Feuille de route de la fin de vie d’Exchange 2007

Le 11 avril 2017, Exchange Server 2007 a atteint sa fin de vie. Si vous n’avez pas encore commencé votre migration d’Exchange 2007 vers Office 365 ou Exchange 2016, il est temps de commencer à la planifier.

Que signifie la fin de vie ?

À l’instar de presque tous les produits Microsoft, Exchange Server a un cycle de vie de support pendant lequel nous proposons des nouvelles fonctionnalités, des correctifs, des correctifs de sécurité, etc. Ce cycle de vie dure généralement 10 ans après la date de publication initiale. La fin de ce cycle de vie est appelée « fin de vie du produit ». Depuis que le produit Exchange 2007 a atteint sa fin de vie, le 11 avril 2017, Microsoft ne fournit plus les services suivants :

  • Support technique en relation avec des problèmes pouvant se produire

  • Corrections de bogues identifiés susceptibles d’avoir un impact sur la stabilité et la capacité d’utilisation des serveurs

  • Correctifs de sécurité en rapport avec des vulnérabilités identifiées pouvant rendre le serveur vulnérable à des failles de sécurité

  • Mises à jour de fuseau horaire

Votre installation d’Exchange 2007 continuera à fonctionner après cette date. En revanche, en raison des changements énoncés ci-dessus, nous vous recommandons vivement de migrer à partir d’Exchange 2007 dès que possible.

Pour plus d’informations sur les serveurs Office 2007 dont la fin de vie approche, voir Planifier la mise à niveau de vos serveurs Office 2007.

Quelles sont mes options ?

Exchange 2007 ayant atteint sa fin de vie, le moment est opportun pour explorer vos options et préparer un plan de migration. Vous pouvez ainsi :

  • migrer vers Office 365 en opérant une migration à basculement, une migration intermédiaire ou une migration hybride ;

  • migrer vos serveurs Exchange 2007 vers une version plus récente de Microsoft Exchange sur vos serveurs locaux.

Les sections suivantes explorent chaque option plus en détail.

Migration vers Office 365

Migrer votre courrier vers Office 365 est l’option optimale, et la plus simple, pour vous opérer le retrait de votre déploiement Exchange 2007. Avec une migration vers Office 365, vous effectuez un bond technologique de 10 ans pour accéder à des fonctionnalités de pointe telles que les suivantes :

  • fonctionnalités de conformité telles que les stratégies de rétention, conservation sur place et pour litige, découverte électronique inaltérable, et bien plus ;

  • groupes Office 365 ;

  • boîte de réception Prioritaire ;

  • Delve Analytics ;

  • API REST pour l’accès par programmation au courrier, aux calendriers, aux contacts, etc.

Office 365 bénéficiant également des fonctionnalités et expériences nouvelles en priorité, vos utilisateurs et vous pouvez généralement commencer à utiliser celles-ci sans attendre. En plus des nouvelles fonctionnalités, vous n’avez pas à vous soucier de ce qui suit :

  • achat et maintenance de matériel ;

  • paiement pour le chauffage et le refroidissement des serveurs ;

  • tenue à jour des correctifs de sécurité, de produits et de fuseau horaire ;

  • maintenance des ressources de stockage et des logiciels pour répondre aux exigences de conformité ;

  • mises à niveau d’Exchange (vous disposez toujours de la dernière version d’Exchange dans Office 365).

Comment migrer vers Office 365 ?

Selon votre organisation, vous disposez de quelques options pour accéder à Office 365. Lors du choix d’une option de migration, vous devez prendre en considération quelques éléments, tels que le nombre de licences ou de boîtes aux lettres à migrer, la durée souhaitée de la migration, et si vous avez besoin d’une intégration parfaite entre votre installation locale et Office 365 durant la migration. Ce tableau indique vos options de migration et les principaux facteurs déterminant la méthode à utiliser.

Option de migration

Taille de l’organisation

Durée

Migration à basculement

Moins de 150 licences

Une semaine ou moins

Migration intermédiaire

Plus de 150 licences

Quelques semaines

Migration complète hybride

Plusieurs centaines voire milliers de licences

Quelques mois ou plus

Les sections suivantes présentent une vue d’ensemble de ces méthodes. Pour plus d’informations sur chaque méthode, voir Choisir un chemin de migration.

Migration à basculement

Dans le cadre d’une migration à basculement, à une date et une heure planifiées, vous migrez l’ensemble de vos boîtes aux lettres, groupes de distribution, contacts et autres, vers Office 365. Lorsque vous avez terminé, vous arrêtez vos serveurs Exchange locaux et commencez à utiliser exclusivement Office 365.

