Créer plus de présentations PowerPoint accessibles

Créer des diapositives pour les personnes souffrant de dyslexie

Votre navigateur ne prend pas en charge la vidéo. Installez Microsoft Silverlight, Adobe Flash Player ou Internet Explorer 9.

Les éléments qui permettent de rendre les présentations plus claires et faciles à comprendre pour les personnes atteintes de dyslexie permettent aussi d’optimiser ces présentations. Ces conseils vous permettront d’atteindre ces deux objectifs.

Polices

  • Utilisez des polices simples sans serif avec un espacement adéquat entre les lettres. Utilisez une police de 18 points au minimum. Voici des exemples de polices sans serif pertinentes :

    • Calibri

    • Franklin Gothic Book

    • Lucida Sans

    • Segoe UI

  • Évitez d’utiliser des polices compressées, des polices avec une épaisseur de trait irrégulière, des polices fantaisistes, et des polices avec une mise en forme Italique ou Souligné.

Texte

  • Pour que votre texte soit facilement lisible, limitez le nombre de lignes dans chaque diapositive et laissez une grande quantité d’espace au-dessus et en dessous de chaque ligne. Appliquez la règle « 6 x 7 » : 6 mots par ligne, 7 lignes par diapositive.

Notes du présentateur

  • Utilisez les notes du présentateur pour fournir des informations plus détaillées. Par défaut, les notes du présentateur sont mises en forme avec une police sans serif lisible. Une fois votre présentation finie, distribuez vos diapositives de sorte que votre public puisse se reporter aux diapositives et aux notes ultérieurement afin qu’ils se remémorent la présentation orale.

Disposition et conception

Arrière-plan

  • Les arrière-plans de diapositive blancs brillants rendent la lecture du texte plus difficile. Choisissez plutôt un arrière-plan de couleur blanc cassé ou crème. Le texte doit être de couleur foncée et les lettres aérées. Vous pouvez également utiliser un arrière-plan foncé avec du texte blanc.

Images

  • Les images permettent de rompre la monotonie des blocs de texte et de simplifier l’analyse de votre diapositive. Ajoutez un texte de remplacement à chaque image figurant dans votre présentation.

Mise en page

  • Une mise en page de graphique colorée et à contraste élevé, combinée à des images et à du texte, permettent de créer une conception structurée. Les mises en page structurées sont plus faciles à comprendre pour les personnes souffrant de dyslexie.

    Capture d’écran des scénarios utilisateur sur l’accessibilité : Visuel, Mobilité, Parole, Cognition, Écoute

Autres actions

Créer un fichier Office à l’aide d’un modèle

Enregistrer un fichier

Formation sur Excel

Formation sur Word

Formation sur PowerPoint

Les personnes atteintes de dyslexie souffrent de déficiences neurologiques au niveau du langage.

Elle éprouvent des difficultés à lire, car le travail d’assimilation d’un son à une lettre ou à un symbole est traité différemment dans leur cerveau.

Des millions de personnes souffrent d’une forme de déficience neurologique au niveau du langage telle que la dyslexie.

Les éléments qui permettent de rendre les présentations plus claires et faciles à comprendre pour les personnes atteintes de dyslexie permettent également d’optimiser ces diapositives.

De plus, c’est beaucoup plus simple à mettre en place que vous ne le croyez.

Tout d’abord, utilisez des polices simples et lisibles dans vos présentations.

L’utilisation de polices sans serif est idéale, mais vous devez ajouter une quantité d’espace suffisante entre les lettres. Par ailleurs, elles permettent d’éviter d’utiliser des polices dont l’épaisseur de trait est irrégulière ou qui compressent trop les lettres.

Chez certaines personnes, par exemple, les personnes atteintes de dyslexie, les lettres d’une police avec serif ou compressées peuvent provoquer une confusion visuelle, par exemple, en donnant l’impression que les lettres se mêlent les unes aux autres.

En général, évitez d’utiliser des polices fantaisistes, car elles sont plus difficiles à lire. N’utilisez pas de mise en forme Italique ou Souligné et utilisez une police d’au moins 18 points. Si vous donnez votre présentation dans une grande salle, utilisez des polices de plus grande taille.

Pour que votre texte reste concis, clair et simple, limitez le nombre de lignes dans chaque diapositive et laissez une grande quantité d’espace au-dessus et en dessous de chaque ligne.

Certaines personnes utilisent la règle « 6 x 7 » : 6 mots par ligne, 7 lignes par diapositive.

Utilisez les notes du présentateur pour fournir davantage d’informations détaillées. Une fois votre présentation terminée, distribuez vos diapositives de sorte que votre public puisse se reporter aux notes ultérieurement afin de se remémorer tout ce que vous avez dit.

Par défaut, les notes du présentateur sont mises en forme avec une police sans serif lisible.

L’utilisation d’un arrière-plan blanc brillant sur une diapositive PowerPoint crée un effet d’éclat, ce qui peut rendre votre texte flou. Choisissez plutôt une couleur blanc cassé ou crème. Le texte doit être de couleur foncée et les lettres doivent être aérées.

Vous pouvez également utiliser un arrière-plan foncé avec du texte blanc.

Dès que possible, utilisez des images dans vos diapositives. N’oubliez pas qu’« une image en dit plus que mille mots ». De plus, les images permettent de rompre la monotonie des blocs de texte et de simplifier l’analyse de vos diapositives.

N’oubliez pas non plus d’ajouter un texte de remplacement à chaque image. De nombreuses personnes atteintes de dyslexie utilisent un outil de conversion de texte par synthèse vocale ou un lecteur d’écran.

Une mise en page de graphique colorée et à contraste élevé, combinée avec des images et du texte, peuvent créer une conception structurée que les personnes souffrant de dyslexie auront plus de facilité à comprendre.

Dans cet exemple, j’ai attribué un bloc de couleur spécifique à chaque sous-rubrique et j’ai ajouté des photos pour donner plus d’impact à chaque thème.

La création d’une structure visuelle telle que celle-ci simplifie la lecture des informations par rapport à un tableau, car ce dernier possède des lignes fines qui peuvent créer une interférence au niveau de la perception.

Pour terminer, si vous utilisez Skype pour partager votre présentation, veillez à charger votre support de présentation et à le présenter via Skype plutôt que de le partager à partir de votre ordinateur de bureau.

Ainsi, les participants pourront télécharger votre présentation et examiner les diapositives au besoin et à leur rythme pendant que vous continuez votre présentation.

Les diapositives optimisées pour les personnes souffrant de déficiences neurologiques au niveau du langage sont bien conçues et clairement écrites. Votre présentation est ainsi claire, attractive et attrayante.

Pour en savoir plus sur l’accessibilité, consultez la page aka.ms/OfficeAccessibility

Développez vos compétences
Découvrez des formations
Accédez aux nouvelles fonctionnalités en avant-première
Rejoignez le programme Office Insider

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Merci pour vos commentaires. Il serait vraisemblablement utile pour vous de contacter l’un de nos agents du support Office.

×