Nouveautés dans SharePoint Designer 2010

Important :  Cet article a été traduit automatiquement, voir l’avertissement. Vous pouvez consulter la version en anglais de cet article ici.

Avec SharePoint Designer 2010, vous pouvez créer des applications terminées, enrichies, réutilisables, centré sur le processus sur la plateforme SharePoint qui intègrent des données externes. SharePoint Designer 2010 permet de créer des applications composites en configurant ou la conception des composants tels que les sources de données, listes, les types de contenu, d’affichages, formulaires, flux de travail et types de contenu externe — tout sans écrire du code. En outre, SharePoint Designer 2010 fournit maintenant des outils pour tous les composants importantes dans une solution SharePoint : « Vous n’avez pas à quitter SharePoint Designer pour générer votre solution. »

Contenu de cet article

Nouvelle interface utilisateur

Flux de travail

Affichages et formulaires

Types de contenu externe et Business Connectivity Services

Contrôler l’endroit où et comment les participants peuvent utiliser SharePoint Designer 2010

Nouvelle interface utilisateur

L’interface utilisateur de SharePoint Designer 2010 a été complètement repensé pour « placez la « SharePoint » dans SharePoint Designer ». Maintenant tous les composants importants dans un site ou une solution : listes et types de contenu, affichages et formulaires, flux de travail, des sources de données et types de contenu externe, mises en page et pages maîtres — sont retrouver plus facilement. Il est facile de voir comment les composants sont liées, par exemple, lorsque vous affichez la page de résumé pour obtenir une liste, vous pouvez facilement repérer tous les affichages cette liste, formulaires, flux de travail, types de contenu et des actions personnalisées.

Onglet Fichier

Lorsque vous démarrez SharePoint Designer 2010, le nouvel onglet fichier facilite la prise en main. Ici, vous pouvez ouvrir les sites existants ou créer de nouveaux sites. Vous pouvez également ouvrir des pages ou des sites que vous avez récemment utilisés et ajoutez de nouveaux composants tels que des listes et des flux de travail au site actuel.

Page Résumé du site

Chaque site possède une page de résumé dans laquelle vous pouvez modifier les paramètres ou gérer différents aspects de votre site. Par exemple, vous pouvez maintenant gérer les autorisations directement à partir de SharePoint Designer 2010. Et à chaque page de résumé, la page de résumé du site affiche les composants associés, par exemple, ici, vous pouvez facilement afficher et accéder à tous les sous-sites du site en cours.

Volet de navigation

Le volet de navigation permet de rechercher et d’accéder à tous les composants indispensables à la création d’une solution. Si vous modélisez vos données et que vous avez besoin d’utiliser des listes et des types de contenu, ou si vous créez des flux de travail pour ajouter la logique qui « colle » parfaitement à votre solution, vous trouverez les composants dont vous avez besoin dans le volet de navigation.

Pages Galerie

Les pages Galerie permettent de rechercher et de modifier facilement les composants importants de votre solution. Dans le volet de navigation, cliquez sur n’importe quel composant pour afficher une galerie de tous les composants du site actif, tels que les flux de travail ou les listes du site.

Pages de synthèse

Une page de synthèse vous donne un aperçu global de toutes les parties constitutives d’un composant. Par exemple, la page de synthèse d’un type de contenu affiche les formulaires et les flux de travail de ce type de contenu. La page de synthèse d’une liste affiche les vues, formulaires, type de contenu, actions personnalisées et flux de travail de cette liste. Dans une page de synthèse, vous pouvez modifier les paramètres de ce composant, tels que le nom ou les autorisations, ou modifier le composant proprement dit.

Éditeurs de liste et de type de contenu

Avec SharePoint Designer 2010, vous pouvez modifier tous les composants importants qui composent une solution SharePoint, notamment les listes et types de contenu. Vous permet de listes et types de contenu de modèle de vos données, afin que ces composants sont souvent à la base d’une solution. Et maintenant SharePoint Designer 2010 fournit un éditeur pleine page pour les listes et types de contenu. Vous pouvez rapidement modifier les colonnes et les paramètres d’une liste ou d’un type de contenu dans un emplacement unique, sans avoir à naviguer entre les pages comme dans le navigateur.