La méthode de migration à basculement constitue un excellent choix pour les petites organisations qui n’ont pas un très grand nombre de boîtes aux lettres, qui souhaitent pouvoir accéder à Office 365 rapidement, et qui ne veulent pas avoir à gérer certaines complexités des autres méthodes. Elle présente cependant aussi certaines limites, car la migration doit être opérée en l’espace maximum d’une semaine et exige que les utilisateurs reconfigurent leurs profils Outlook. Si une migration à basculement peut traiter jusqu’à 2 000 boîtes aux lettres, nous recommandons vivement de ne pas migrer plus de 150 boîtes aux lettres à l’aide de cette méthode. Si vous tentez de migrer plus de 150 boîtes aux lettres, vous risquez de ne pas avoir le temps de transférer toutes celles-ci avant l’expiration du délai de migration, et votre équipe de support informatique risque d’être dépassée par les demandes d’assistance des utilisateurs en rapport avec la reconfiguration d’Outlook.

Si vous songez à opérer une migration à basculement, voici quelques aspects à prendre en compte :

  • Office 365 devra se connecter à vos serveurs Exchange 2007 à l’aide d’Outlook Anywhere via le port TCP 443.

  • Toutes les boîtes aux lettres locales seront migrées vers Office 365.

  • Vous aurez besoin d’un compte d’administrateur local ayant accès en lecture au contenu des boîtes aux lettres de vos utilisateurs.

  • Les domaines acceptés Exchange 2007 que vous voulez utiliser dans Office 365 devront être ajoutés en tant que domaines vérifiés dans le service.

  • Entre le moment où vous démarrerez la migration et celui où vous entamerez la phase d’achèvement, Office 365 synchronisera régulièrement les boîtes aux lettres Office 365 et les boîtes aux lettres locales. Cela vous permet d’effectuer la migration sans vous soucier du courrier laissé dans vos boîtes aux lettres locales.

  • Les utilisateurs recevront de nouveaux mots de passe temporaires pour leurs comptes Office 365, qu’ils devront modifier quand ils se connecteront à leurs boîtes aux lettres pour la première fois.

  • Vous aurez besoin d’une licence Office 365 incluant Exchange Online pour chaque boîte aux lettres d’utilisateur migrée.

  • Les utilisateurs devront configurer un nouveau profil Outlook sur chacun de leurs appareils, et télécharger à nouveau leur courrier. La quantité de courrier qu’Outlook téléchargera peut varier. Pour plus d’informations, voir Modifier la quantité de courrier à conserver hors connexion.

Pour en savoir plus sur la migration à basculement, voir :

Migration intermédiaire

Dans le cadre d’une migration intermédiaire, vous avez quelques centaines ou milliers de boîtes aux lettres à migrer vers Office 365, il vous faut au moins une semaine pour effectuer la migration, et vous n’avez pas besoin de fonctionnalités avancées de migration hybride telles que la migration des informations partagées de disponibilité de votre calendrier.

Une migration intermédiaire constitue un excellent choix pour les organisations qui ont besoin de plus de temps pour migrer leurs boîtes aux lettres vers Office 365, mais comptent néanmoins accomplir l’opération en l’espace de quelques semaines. Vous pouvez migrer des boîtes aux lettres par « lots », ce qui vous permet de contrôler le nombre et le choix des boîtes aux lettres migrées à un moment donné. Vous pourriez, par exemple, créer un lot de boîtes aux lettres d’utilisateurs opérant au sein d’un même service, pour vous assurer qu’elles soient toutes déplacées en même temps. Vous pourriez également garder pour la fin de l’opération la migration du lot des boîtes aux lettres de la direction. Comme pour les migrations à basculement, les utilisateurs doivent recréer leurs profils Outlook.

Si vous songez à opérer une migration intermédiaire, voici quelques aspects à prendre en compte :

  • Office 365 devra se connecter à vos serveurs Exchange 2007 à l’aide d’Outlook Anywhere via le port TCP 443.

  • Vous aurez besoin d’un compte d’administrateur local ayant accès en lecture au contenu des boîtes aux lettres de vos utilisateurs.

  • Les domaines acceptés Exchange 2007 que vous voulez utiliser dans Office 365 devront être ajoutés en tant que domaines vérifiés dans le service.

