Concepteur de requêtes relationnelles (Power Pivot)

Lorsque vous importez des données relationnelles SQL Server à l’aide de Power Pivot dans Microsoft Excel 2013, vous pouvez générer la requête de façon interactive à l’aide du concepteur de requêtes relationnelles. Celui-ci vous aide à créer une requête qui spécifie les données permettant de récupérer des données relationnelles à partir de Microsoft SQL Server, Base de données SQL Microsoft Azure et Microsoft SQL Server Parallel Data Warehouse. Utilisez le concepteur de requêtes graphique pour explorer les métadonnées, créer la requête de manière interactive et afficher les résultats de votre requête.  Vous pouvez également utiliser le concepteur de requêtes textuel pour afficher la requête créée par le concepteur de requêtes graphique ou pour modifier une requête. Vous pouvez également importer une requête existante à partir d’un fichier ou d’un rapport.

  1. Ouvrez la fenêtre Power Pivot.

  2. Cliquez sur Obtenir des données externes > À partir de la base de données  > À partir de SQL Server.

  3. Dans l’Assistant Importation de table, spécifiez le nom du serveur, les informations d’identification et la base de données. Cliquez sur Suivant.

  4. Cliquez sur Écrire une requête qui spécifie les données à importer. Cliquez sur Suivant.

  5. Cliquez sur Création pour ouvrir le concepteur de requêtes relationnelles.

Si vous préférez, vous pouvez écrire la requête en langage SQL à l’aide de l’éditeur textuel. Pour basculer vers le Concepteur de requêtes textuel, cliquez sur Modifier en tant que texte dans la barre d’outils. Une fois que vous modifiez une requête dans le Concepteur de requêtes textuel, vous ne pouvez plus utiliser le Concepteur de requêtes graphique.

Remarque : Vous devez utiliser le Concepteur de requêtes textuel pour spécifier une requête pour les types de source de données Oracle, OLE DB, ODBC et Teradata.

Contenu de cet article

Concepteur de requêtes graphique

Volet Vue de base de données

Volet Champs sélectionnés

Groupe et agrégat

Volet Paramètres de fonction

Volet Relations

Volet Filtres appliqués

Volet Résultats de la requête

Barre d’outils du concepteur de requêtes graphique

Présentation des requêtes générées automatiquement

Concepteur de requêtes textuel

Barre d’outils du Concepteur de requêtes textuel

Texte de type de commande

Exemple

Type de commande StoredProcedure

Exemple

Type de commande TableDirect

Exemple

Concepteur de requêtes graphique

Le Concepteur de requêtes graphique vous permet d’explorer les tables et vues de base de données et de générer de manière interactive l’instruction SQL SELECT qui spécifie les tables et colonnes de base de données à partir desquelles récupérer les données pour un dataset. Vous choisissez les champs à inclure dans le dataset et spécifiez éventuellement les filtres qui limitent les données dans le dataset. Vous pouvez spécifier que les filtres soient utilisés comme paramètres et fournir la valeur du filtre au moment de l’exécution. Si vous choisissez plusieurs tables, le Concepteur de requêtes décrit la relation entre les jeux de deux tables.

Le concepteur de requêtes graphique est divisé en trois zones. La mise en page du concepteur de requêtes varie selon que la requête utilise des tables/vues ou des fonctions table/procédures stockées.

Remarque : 

SQL Server Parallel Data Warehouse ne prend pas en charge les procédures stockées, ni les fonctions table.

La figure suivante illustre le concepteur de requêtes graphique lorsqu’il est utilisé avec des tables ou des vues.

Concepteur de requêtes relationnelles

La figure suivante illustre le concepteur de requêtes graphique lorsqu’il est utilisé avec des procédures stockées ou des fonctions table.

rs_relational_graphical_SP

Le tableau ci-dessous décrit la fonction de chaque volet.

Volet

Fonction

Vue de base de données

Affiche une vue hiérarchique des tables, des vues, des procédures stockées et des fonctions table qui sont organisées par schéma de base de données.

Champs sélectionnés

Affiche la liste des noms de champs de base de données à partir des éléments sélectionnés dans le volet Vue de base de données. Ces champs deviennent la collection de champs pour le dataset.