Barre de navigation

Lorsque vous parcourez les composants d’un site, la barre de navigation vous permet de vous localiser dans le site et présente les relations entre les différents composants. La barre de navigation affiche une arborescence hiérarchique permettant de vous situer dans la hiérarchie du site. Elle comporte les boutons Suivant et Précédent, le menu déroulant Pages récentes, qui affiche votre historique récent de navigation, ainsi que des menus déroulants pour chaque noeud, affichant les enfants de chaque page ou composant de la hiérarchie.

Ruban

Le ruban risque de vous faire plus efficace et productif dans SharePoint Designer 2010, car le ruban surfaces de toutes les fonctionnalités importantes dans le contexte approprié pour que vous travaillez sur. Par exemple, si vous travaillez avec une vue de données dans l’éditeur de page, les onglets contextuels apparaissent dans le ruban fournissant tous les outils et les options pour travailler avec des vues de données : conditionnelle mise en forme, filtrage et tri, ajouter ou supprimer des colonnes et des mises à jour asynchrones est disponibles avec un seul clic.

Zoom sur le contenu

Une page SharePoint peut contenir des espaces réservés de contenu, des zones de composants WebPart, des commandes et d’autres éléments de page. Lorsque vous vous utilisez une page SharePoint, il se peut que vous souhaitiez vous concentrer sur un élément unique, tel que PlaceHolderMain, une zone de composant WebPart ou une vue de données. Vous pouvez sélectionner l’un de ces éléments et cliquer sur Zoom sur le contenu dans le ruban. Après avoir effectué un zoom sur le contenu, le Mode Création et le mode Code affichent uniquement l’élément que vous souhaitez utiliser, pour ne pas vous laisser distraire par les autres éléments visuels ou le code du reste de la page.

Affichage Tous les fichiers

La nouvelle interface utilisateur dans SharePoint Designer 2010 se concentre sur exposition tous les composants importantes dans une solution SharePoint. Si vous avez utilisé la liste des dossiers dans les versions précédentes de SharePoint Designer, vous pouvez toujours avoir l’expérience de l’utilisation des fichiers et dossiers dans un site à l’aide de vue tous les fichiers.

Haut de la Page

Flux de travail

SharePoint Designer 2010 inclut des améliorations majeures aux flux de travail. Vous pouvez créer maintenant rapidement des flux de travail qui facilitent un large éventail de processus métiers et humaines. Et de nombreux nouveaux blocs de construction signifie que flux de travail n’est plus flexibles et puissantes et capable de modélisation plus complexe logique métier et processus.

Flux de travail réutilisables

Avec SharePoint Designer 2010, vous pouvez créer des flux de travail réutilisable facilement. Vous pouvez créer un flux de travail réutilisable dans le site de niveau supérieur dans la collection de sites, et ce flux de travail est globalement réutilisable, ce qui signifie que le flux de travail peut être associé à une liste ou une bibliothèque dans la collection de sites. Vous pouvez également créer un flux de travail réutilisable dans n’importe quel sous-site dans la collection de sites ; ce flux de travail est disponible pour le réutiliser dans ce sous-site particulier.

Exportation des flux de travail

Vous pouvez maintenant exporter un flux de travail réutilisable à partir d’une collection de sites et puis téléchargez et activer ce flux de travail dans une autre collection de sites. SharePoint Designer 2010 prend en charge l’exportation d’un flux de travail dans un fichier de package ou .wsp solution.

Colonnes d’association

Si votre flux de travail réutilisable requiert certaines colonnes dans la liste ou dans la bibliothèque à laquelle il est associé, vous pouvez ajouter ces colonnes en tant que colonnes d’association. Les colonnes d’association sont automatiquement ajoutées à une liste ou à une bibliothèque lorsqu’un flux de travail réutilisable est associé à cette liste ou bibliothèque.

