphérique NAT basé sur Windows, il peut y avoir 8 000 utilisateurs au maximum derrière une adresse IP avant que les ports ne soient épuisés. Notez que si les clients utilisent des périphériques non basés sur un système d’exploitation Windows pour la traduction d’adresses réseau, le nombre total de ports disponibles dépend du périphérique ou logiciel NAT utilisé. Dans ce scénario, le nombre maximal de ports peut être inférieur à 64 000. La disponibilité des ports est également affectée par d’autres facteurs tels que la restriction de 4 000 ports appliquée par Windows pour sa propre utilisation, ce qui réduit le nombre total de ports disponibles à 60 000. D’autres applications, telles que Internet Explorer, peuvent se connecter simultanément. Des ports supplémentaires sont alors nécessaires.

Calcul du nombre maximal de périphériques pris en charge derrière une seule adresse IP publique avec Office 365

Pour déterminer le nombre maximal de périphériques derrière une seule adresse IP publique, vous devez surveiller le trafic réseau pour déterminer le pic de consommation de ports par client. Par ailleurs, un facteur de pic doit être utilisé pour l’utilisation des ports (4 au minimum). Vous pouvez utiliser la formule suivante pour calculer le nombre de périphériques pris en charge par adresse IP :

Nombre maximal de périphériques pris en charge derrière une seule adresse IP publique = (64 000 – ports restreints)/(pic de consommation de ports + facteur de pic)

Par exemple, si 4 000 ports sont réservés à l’usage de Windows et 6 ports sont requis par périphérique avec un facteur de pic de 4 :

Nombre maximal de périphériques pris en charge derrière une seule adresse IP publique = (64 000 – 4 000)/(6 + 4) = 6 000

Avec la publication du pack d’hébergement Office 365, inclus dans les mises à jour à partir de septembre 2011 pour Microsoft Office Outlook 2007, ou de novembre 2011 pour Microsoft Outlook 2010, ou une mise à jour ultérieure, il ne peut y avoir que deux connexions d’Outlook (Office Outlook 2007 avec Service Pack 2 et Outlook 2010) à Exchange.

Pour prendre en charge plus de 2 000 périphériques derrière une seule adresse IP publique, suivez les étapes d’évaluation du nombre maximal de périphériques pouvant être pris en charge :

Surveillez le trafic réseau pour déterminer le pic de consommation de ports par client. Vous devez recueillir ces données :

  • à partir de plusieurs emplacements ;

  • à partir de plusieurs appareils ;

  • à plusieurs reprises.

Utilisez la formule précédente pour calculer le nombre maximal d’utilisateurs par adresse IP qui peuvent être pris en charge dans leur environnement.

Différentes méthodes permettent de distribuer la charge des clients entre d’autres adresses IP publiques. Les stratégies disponibles dépendent des capacités de la solution de passerelle d’entreprise. La solution la plus simple consiste à segmenter l’espace d’adressage de vos utilisateurs et à « attribuer » statiquement un nombre d’adresses IP à chaque passerelle. De nombreux périphériques de passerelle offrent également la possibilité d’utiliser un pool d’adresses IP. Un tel dispositif est beaucoup plus dynamique et moins susceptible de nécessiter des ajustements à mesure que votre base d’utilisateurs évolue.

Voir aussi

Gestion des points de terminaison Office 365

Résolution des problèmes de connectivité d’Office 365

Développez vos compétences
Découvrez des formations
Accédez aux nouvelles fonctionnalités en avant-première
Rejoignez le programme Office Insider

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Merci pour vos commentaires. Il serait vraisemblablement utile pour vous de contacter l’un de nos agents du support Office.

×