Paramètres de fonction

Affiche la liste des paramètres d’entrée pour les procédures stockées ou les fonctions table dans le volet Vue de base de données.

Relations

Affiche une liste des relations déduites à partir des champs sélectionnés pour les tables ou les vues dans le volet Vue de base de données, ou à partir des relations que vous avez créées manuellement.

Filtres appliqués

Affiche une liste des champs et des critères de filtre pour les tables ou vues dans le volet Vue de base de données.

Résultats de la requête

Affiche des exemples de données pour le jeu de résultats de la requête générée automatiquement.

Volet Vue de base de données

Le volet Vue de base de données affiche les métadonnées des objets de base de données que vous êtes autorisé à afficher, selon la connexion à la source de données et les informations d’identification. La vue hiérarchique affiche les objets de base de données organisés par le schéma de base de données. Développez le nœud de chaque schéma pour afficher les tables, les vues, les procédures stockées et les fonctions table. Développez une table ou une vue pour afficher les colonnes.

Volet Champs sélectionnés

Le volet Champs sélectionnés affiche les champs du dataset, ainsi que les groupes et agrégats à inclure dans la requête.

Les options suivantes s’affichent :

  • Champs sélectionnés   Affiche les champs de base de données que vous sélectionnez pour les tables ou les vues, ou les paramètres d’entrée pour les procédures stockées ou les fonctions table. Les champs qui sont affichés dans ce volet deviennent la collection de champs du dataset.

  • Utilisez le volet Données du rapport pour afficher la collection de champs d’un dataset.

  • Groupe et agrégat   Active/désactive l’utilisation du regroupement et des agrégats dans la requête. Si vous désactivez la fonctionnalité relative au regroupement et aux agrégats après avoir ajouté un regroupement et des agrégats, ces derniers sont supprimés. Le texte, (aucun), indique qu’aucun regroupement ou agrégat n’est utilisé. Si vous réactivez la fonctionnalité relative au regroupement et aux agrégats, le regroupement et les agrégats antérieurs sont restaurés.

  • Supprimer le champ   Supprime le champ sélectionné.

Groupe et agrégat

Les requêtes exécutées sur les bases de données qui comportent une grande table peuvent retourner un nombre de lignes de données trop volumineux pour pouvoir être utile, ce qui a un impact sur les performances du réseau chargé de transporter cette grande quantité de données. Pour limiter le nombre de lignes de données, la requête peut inclure des agrégats SQL qui synthétisent les données sur le serveur de base de données.

Les agrégats fournissent des synthèses de données, lesquelles sont regroupées pour prendre en charge l’agrégat qui remet les données de synthèse. Lorsque vous utilisez un agrégat dans la requête, les autres champs retournés par la requête sont regroupés automatiquement ; par ailleurs, la requête inclut la clause SQL GROUP BY. Vous pouvez synthétiser les données sans ajouter d’agrégat en utilisant uniquement l’option Groupé par de la liste Grouper et agréger. De nombreux agrégats incluent une version qui utilise le mot clé DISTINCT. L’inclusion de DISTINCT élimine les valeurs dupliquées.

Microsoft SQL Server utilise Transact-SQL, tandis que Microsoft SQL Server Parallel Data Warehouse utilise SQL. Les deux dialectes du langage SQL prennent en charge la clause, le mot clé et les agrégats fournis par le Concepteur de requêtes.

Le tableau suivant répertorie les agrégats et fournit de brèves descriptions de ces derniers.

Agrégation

Description

Avg

Retourne la moyenne des valeurs d’un groupe. Implémente l’agrégat SQL AVG.

NB

Retourne le nombre d’éléments figurant dans un groupe. Implémente l’agrégat SQL COUNT.

Count Big

Retourne le nombre d’éléments figurant dans un groupe. Représente l’agrégat SQL COUNT_BIG. La différence entre COUNT et COUNT_BIG vient du fait que COUNT_BIG retourne toujours une valeur dont le type de données est bigint.

Min

Retourne la valeur minimale d’un groupe. Implémente l’agrégat SQL MIN.

Max

Retourne la valeur maximale d’un groupe. Implémente l’agrégat SQL MAX.

Écartype

Retourne l’écart type statistique de toutes les valeurs d’un groupe. Implémente l’agrégat SQL STDEV.