Association des flux de travail et des types de contenu

Lorsque vous créez un flux de travail réutilisable, vous pouvez décider de filtrer votre flux de travail réutilisable dans un type de contenu spécifique. Ensuite, dans le navigateur, vous pouvez associer votre flux de travail réutilisable à ce type de contenu spécifique ou à n’importe quel autre type de contenu héritant de ce type de contenu. Si vous associez un flux de travail à un type de contenu de site, ce flux de travail devient disponible pour n’importe quel élément de ce type de contenu, dans toutes les listes et bibliothèques auxquelles une instance de ce type de contenu de site a été ajoutée

Flux de travail de site

Un flux de travail de site peut être considéré comme un processus de site global. Un flux de travail de site est associé à un site, et non à une liste, une bibliothèque ou un type de contenu. Par conséquent, contrairement à la plupart des flux de travail, un flux de travail de site ne sera pas exécuté dans un élément de liste spécifique. Dans le navigateur, vous pouvez démarrer un flux de travail de site ou afficher l’état des flux de travail de site en cliquant sur Flux de travail d’un site dans le menu Actions du site.

Modification des flux de travail inclus dans SharePoint Server

Trois flux de travail les plus populaires dans SharePoint Server — flux de travail approbation, recueillir les commentaires et collecte des Signatures — ont été entièrement reconstruit en tant que flux de travail déclaratifs, ce qui signifie qu’ils sont désormais entièrement personnalisables dans SharePoint Designer 2010. Ces flux de travail est pilotées par l’événement, et tous les événements importants dans le flux de travail sont exposés dans l’éditeur de flux de travail, pour chaque tâche dans le processus et pour l’ensemble du processus. Par exemple, vous pouvez facilement ajouter des conditions et actions pour définir ce qui se passe lors de chaque tâche est affectée, expiré ou terminée.

Conception d’un processus d’approbation personnalisé

SharePoint Designer 2010 comprend trois nouvelles actions d’approbation : attribuer un élément pour approbation, attribuer un élément commentaire et processus de tâche général. « Big trois » flux de travail inclus dans SharePoint Server 2010 — flux de travail approbation, recueillir les commentaires et collecte des Signatures — créée avec ces actions. Les actions d’approbation retrouver tous les événements importants dans un processus d’approbation, ce qui facilite la création d’un processus de flux de travail humaine où de nombreuses personnes interagissent ou collaborer sur un document spécifique.

Étapes d’emprunt d’identité

Dans la version antérieure de SharePoint Designer, un flux de travail toujours usurpé l’utilisateur qui a démarré le flux de travail et exécuté avec des autorisations de cet utilisateur. À présent, dans SharePoint Designer 2010, vous pouvez désormais utiliser les étapes de l’emprunt d’identité pour que le flux de travail à effectuer des actions à l’emprunt d’identité de l’auteur du flux de travail au lieu de l’auteur du workflow. Étapes de l’emprunt d’identité sont très utiles dans l’approbation et la publication des scénarios, où les personnes l’envoi de contenu pour approbation et les personnes avec lesquelles l’approbation du contenu ont des autorisations différentes.

Intégration dans Visio

Supposons que votre organisation possède un analyste d’entreprise qui prend en charge le processus nécessitant un flux de travail pour capturer mieux. Avec SharePoint Designer 2010 et Visio Professionnel 2010, un analyste d’entreprise peut à présent, faites des flux de travail sous forme graphique dans Visio. Visio Professionnel 2010 inclut un modèle de Microsoft SharePoint Workflow qui comprend des formes pour toutes les conditions de flux de travail et actions. Vous pouvez démarrer dans Visio, puis exporter dans SharePoint Designer, vous pouvez démarrer dans SharePoint Designer, puis exporter Visio ou vous pouvez effectuer une itération sur une conception de flux de travail avec plusieurs aller-retour entre les deux programmes sans perdre les paramètres du flux de travail.

