NB.JOURS.COUPON.PREC (NB.JOURS.COUPON.PREC, fonction)

Cet article décrit la syntaxe de formule et l’utilisation de la fonction NB.JOURS.COUPON.PREC dans Microsoft Excel.

Description

La fonction NB.JOURS.COUPON.PREC renvoie le nombre de jours entre le début de la période d’un coupon et sa date de liquidation.

Syntaxe

NB.JOURS.COUPON.PREC(liquidation, échéance, fréquence, [base])

Important : Les dates doivent être entrées en utilisant la fonction DATE ou sous la forme de résultats d’autres formules ou fonctions. Par exemple, utilisez DATE(2008;5;23) pour le 23e jour du mois de mai 2008. Des problèmes peuvent survenir si les dates sont entrées sous forme de texte.

La syntaxe de la fonction NB.JOURS.COUPON.PREC contient les arguments suivants :

  • Règlement    Obligatoire. Représente la date de règlement du titre. Cette date correspond à la date suivant la date d’émission, lorsque le titre est cédé à l’acheteur.

  • échéance    Obligatoire. Représente la date d’échéance du titre. Cette date correspond à la date d’expiration du titre.

  • Fréquence    Obligatoire. Représente le nombre de coupons payés par an. Si le paiement est annuel, la fréquence = 1 ; s’il est semestriel, la fréquence = 2 ; et s’il est trimestriel, la fréquence = 4.

  • Base    Facultatif. Représente le type de la base de comptage des jours à utiliser.

Base

Comptage des jours

0 ou omis

30/360 US (NASD)

1

Réel/réel

2

Réel/360

3

Réel/365

4

30/360 européen

Remarques

  • Microsoft Excel stocke les dates sous la forme de numéros de série séquentiels afin de pouvoir les utiliser dans les calculs. Par défaut, le 1er janvier 1900 correspond au numéro de série 1 et le 1er janvier 2008 correspond au numéro de série 39448 parce que 39 448 jours se sont écoulés depuis le 1er janvier 1900.

  • La date de liquidation correspond à la date à laquelle un acheteur acquiert un coupon, tel qu’une obligation. La date d’échéance correspond à la date d’expiration du coupon. Par exemple, supposons qu’une obligation sur 30 ans soit émise le 1er janvier 2008, et qu’un acheteur en fasse l’acquisition six mois plus tard. La date d’émission serait le 1er janvier 2008, la date de liquidation le 1er juillet 2008 et la date d’échéance le 1er janvier 2038, soit 30 ans après la date d’émission du 1er janvier 2008.

  • Tous les arguments sont tronqués de façon à être convertis en nombres entiers.

  • Si les arguments liquidation ou échéance ne sont pas des dates valides, la fonction NB.JOURS.COUPON.PREC renvoie la valeur d’erreur #VALEUR!

  • Si l’argument fréquence est un nombre différent de 1, 2 ou 4, la fonction NB.JOURS.COUPON.PREC renvoie la valeur d’erreur #NOMBRE!

  • Si l’argument base < 0 ou > 4, la fonction NB.JOURS.COUPON.PREC renvoie la valeur d’erreur #NOMBRE!

  • Si l’argument liquidation ≥ l’argument échéance, la fonction NB.JOURS.COUPON.PREC renvoie la valeur d’erreur #NOMBRE!

Exemple

Copiez les données d’exemple dans le tableau suivant, et collez-le dans la cellule A1 d’un nouveau classeur Excel. Pour que les formules affichent des résultats, sélectionnez-les, appuyez sur F2, et sur Entrée. Si nécessaire, vous pouvez modifier la largeur des colonnes pour afficher toutes les données.

Données

Description

25 janvier 2011

Date de liquidation

15 novembre 2011

Date d’échéance

2

Coupon semestriel (voir ci-dessus)

1

Base : Réel/réel (voir ci-dessus)

Formule

Description

Résultat

=NB.JOURS.COUPON.PREC(A2,A3,A4,A5)

Nombre de jours compris entre le début de la période de coupon et la date de liquidation pour une obligation dont les caractéristiques sont présentées ci-dessus.

71

Développez vos compétences
Découvrez des formations
Accédez aux nouvelles fonctionnalités en avant-première
Rejoignez le programme Office Insider

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Merci pour vos commentaires. Il serait vraisemblablement utile pour vous de contacter l’un de nos agents du support Office.

×