  • Vous devrez créer un fichier CSV avec les nom et adresse de courrier complets de chaque boîte aux lettres à migrer au sein d’un lot. Vous devrez également inclure un nouveau mot de passe pour chaque boîte aux lettres migrée, et envoyer à chaque utilisateur son mot de passe. L’utilisateur sera invité à modifier son mot de passe la première fois qu’il se connectera à sa nouvelle boîte aux lettres Office 365.

  • Entre le moment où vous démarrerez la migration par lot et celui où vous entamerez la phase d’achèvement, Office 365 synchronisera régulièrement les boîtes aux lettres Office 365 et les boîtes aux lettres locales incluses dans le lot. Cela vous permet d’effectuer la migration sans vous soucier du courrier laissé dans vos boîtes aux lettres locales.

  • Les utilisateurs recevront de nouveaux mots de passe temporaires pour leurs comptes Office 365, qu’ils devront modifier quand ils se connecteront à leurs boîtes aux lettres pour la première fois.

  • Vous aurez besoin d’une licence Office 365 incluant Exchange Online pour chaque boîte aux lettres d’utilisateur migrée.

  • Les utilisateurs devront configurer un nouveau profil Outlook sur chacun de leurs appareils, et télécharger à nouveau leur courrier. La quantité de courrier qu’Outlook téléchargera peut varier. Pour plus d’informations, voir Modifier la quantité de courrier à conserver hors connexion.

Pour en savoir plus sur la migration intermédiaire, voir :

Migration complète hybride

Dans le cadre d’une migration complète hybride, votre organisation possède de plusieurs centaines à plusieurs dizaines de milliers de boîtes aux lettres dont vous voulez migrer la totalité ou une partie vers Office 365. Les migrations hybrides prenant généralement davantage de temps, elles offrent les possibilités suivantes :

  • Montrer aux utilisateurs locaux les informations de disponibilité de calendrier des utilisateurs dans Office 365, et vice versa.

  • Afficher une liste d’adresses globale unifiée contenant les destinataires tant locaux que dans Office 365.

  • Afficher les cartes de destinataire Outlook complètes pour tous les utilisateurs, tant locaux que dans Office 365.

  • Sécuriser la communication par e-mail entre les serveurs Exchange locaux et Office 365 à l’aide de protocole TLS et de certificats.

  • Traiter les messages échangés entre les serveurs Exchange locaux et Office 365 comme des messages internes, de sorte que :

    • Ils peuvent être correctement évalués et traités par les agents de transport et de conformité ciblant les messages internes.

    • Ils peuvent contourner les filtres anti-courrier indésirable.

Les migrations complètes hybrides sont idéales pour les organisations qui prévoient de rester dans une configuration hybride pendant de nombreux mois, voire davantage. Vous bénéficierez des fonctionnalités répertoriées plus haut dans cette section, ainsi que de la synchronisation d’annuaires, de fonctionnalités de conformité mieux intégrées, et de la possibilité de déplacer des boîtes aux lettres, vers Office 365 ou inversement, en ligne. Office 365 devient une extension de votre organisation locale.

Si vous songez à opérer une migration complète hybride, voici quelques aspects à prendre en compte :

  • Les migrations hybrides ne conviennent pas pour tous les types d’organisations. En raison de la complexité des migrations complètes hybrides, les organisations disposant de moins de quelques centaines de boîtes aux lettres n’y voient généralement pas d’avantages justifiant l’effort et le coût nécessaires à leur mise en œuvre. Si tel semble être le cas de votre organisation, nous vous recommandons vivement d’envisager plutôt une migration à basculement ou intermédiaire.

  • Vous devrez déployer dans votre organisation Exchange 2007 au moins un serveur Exchange 2013 faisant office de « serveur hybride ». Ce serveur communiquera avec Office 365 pour le compte de vos serveurs Exchange 2007.

  • Office 365 devra se connecter au « serveur hybride » à l’aide d’Outlook Anywhere via le port TCP 443.

  • Vous devrez configurer une synchronisation d’annuaires à l’aide d’Azure Active Directory Connect (AAD Connect) entre vos serveurs Active Directory locaux et Office 365.

  • Les utilisateurs seront en mesure de se connecter à leurs boîtes aux lettres Office 365 en utilisant les mêmes nom d’utilisateur et mot de passe que ceux utilisés pour se connecter au réseau local. Cela requiert Azure Active Directory Connect avec synchronisation de mot de passe et/ou les services de fédération Active Directory (AD FS).

  • Vous aurez besoin d’une licence Office 365 incluant Exchange Online pour chaque boîte aux lettres d’utilisateur migrée.