Visualisations du flux de travail

Vous pouvez facilement afficher l’état d’un flux de travail en cours d’exécution dans la page État du flux de travail. Avec une visualisation du flux de travail, un diagramme Visio de votre flux de travail est automatiquement créé et affiché dans un composant WebPart Visio dans la page État du flux de travail. Visualisation du flux de travail affiche une vue « live » des exactement où un flux de travail spécifique est en. Visualisations de flux de travail requièrent Visio Professionnel 2010 installés sur votre ordinateur et le service graphiques Visio en cours d’exécution sur le serveur.

Formulaires InfoPath

Si votre serveur exécutant SharePoint Server 2010 (pas SharePoint Foundation 2010 uniquement), tous les formulaires de flux de travail — le formulaire d’association, formulaire d’initiation et les formulaires de tâche — sont désormais InfoPath 2010 formulaires. Il est facile de modifier l’apparence et la disposition des formulaires InfoPath, et vous pouvez ajouter des règles de validation à un formulaire InfoPath. Pour modifier un formulaire de flux de travail dans InfoPath 2010, cliquez simplement sur le formulaire et InfoPath s’ouvre directement à partir de SharePoint Designer 2010.

Sous-étapes et nouvelles actions des flux de travail

SharePoint Designer 2010 inclut de nombreux nouveaux blocs de construction telles que sous-étapes et les nouvelles actions de flux de travail. Par exemple, si votre flux de travail est associé à une bibliothèque de documents ou si elle est filtrée selon le type de contenu de Document, un groupe d’actions d’Ensemble de documents contextuelles s’affichent. Un ensemble de documents est une nouveauté de SharePoint Server 2010 par lequel un groupe de documents sont traités comme une seule unité, pour une action de flux de travail pour un ensemble de documents effectuera une itération sur tous les éléments dans cet ensemble de documents. Autres nouvelles actions de flux de travail incluent les actions utilitaire pour manipuler des chaînes et des dates. une nouvelle action relationnelle qui utilise Active Directory pour rechercher le directeur d’une personne ; et les nouvelles actions de liste qu’un flux de travail peut utiliser pour définir les autorisations sur un élément de liste.

Haut de la Page

Vues et formulaires

Cette version de SharePoint introduit de nouvelles fonctionnalités essentielles, au niveau des vues et des formulaires, associées aux listes : le composant WebPart Affichage Liste XSLT et les formulaires InfoPath. Vous disposez d’une flexibilité jusqu’ici inégalée pour choisir les modes d’interaction des personnes et des données, en utilisant les vues et les formulaires de votre solution.

Composant WebPart Affichage Liste XSLT

Chaque affichage de liste standard dans les produits SharePoint 2010 est maintenant une vue de données, en particulier, un XSLT liste Affichage Web composant (Transfrontalière). Cela signifie que vous pouvez facilement personnaliser n’importe quel affichage de liste standard dans SharePoint Designer 2010 — par exemple, vous pouvez désormais ajouter de mise en forme conditionnelle à n’importe quel affichage de liste. Et une fois que vous personnalisez un affichage de liste dans SharePoint Designer 2010, vous pouvez toujours modifier cet affichage à l’aide de toutes les options dans le navigateur, telles que l’ajout ou suppression de colonnes ou de filtrage et le tri. Un Transfrontalière est entièrement personnalisable dans SharePoint Designer et dans le navigateur.

Code purifié et meilleures performances grâce aux modèles XSLT partagés

Le composant WebPart Affichage de liste XSLT (XLV) utilise les feuilles de style XSLT partagées stockées dans le répertoire _layouts sur le serveur. Chaque affichage de liste standard stocké sur le serveur utilise le même groupe de modèles XSLT partagés. un composant XLV utilise un modèle pour la mise en forme de chaque champ (ou colonne), un modèle pour la mise en forme de la ligne et un autre pour la mise en forme de la table. Lorsque vous personnalisez l’apparence d’un composant XLV, vous générez automatiquement de nouveaux modèles XSL, uniquement pour les modèles modifiés. Par exemple, si vous mettez un champ en surbrillance, vous générez un composant XSLT qui supplante uniquement le modèle partagé pour ce champ spécifique. En d’autres termes, le composant XLV est plus facile à utiliser en mode Code, et ses performances seront plus élevées lors de l’affichage de cette page dans le navigateur.

