Préparer les attributs d’annuaire pour la synchronisation avec Office 365 à l’aide de l’outil IdFix

Cette rubrique contient des instructions détaillées sur l’exécution de l’outil, décrit des erreurs couramment rencontrées et leurs solutions possibles, fournit des exemples et recommande certaines pratiques à mettre en œuvre lorsque vous obtenez un grand nombre d’erreurs.

Résolution d’erreurs dans votre annuaire à l’aide de l’interface graphique utilisateur d’IdFix

Exécutez l’outil IdFix pour Office 365 afin de détecter d’éventuels problèmes dans votre annuaire, et de les résoudre via l’interface graphique utilisateur comme décrit dans cette rubrique. Si le tableau retourné par l’outil est vide, cela signifie que celui-ci n’a détecté aucune erreur. Si votre annuaire présente un grand nombre de problèmes, le tableau retourné par l’outil peut être décourageant. Une façon de surmonter cette difficulté consiste à résoudre toutes les erreurs d’un type donné avant de passer au suivant.

  1. Avant de commencer à apporter des modifications, examinez les recommandations fournies par IdFix.

    Passez en revue la liste des erreurs retournées. Vous pouvez les trier par type en cliquant sur ERROR (erreur) en haut de la colonne répertoriant les types d’erreurs. Si plusieurs erreurs sont associées à un même attribut, elles sont combinées dans une seule ligne. Autant que possible, IdFix suggère une correction dans la colonne UPDATE (mise à jour). La correction est basée sur une vérification d’autres attributs associés à un objet. Si ceux-ci sont généralement préférables à ce qui figure déjà dans l’annuaire, vous seul pouvez décider de leur exactitude.

    Si IdFix a une suggestion pour corriger une erreur de duplication, la correction est identifiée par un des indicateurs (au nombre de trois) placé devant la valeur dans la colonne UPDATE (mise à jour), par exemple, [E]john.doe@contoso.com. Si vous acceptez la suggestion, lorsque vous appliquez la modification, l’indicateur n’est pas inséré dans l’annuaire. Seule la valeur suivant l’indicateur de suggestion est appliquée, par exemple, john.doe@contoso.com. Si vous voulez accepter la suggestion, sélectionnez l’action correspondante dans la colonne ACTION. Les indicateurs indiquent les actions suivantes :

    • (C)    Action suggérée COMPLETE (correct). La valeur ne nécessite pas de modification.

    • [E]    Action suggérée EDIT (modifier). La valeur doit être modifiée pour éviter un conflit avec une autre valeur dans l’annuaire.

    • [R]    Action suggérée REMOVE (retirer). La valeur est un proxy SMTP sur un objet qui n’est pas à extension messagerie, et peut probablement être supprimée en toute sécurité.

  2. Après avoir consulté et compris les erreurs, mettez à jour l’entrée dans la colonne UPDATE (mise à jour) en y apportant vos modifications, puis, dans la colonne ACTION, sélectionnez l’action qu’IdFix doit effectuer pour implémenter la modification. Par exemple, deux utilisateurs peuvent avoir une adresse proxy (proxyAddress) identifiée comme doublon. Un seul utilisateur peut utiliser cette proxyAddress pour la remise du courrier. Pour résoudre ce problème, dans la colonne ACTION, marquez COMPLETE en regard de l’utilisateur pour lequel la valeur correcte, et REMOVE en regard de l’autre utilisateur. Cela a pour effet de supprimer l’attribut proxyAddress de l’utilisateur auquel cette proxyAddress n’appartient pas, sans modifier l’utilisateur pour lequel cette proxyAddress est correcte.

  3. Le tableau suivant décrit les erreurs détectées par IdFix, indique les corrections les plus fréquemment suggérées par l’outil et, dans certains cas, fournit des exemples montrant comment corriger.

    Erreurs courantes et détectées par IdFix, et corrections

    ERREUR

    Description du type d’erreur

    Correction suggérée

    Exemple

    character

    Caractères non autorisés. La valeur contient un caractère non valide.

    La correction suggérée pour l’erreur dans la colonne UPDATE affiche la valeur après suppression du caractère non valide.

    Une espace à la fin d’une adresse de courrier valide est un caractère non autorisé, par exemple :

    "user@contoso.com "

    Une espace au début d’une adresse de courrier valide est un caractère non autorisé, par exemple :

    " user@contoso.com"

    Le caractère ú n’est pas autorisé.

    duplicate

    Entrée en double. La valeur a un doublon dans l’étendue de la requête. Toutes les valeurs en double sont affichées comme des erreurs.