  • Les utilisateurs n’auront pas besoin de configurer un nouveau profil Outlook sur la plupart de leurs appareils (même si certains téléphones Android plus anciens peuvent nécessiter un nouveau profil) et ne devront pas télécharger à nouveau leur courrier.

Si une migration complète hybride semble répondre à vos besoins, les ressources suivantes peuvent vous aider à opérer cette migration :

Migrer vers une version plus récente d’Exchange Server

Si nous sommes persuadés qu’une migration vers Office 365 peut apporter une valeur et une expérience utilisateur optimales, nous comprenons également que certaines organisations ont besoin de conserver leur courrier localement. Cela peut être découler d’exigences réglementaires visant à garantir que les données ne soient pas stockées dans un centre de données situé dans un autre pays/région, ou d’autres raisons. Si vous choisissez de conserver votre courrier localement, vous pouvez migrer votre environnement Exchange 2007 vers Exchange 2010, Exchange 2013 ou Exchange 2016.

Si vous ne pouvez pas opérer une migration vers Office 365, nous vous recommandons de migrer vers Exchange 2016. Exchange 2016 inclut l’ensemble des fonctionnalités et améliorations incluses dans les versions précédentes de Microsoft Exchange, et correspond au plus près à l’expérience offerte par Office 365 (même si certaines fonctionnalités sont disponibles uniquement dans Office 365). Découvrez quelques-unes des fonctionnalités dont vous vous privez :

Version d’Exchange

Fonctionnalités

Exchange 2010

  • Contrôle d’accès en fonction du rôle (autorisations sans Listes de contrôle d’accès)

  • Stratégies de boîte aux lettres Outlook Web Access

  • Possibilité de partager des informations de disponibilité et de déléguer des calendriers entre organisations

Exchange 2013

Fonctionnalités d’Exchange 2010 et...

  • Architecture simplifiée réduisant à trois à trois le nombre de rôles serveur (serveur de boîte aux lettres, serveur d’accès au client, serveur de transport Edge)

  • Stratégies de protection contre la perte de données (DLP) aidant à prévenir la fuite d’informations sensibles

  • Expérience Outlook Web App sensiblement améliorée

Exchange 2016

Fonctionnalités d’Exchange 2013 et...

  • Rôles serveur simplifiés encore davantage (serveur de boîte aux lettres et serveur de transport Edge)

  • DLP améliorée et intégration avec SharePoint

  • Résilience améliorée de la base de données

  • Collaboration sur documents en ligne

Vers quelle migrer ?

Nous vous recommandons de supposer initialement que vous allez migrer vers Exchange 2016. Ensuite, utilisez les informations suivantes pour confirmer votre hypothèse ou écarter Exchange 2016. Si vous ne pouvez pas migrer vers Exchange 2016 pour une raison quelconque, procédez de la même manière avec Exchange 2013, et ainsi de suite.

Considération

Informations supplémentaires

Dates de fin de vie

Tout comme Exchange 2007, chaque version d’Exchange a sa propre date de fin de vie :

  • Exchange 2010    : janvier 2020

  • Exchange 2013    : avril 2023

  • Exchange 2016    : octobre 2025

Plus la date de fin de vie est rapprochée, plus tôt vous devez effectuer une autre migration. Janvier 2020 est beaucoup plus proche que vous ne le pensez.

Chemin de migration vers Exchange 2010 et 2013

Voici les phases générales de la migration vers Exchange 2010 ou Exchange 2013 :

  1. Installer Exchange 2010 ou 2013 dans votre organisation Exchange 2007 existante

  2. Déplacer les services et autres infrastructures vers Exchange 2010 ou 2013

  3. Déplacer les boîtes aux lettres et les dossiers publics vers Exchange 2010 ou 2013

  4. Désaffecter les serveurs Exchange 2007 restants

Chemin de migration vers Exchange 2016

Voici les phases générales de la migration vers Exchange 2016 :

  1. Installer Exchange 2013 dans votre organisation Exchange 2007 existante

  2. Déplacer les services et autres infrastructures vers Exchange 2013

  3. Déplacer les boîtes aux lettres et les dossiers publics vers Exchange 2013

  4. Désaffecter les serveurs Exchange 2007 restants

  5. Installer Exchange 2016 dans votre organisation Exchange 2013 existante

  6. Déplacer les boîtes aux lettres, dossiers publics, services et autres infrastructures vers Exchange 2016 (l’ordre est sans importance).