Annulation facile des personnalisations en rétablissant le XSLT

Si vous personnalisez un composant WebPart Affichage de liste XSLT (XLV) puis que vous décidez ultérieurement d’annuler ces modifications, ou si vous rencontrez des erreurs XSL que vous ne pouvez pas corriger, vous pouvez toujours rétablir le composant XLV à son état d’origine. Lorsque vous rétablissez le composant XSLT en XLV, ce composant XLV sera rétabli via les modèles XSLT partagés stockés sur le serveur. Vous pouvez choisir de rétablir l’ensemble de l’affichage ou des modèles XSLT spécifiques, par exemple le modèle d’élément.

Création de vues à partir du ruban

La vue de données est une fonctionnalité puissante destinée à l’affichage et à l’édition des données provenant d’un grand nombre de sources de données, notamment les listes SharePoint et les données externes. Le ruban permet d’insérer facilement une vue de données, avec quelques clics. Vous pourrez ensuite personnaliser votre vue de données en utilisant les commandes du ruban Outils d’affichage de liste (pour les composants XLV) ou Outils d’affichage de données (pour le composant WebPart Formulaire de données).

Application de mise en forme conditionnelle à partir du ruban

La mise en forme conditionnelle peut offrir un impact supplémentaire à votre vue de données, en mettant en évidence les informations critiques pour votre équipe. Vous pouvez désormais appliquer directement à vos vues de données des règles de mise en forme conditionnelles, à partir du ruban.

Partage des styles d’affichage et application à partir du ruban

Vous pouvez facilement partager des styles personnalisés pour les vues de liste (XLVs) avec d’autres personnes dans la collection de sites en le téléchargeant les styles (. Fichiers XSL) à la bibliothèque de styles dans le site de niveau supérieur dans la collection de sites. Toute personne disposant des autorisations nécessaires pouvez ensuite utiliser SharePoint Designer 2010 pour appliquer ces styles personnalisés à leurs propres affichages de liste en un seul clic.

Prise en charge AJAX des vues de données

Les vues de données proposent un grand nombre de fonctionnalités permettant une utilisation simplifiée des données : pagination, filtrage et tri des en-têtes de colonnes et modification intraligne. Vous pouvez activer les mises à jour asynchrones de chaque vue. En procédant de la sorte, ces fonctionnalités ne nécessiteront plus d’être actualisées en pleine page dans le navigateur ; la vue de données sera la seule actualisée. Vous pouvez également définir une fréquence d’actualisation des données de la vue, et ajouter à la vue de données un bouton qui permettra aux utilisateurs d’actualiser la vue.

Affichage des éléments connexes

SharePoint Designer 2010 simplifie de créer des pages de tableau de bord type afficher toutes les données relatives à un élément spécifique. Tout d’abord, vous utilisez des colonnes de recherche pour créer une relation parent-enfant entre des données dans les deux listes différentes, et à présent, dans les produits SharePoint 2010, vous pouvez utiliser les options pour une colonne de recherche pour appliquer l’intégrité référentielle entre ces listes, afin qu’il n’y a aucun enfant éléments orphelins sans éléments parents. Ensuite, à partir du ruban dans SharePoint Designer 2010, vous pouvez facilement créer les vues élément associé tous les enfants afficher les éléments dans une liste unique liée à un élément parent spécifique dans une autre liste.

Actions personnalisées

Avec SharePoint Designer 2010, vous pouvez la rendre plus faciles à découvrir les actions importantes qu’ils doivent effectuer sur un élément. Par exemple, vous pouvez ajouter une action personnalisée au menu de l’élément de liste d’une liste de sorte que les utilisateurs peuvent démarrer un flux de travail directement à partir du menu de l’élément de liste. Vous pouvez également ajouter des actions personnalisées sous forme de boutons dans le ruban pour les pages de formulaires et des vues de liste. Actions personnalisées facilitent solutions pour les personnes à utiliser en fournissant les actions appropriées dans le contexte de droite.