    Modifiez ou supprimez des valeurs pour éliminer les doublons. L’outil ne suggère pas de correction pour les doublons. Vous devez choisir celles des valeurs qui est correcte et supprimer le ou les doublons.

    format

    Erreur de mise en forme. La valeur enfreint les règles de mise en forme pour l’utilisation de l’attribut.

    La mise à jour suggérée affiche la valeur après suppression des caractères non valides. En l’absence de caractère non valide, la mise à jour et la valeur sont identiques. Vous devez déterminer la nature de la mise à jour. L’outil ne suggère pas de correction pour toutes les erreurs de mise en forme.

    Par exemple, les adresses SMTP doivent être conformes à la norme de mise en forme RFC 2822, et l’attribut mailNickName ne peut pas commencer ou se terminer par un point. Pour plus d’informations sur les règles de mise en forme applicables aux attributs d’annuaire, voir « Préparation des attributs et objets d’annuaire » dans Préparer la mise en service des utilisateurs via la synchronisation d’annuaires vers Office 365.

    topleveldomain

    Domaine de premier niveau. S’applique aux valeurs soumises à la norme de mise en forme RFC 2822. Si le domaine de premier niveau n’est pas routable sur Internet, il est identifié comme une erreur. Par exemple, une adresse SMTP se terminant par « .local » n’est pas routable sur Internet et provoquera cette erreur.

    Modifiez la valeur en un domaine routable sur Internet tel que .com ou .net.

    Modifiez myaddress@fourthcoffee.local en fourthcoffee.com ou en un autre domaine routable sur Internet.

    Pour des instructions, voir Préparation d’un domaine non routable (par exemple, le domaine .local) pour la synchronisation d’annuaires.

    domainpart

    Erreur dans la partie domaine. Cela s’applique aux valeurs soumises à la norme de mise en forme RFC 2822. Cette erreur est générée si la partie domaine de la valeur n’est pas valide et ne répond pas à la norme de mise en forme RFC 2822.

    Modifiez la valeur de façon à ce qu’elle soit conforme à la norme de mise en forme RFC 2822. Par exemple, assurez-vous qu’elle ne contient pas d’espace ou de caractère non autorisé.

    Modifiez myaddress@fourth coffee.com en myaddress@fourthcoffee.com.

    domainpart_localpart

    Erreur dans la partie locale. Cela s’applique aux valeurs soumises à la norme de mise en forme RFC 2822. Cette erreur est générée si la partie locale de la valeur n’est pas valide et ne répond pas à la norme de mise en forme RFC 2822.

    Modifiez la valeur de façon à ce qu’elle soit conforme à la norme de mise en forme RFC 2822. Par exemple, assurez-vous qu’elle ne contient pas d’espace ou de caractère non autorisé.

    Modifiez my”work”address@fourthcoffee.com en myworkaddress@fourthcoffee.com.

    length

    Erreur de longueur. La valeur dépasse la limite de longueur pour l’attribut. Cela se produit plus généralement en cas d’altération du schéma d’annuaire.

    La mise à jour suggérée par IdFix va tronquer la valeur à la longueur acceptable.

    Cela peut produire des résultats indésirables. Examinez donc la correction suggérée et modifiez-la si nécessaire avant de cliquer sur Appliquer.

    blank

    Erreur de valeur vide ou Null. La valeur enfreint la restriction Null pour les attributs à synchroniser. Seuls quelques attributs doivent contenir une valeur.

    Autant que possible, la mise à jour suggérée utilise d’autres valeurs d’attribut afin de générer une substitution possible.

    mailmatch

    S’applique uniquement si Dédié à Office 365. La valeur ne correspond pas à l’attribut mail.

    La mise à jour suggérée est la valeur de l’attribut mail, précédée du préfixe « SMTP: ».

  4. Pour corriger une erreur, vous sélectionnez une option dans la liste déroulante ACTION.

    Le tableau suivant décrit les opérations de type ACTION que vous pouvez effectuer sur des attributs à l’aide de l’outil IdFix. Si vous laissez la colonne ACTION vide, l’outil IdFix n’exécute aucune action pour cette erreur spécifique dans l’annuaire.

    Opérations que vous pouvez effectuer à l’aide de l’outil IdFix

    ACTION

    Description de l’action

    Exemple

    COMPLETE

    La valeur d’origine est acceptable et ne doit pas être modifiée, même si elle est identifiée comme un erreur.