  7. Désaffecter les serveurs Exchange 2013 restants

Remarque : La migration d’Exchange 2013 vers Exchange 2016 est simple. Les deux versions requièrent pratiquement la même configuration matérielle. Cela, et le fait que ces versions sont si compatibles, signifie que vous pouvez reconstituer un serveur acheté pour Exchange 2013 en y installant Exchange 2016. Par ailleurs, avec les déplacements de boîtes aux lettres en ligne, la plupart des utilisateurs ne remarqueront jamais que leur boîte aux lettres aura été déplacée du serveur, puis restaurée sur celui-ci après sa reconstitution avec Exchange 2016.

Coexistence de versions

Lors d’une migration vers :

  • Exchange 2016    Vous ne pouvez pas installer Exchange 2016 au sein d’une organisation disposant d’un serveur Exchange 2007. Vous devez migrer vers Exchange 2010 ou 2013 (nous recommandons vivement Exchange 2013), supprimer tous les serveurs Exchange 2007, puis migrer vers Exchange 2016.

  • Exchange 2010 ou 2013    Vous pouvez installer Exchange 2010 ou 2013 au sein d’une organisation disposant d’un serveur Exchange 2007. Cela vous permet d’installer un ou plusieurs serveurs Exchange 2010 ou 2013, puis d’effectuer la migration.

Configuration matérielle du serveur

Les configurations matérielles requises pour le serveur ont changé depuis Exchange 2007. Vous devez vous assurer que le matériel que vous comptez utiliser est compatible. Pour en savoir plus sur les configurations matérielles requises pour chaque version, suivez les liens ci-dessous :

Vous allez découvrir qu’avec les améliorations significatives apportées aux performances d’Exchange ainsi qu’avec la puissance de calcul et la capacité de stockage accrues des serveurs récents, vous aurez probablement besoin de moins de serveurs pour prendre en charge le même nombre de boîtes aux lettres.

Version du système d’exploitation

Les versions de système d’exploitation minimales prises en charge pour chaque version d’Exchange sont les suivantes :

  • Exchange 2016    Windows Server 2012

  • Exchange 2013    Windows Server 2008 R2 SP1

  • Exchange 2010    Windows Server 2008 SP2

Pour plus d’informations sur la prise en charge du système d’exploitation, voir Matrice de support d’Exchange Server.

Niveau fonctionnel de la forêt Active Directory

Les niveaux fonctionnels minimaux de la forêt Active Directory pris en charge pour chaque version sont les suivants :

  • Exchange 2016    Windows Server 2008 R2 SP1

  • Exchange 2013    Windows Server 2003

  • Exchange 2010    Windows Server 2003

Pour plus d’informations sur la prise en charge de niveau fonctionnel de la forêt, voir Matrice de support d’Exchange Server.

Versions de client Office

Les versions de client Office minimales prises en charge pour chaque version sont les suivantes :

  • Exchange 2016    Office 2010 (avec les dernières mises à jour)

  • Exchange 2013    Office 2007 SP3

  • Exchange 2010    Office 2003

Pour plus d’informations sur la prise en charge de client Office, voir Matrice de support d’Exchange Server.

Comment migrer ?

Si vous avez décidé de conserver votre courrier localement, vous pouvez consulter les ressources suivantes pour la migration :

Que faire si j’ai besoin d’aide ?

Si vous migrez vers Office 365, vous serez peut-être autorisé à utiliser notre service Microsoft FastTrack. FastTrack propose des meilleures pratiques, des outils et des ressources pour faire en sorte que votre migration vers Office 365 soit aussi harmonieuse que possible. Mieux encore, vous avez accès à un technicien du support réel pour vous guider tout au long du processus, de la planification à la conception, jusqu’à la migration de vos boîtes aux lettres. Pour en savoir plus sur FastTrack, voir Microsoft FastTrack.

Si vous rencontrez des problèmes pendant la migration vers Office 365 et si vous n’utilisez pas FastTrack, ou si vous opérez une migration vers une nouvelle version d’Exchange Server, nous sommes là pour vous aider. Voici quelques ressources que vous pouvez utiliser :

Rubriques connexes

Ressources pour la mise à niveau de vos serveurs et clients Office 2007
Office Retirement Group (Microsoft Tech Community)

Développez vos compétences
Découvrez des formations
Accédez aux nouvelles fonctionnalités en avant-première
Rejoignez le programme Office Insider

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Merci pour vos commentaires. Il serait vraisemblablement utile pour vous de contacter l’un de nos agents du support Office.

×