Formulaires InfoPath

Dans SharePoint Server 2010, listes peuvent désormais utiliser des formulaires InfoPath pour les formulaires de nouvel élément, afficher et modifier un élément. InfoPath facilite la modifier complètement la disposition et l’apparence des formulaires. En outre, fournissent des formulaires InfoPath très utiles fonctionnalités telles que les règles de validation et les règles de mise en forme. Et que vous avez flexibilité, car chaque type de contenu associé à une liste peut avoir son propre jeu de formulaires. Lorsque vous avez besoin créer des formulaires dans InfoPath, vous pouvez lancer InfoPath 2010 directement à partir du ruban dans SharePoint Designer 2010.

Haut de la Page

Types de contenu externes et Services de connectivité Entreprise

Les produits SharePoint 2010 et Office 2010 offrent de nouvelles fonctionnalités permettant une étroite intégration des données métiers et des processus externes à l’expérience utilisateur, dans Office et SharePoint. Ces nouvelles fonctionnalités incluent fonctions, services et outils dans la plateforme SharePoint. Grâce aux services de connectivité Entreprise ou BCS (Business Connectivity Services), vous pouvez accéder aux données externes depuis Microsoft SQL Server, les services Web ou les assemblys .NET. Vous pouvez également accéder à ces données externes à partir du client ou du serveur, en mode connexion ou hors connexion et créer, lire, mettre à jour et supprimer des données dans ces sources de données externes.

Types de contenu externes

La version précédente de SharePoint englobait le concept d’une entité de données métiers, type de données métiers externes disponible dans le catalogue de données métiers. Par exemple, une entité peut être constituée d’un client ou d’une commande. Dans cette version, une entité est appelée type de contenu externe. Les types de contenu de SharePoint peuvent être associés à des comportements tels que des flux de travail ou des stratégies. De même, les types de contenu externes peuvent être associés à des opérations. Une opération n’est ni un flux de travail, ni une stratégie. Elle détermine si les utilisateurs peuvent créer, lire, mettre à jour, supprimer ou rechercher des instances de ce type de contenu externe. Le point commun entre les types de contenu et les types de contenu externes est qu’ils ne définissent pas uniquement le schéma des données (les champs et les types de champ), mais également les comportements ou les opérations associés aux données.

Créer des types de contenu externe dans SharePoint Designer 2010

Dans la version précédente, SharePoint prend pas en charge la création d’une définition d’application dans le catalogue de données métiers. À présent, SharePoint Designer 2010 fournit les outils pour vous connecter à des données externes pour créer des types de contenu externe, pour publier ces types de contenu externe dans le catalogue de données métiers sur le serveur et pour générer automatiquement une liste externe et dans tous les formulaires requis par cette liste externe. SharePoint Designer 2010, vous pouvez de surface des données externes à partir des systèmes de métier tel que SAP ou Siebel dans SharePoint sans écrire une seule ligne de code.

Listes externes

Une liste externe est le bloc de construction clé pour les solutions BCS. Une liste externe ressemble et comporte pratiquement identique à n’importe quelle liste SharePoint, mais contienne des données à partir d’une source externe. Une liste externe facilite les utilisateurs de lire et écrire des données externes dans l’expérience familière d’utilisation d’une liste SharePoint. Vous pouvez créer une liste externe et sa droite formulaires à partir de SharePoint Designer 2010. Création d’une liste externe crée également des vues (en utilisant le composant WebPart Affichage de liste XSLT) et formulaires (en utilisant le composant WebPart Formulaire de liste XSLT) pour le navigateur et un formulaire personnalisables Outlook 2010 et un formulaire InfoPath 2010. Le formulaire InfoPath peut être utilisé au lieu des vues XSLT par défaut et les formulaires pour afficher et modifier des données dans la liste externe dans le navigateur et le formulaire Outlook est utilisé pour afficher des données externes dans Outlook 2010.