    Deux utilisateurs ont une adresse proxy (proxyAddress) identique. Un seul peut utiliser cette adresse pour la remise du courrier. Marquez COMPLETE en regard de l’utilisateur pour lequel la valeur est correcte.

    REMOVE

    La valeur de l’attribut sera retirée de l’objet source. Dans le cas d’un attribut à valeurs multiples, par exemple proxyAddresses, seule la valeur indiquée est supprimée.

    Deux utilisateurs ont une adresse proxy (proxyAddress) identique. Un seul peut utiliser cette adresse pour la remise du courrier. Marquez REMOVE en regard de l’utilisateur pour lequel cette valeur fait doublon.

    EDIT

    Les informations figurant dans la colonne UPDATE seront utilisées pour modifier la valeur de l’attribut. Si IdFix suggère une valeur UPDATE valide, dans la colonne ACTION, sélectionnez EDIT, puis passez à l’erreur suivante. Si la suggestion ne vous convient pas, tapez une nouvelle valeur dans la colonne UPDATE, puis, dans la colonne ACTION, sélectionnez EDIT.

    UNDO

    Cette option n’est disponible que si vous avez effectué une restauration à partir d’un journal des transactions. Si vous sélectionnez UNDO, la valeur d’origine de l’attribut est restaurée.

    FAIL

    Cette valeur n’est retournée que si une valeur UPDATE est en conflit inconnu avec des règles d’AD DS. Dans ce cas, vous pouvez modifier à nouveau la valeur dans la colonne UPDATE si vous connaissez la cause de l’échec. Il peut être nécessaire d’analyser les valeurs dans l’objet à l’aide de l’Éditeur ADSI. Pour plus d’informations, voir ADSI Edit (adsiedit.msc).

  5. Après avoir sélectionné une ACTION pour corriger une erreur ou un lot d’erreurs, cliquez sur Apply (appliquer). Lorsque vous cliquez sur Apply, l’outil apporte les modifications dans l’annuaire. Avant de cliquer sur Apply, vous pouvez spécifier des corrections pour plusieurs erreurs. IdFix apporte alors toutes les modifications en même temps.

  6. Réexécutez IdFix pour vous assurer que les corrections apportées n’ont pas introduit de nouvelles erreurs. Vous pouvez répéter ces étapes autant de fois que nécessaire. Nous vous conseillons de respecter cette procédure plusieurs fois avant la synchronisation.

Modification de l’ensemble de règles utilisé par IdFix

Par défaut, IdFix utilise l’ensemble de règles mutualisé pour tester les entrées de votre annuaire. Il s’agit de l’ensemble de règles approprié pour la plupart des clients Office 365. Cependant, si vous êtes un client Dédié à Office 365 ou ITAR (International Traffic in Arms Regulations), vous pouvez configurer IdFix pour utiliser l’ensemble de règles dédié à la place. Si vous n’êtes pas sûr du type de client que vous êtes, vous pouvez sans risque ignorer cette étape. Pour définir l’ensemble de règles dédié, cliquez sur l’icône Engrenage dans la barre de menus, puis cliquez sur Dédié.

Modification de l’étendue de la recherche utilisée par IdFix

Par défaut, IdFix recherche dans l’annuaire tout entier. Si vous le souhaitez, vous pouvez configurer l’outil pour rechercher dans une sous-arborescence spécifique. Pour ce faire, dans la barre de menus, cliquez sur l’icône Filtre, puis entrez une sous-arborescence valide.

Annulation de vos modifications à l’aide de l’interface graphique utilisateur IdFix

Chaque fois que vous cliquez sur Apply pour appliquer des modifications, l’outil IdFix crée un fichier distinct nommé journal des transactions répertoriant les modifications apportés. En cas d’erreur, vous pouvez utiliser le journal des transactions pour restaurer uniquement les modifications figurant dans le journal le plus récent. Si vous commettez une erreur lors d’une mise à jour, vous pouvez annuler les dernières modifications appliquées en cliquant sur Undo (annuler). Lorsque vous cliquez sur Undo, IdFix utilise le journal des transactions pour annuler uniquement les modifications figurant dans le dernier journal des transactions. Pour plus d’informations sur l’utilisation du journal des transactions, voir Référence : journal des transactions IdFix pour Office 365.

Développez vos compétences
Découvrez des formations
Accédez aux nouvelles fonctionnalités en avant-première
Rejoignez le programme Office Insider

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Merci pour vos commentaires. Il serait vraisemblablement utile pour vous de contacter l’un de nos agents du support Office.

×