Listes externes dans SharePoint Workspace

Après avoir créé une liste externe, vous pouvez simplement cliquer sur le bouton se connecter à SharePoint Workspace dans le ruban pour rendre cette liste externe dans SharePoint Workspace 2010 du serveur. Dans SharePoint Workspace, vous pouvez afficher et modifier les données externes directement à partir du client, si vous êtes connecté ou hors connexion. BCS fournit un mécanisme de cache et synchronisation qui est installé sur l’ordinateur client et qui conserve les données novateur et synchronisés avec le système principal. SharePoint Workspace permet également la résolution d’erreur et entrent en conflit. Lorsque vous vous connectez à une liste externe avec SharePoint Workspace, formulaires InfoPath 2010 pour l’affichage et modification des données dans SharePoint Workspace sont générées automatiquement.

Listes externes dans Microsoft Outlook

Vous pouvez également vous connecter à une liste externe à Outlook 2010. Lorsque vous créez un type de contenu externe dans SharePoint Designer 2010, vous pouvez le mapper à un type d’élément Office natif tel qu’un contact ou une tâche afin que les données externes se présente et se comportement comme un élément de contact ou une tâche dans Outlook. Par exemple, supposons que vos données externes sont une liste de clients et que vous voulez afficher ces données externes dans Outlook. Étant donné que les données pour les clients ressemble beaucoup à contacts dans Outlook, vous pouvez mapper ce type de contenu externe à l’élément de contact dans Outlook. Une fois que vous vous connectez à la liste externe à Outlook, vous pouvez créer, mettre à jour et supprimer les données externes directement à partir d’Outlook, tout comme vous le feriez créer et mettre à jour des contacts Outlook natives.

Colonnes de données métiers, flux de travail et Word

Après avoir créé un type de contenu externe, vous pouvez ajouter une colonne de données métiers à une liste ou bibliothèque. Une colonne de données métiers est associée à un type de contenu externe et représente un champ de ce type de contenu externe. Si une bibliothèque de documents utilise un document Word son modèle, vous pouvez modifier le modèle dans Word en ajoutant des composants QuickPart, qui sont des contrôles de contenu qui sont liées à des colonnes de données métiers. Lorsqu’une personne crée un nouveau document basé sur ce modèle Word, données externes sont affichées dans le document dans les contrôles de contenu. Les contrôles de contenu activer automatiquement en sélectionnant et en résolvant les fonctionnalités pour les données externes. Avec SharePoint Designer 2010, vous pouvez également créer un flux de travail qui est associé à cette bibliothèque de documents et qui lit et écrit des données dans la liste externe. Dans SharePoint Designer, les actions de la liste des flux de travail standard ont été améliorées pour utiliser des données externes.

Haut de la Page

Contrôler l’endroit où et comment les personnes peuvent utiliser SharePoint Designer 2010

Si vous êtes un professionnel de l’INFORMATIQUE qui gère SharePoint pour votre organisation, savez que vous pouvez être déployer SharePoint Designer 2010 et en toute sérénité que vous pouvez facilement contrôler où et comment les personnes de votre organisation peuvent utiliser SharePoint Designer. En outre, la nouvelle expérience de modification des pages dans SharePoint Designer 2010 signifie que — par défaut : personnalisation des pages (également appelé « unghosting ») n’est ni possible ni nécessaire pour composer des pages puissantes et tableaux de bord.

Pages d’administration de l’application Web et de la collection de sites

Si vous êtes un administrateur du serveur, vous avez une nouvelle page dans l’Administration centrale dédié spécifiquement aux paramètres de SharePoint Designer 2010. Si vous êtes un administrateur de collection de sites, vous avez une page similaire dans les paramètres du Site du site de niveau supérieur dans la collection de sites. Pour chaque application Web ou une collection de sites, vous avez maintenant options pour permettre aux utilisateurs de SharePoint Designer, permet de personnaliser des pages, pour personnaliser les pages maîtres et mises en page et utiliser l’affichage de tous les fichiers.

Personnalisation des pages désormais soumise par défaut à des autorisations de niveau supérieur

La personnalisation des pages requiert désormais des autorisations de plus haut niveau que dans la version précédente. Par défaut, seuls les administrateurs des collections de sites peuvent personnaliser les pages, les pages maîtres et la mise en forme des pages, ou utiliser l’affichage Tous les fichiers. En d’autres termes, dans le volet de navigation, la plupart des utilisateurs n’auront pas accès aux noeuds des pages maîtres, des mises en page et de l’affichage Tous les fichiers. En revanche, les utilisateurs pourront élaborer des solutions en créant et en stockant des pages de composants WebPart dans la bibliothèque des pages de site. Il est donc désormais plus facile de préserver la valorisation et la présentation de votre application Web ou de votre collection de sites.

Nouvelle expérience d’édition de page : mode par défaut et mode avancé

Dans SharePoint Designer 2010, la porte sur la création et la configuration des composants, tels que des vues de données, formulaires et flux de travail — et moins sur édition HTML et autres tâches de type concepteur Web. Par conséquent, le mode par défaut pour la modification des pages de composants WebPart est plus simple et intuitive — en fait, le mode par défaut est très semblable à l’ajout de contenu à une page wiki. Utilisateurs peuvent insérer des vues de données et des formulaires, tapez du texte et ajouter d’autres contenus à l’intérieur de l’espace réservé du contenu principal (PlaceHolderMain), mais le reste de la page est verrouillé pour modification. Dans ce mode, tout le contenu personnalisé se trouve à l’intérieur d’un composant WebPart masqué, c’est le cas dans le mode par défaut qu'une page ne peut pas être personnalisée (« non dédoublée »). En revanche, en mode avancé, vous pouvez entièrement personnaliser la page en modifiant rien dans la page. Là encore, par défaut seuls les administrateurs de Collection de sites peuvent modifier des pages en mode avancé.

Pages du site

Dans la version précédente, vous pouvez avoir été concerné relatives aux personnes l’enregistrement de fichiers à la racine du site ou en modifiant la structure de dossiers du site. Dans SharePoint Designer 2010, par défaut la plupart des personnes n’ont pas accès à l’affichage de tous les fichiers dans un site ; en revanche, toutes les nouvelles pages créées dans un site se trouvent dans la bibliothèque de documents Pages du Site. La bibliothèque de Pages de Site fournit un moyen simple et rationalisé pour les personnes créer et stocker les fichiers nécessaires à leur solution.

Rétablissement facile des pages du site dans une version précédente

La bibliothèque de Pages de Sites utilise le contrôle de version, afin que si vous annulez par inadvertance une page, vous pouvez facilement revenir à une version précédente. Dans SharePoint Designer 2010, toutes les pages SharePoint a une page de résumé qui affiche l’historique de version pour cette page. Dans la page de résumé, vous pouvez restaurer une version précédente vers la droite dans le ruban.

Progression vers des mises à niveau simplifiées

Pages personnalisées pouvant complique le processus de mise à niveau. Par exemple, lors de la mise à niveau vers Office SharePoint Server 2007, les pages personnalisées ne n’a pas eu automatiquement sur la nouvelle apparence, et que vous deviez souvent reproduire manuellement les personnalisations sur une nouvelle version de la page. Avec SharePoint Designer 2010, personnes peuvent tirer parti de ses capacités construire des applications et la personnalisation sans personnalisation (« unghosting ») toutes les pages. Afin de pouvoir être déployer SharePoint Designer 2010 et savoir que les mises à niveau ultérieures SharePoint ne seront pas être compliquées par grand nombre de pages personnalisées.

Haut de la Page

Remarque : Avertissement traduction automatique : cet article a été traduit par un ordinateur, sans intervention humaine. Microsoft propose cette traduction automatique pour offrir aux personnes ne maîtrisant pas l’anglais l’accès au contenu relatif aux produits, services et technologies Microsoft. Comme cet article a été traduit automatiquement, il risque de contenir des erreurs de grammaire, de syntaxe ou de terminologie.

Partager Facebook Facebook Twitter Twitter E-mail E-mail

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Très bien ! Vous avez d’autres commentaires ?

Comment pouvons-nous l’améliorer ?

Nous vous remercions pour vos commentaires.

×