StDevP

Retourne l’écart type de remplissage de toutes les valeurs de l’expression spécifiée d’un groupe. Implémente l’agrégat SQL STDEVP.

Somme

Retourne la somme de toutes les valeurs du groupe. Implémente l’agrégat SQL SUM.

Var

Retourne la variance statistique de toutes les valeurs du groupe. Implémente l’agrégat SQL VAR.

VarP

Retourne la variance statistique du remplissage pour toutes les valeurs du groupe. Implémente l’agrégat SQL VARP.

Avg Distinct

Retourne des moyennes uniques. Implémente une combinaison de l’agrégation AVG et du mot clé DISTINCT.

Count Distinct

Retourne des nombres uniques. Implémente une combinaison de l’agrégat COUNT et du mot clé DISTINCT.

Count Big Distinct

Retourne le nombre unique des éléments d’un groupe. Implémente une combinaison de l’agrégat COUNT_BIG et du mot clé DISTINCT.

StDev Distinct

Retourne des écarts types statistiques uniques. Implémente une combinaison de l’agrégat STDEV et du mot clé DISTINCT.

StDevP Distinct

Retourne des écarts types statistiques uniques. Implémente une combinaison de l’agrégat STDEVP et du mot clé DISTINCT.

Sum Distinct

Retourne des sommes uniques. Implémente une combinaison de l’agrégat SUM et du mot clé DISTINCT.

Var Distinct

Retourne des variances statistiques uniques. Implémente une combinaison de l’agrégat VAR et du mot clé DISTINCT.

VarP Distinct

Retourne des variances statistiques uniques. Implémente une combinaison de l’agrégat VARP et du mot clé DISTINCT.

Volet Paramètres de fonction

Le volet Paramètres de fonction affiche les paramètres pour une procédure stockée ou une fonction table. Les colonnes suivantes sont affichées :

  • Nom du paramètre   Affiche le nom du paramètre défini par la procédure stockée ou la fonction table.

  • Valeur   Valeur à utiliser pour le paramètre lorsque la requête s’exécute pour récupérer les données à afficher dans le volet Résultats de la requête au moment de la conception. Cette valeur n’est pas utilisée au moment de l’exécution.

Volet Relations

Le volet Relations affiche les relations de jointure. Les relations peuvent être détectées automatiquement en fonction des relations de clé étrangère récupérées à partir des métadonnées de la base de données, mais vous pouvez également les créer manuellement.

Les options suivantes s’affichent :

  • Détection automatique. Active/désactive la fonctionnalité de détection automatique qui crée automatiquement les relations entre les tables. Si la détection automatique est activée, le Concepteur de requêtes crée les relations à partir des clés étrangères des tables ; sinon, vous devez créer les relations manuellement. Lorsque vous sélectionnez des tables dans le volet Vue de base de données, la fonctionnalité de détection automatique tente de créer les relations. Si vous activez la détection automatique après avoir créé des jointures manuellement, ces jointures sont ignorées.

    Important : Lors de son utilisation ave SQL Server Parallel Data Warehouse, les métadonnées nécessaires à la création de jointures ne sont pas fournies ; en outre, les relations ne peuvent pas être détectées automatiquement. Si votre requête récupère les données à partir de SQL Server Parallel Data Warehouse, toutes les jointures de table doivent être créées manuellement.

  • Ajouter une relation. Ajoute une relation à la liste Relation.

    Si la détection automatique est activée, les tables à partir desquelles les colonnes sont utilisées dans la requête sont ajoutées automatiquement à la liste Relation. Lorsque la détection automatique identifie que deux tables sont associées, une table est ajoutée à la colonne Table de gauche, l’autre est ajoutée à la colonne Table de droite, et une jointure interne est créée entre elles. Chaque relation génère une clause JOIN dans la requête. Si les tables ne sont pas associées, elles apparaissent toutes dans la colonne Table de gauche et la colonne Type de jointure indique que les tables ne sont pas associées à d’autres tables. Lorsque la détection automatique est activée, vous ne pouvez pas ajouter manuellement de relations entre les tables qui ne sont pas identifiées par la détection automatique comme étant associées.

    Si la détection automatique est désactivée, vous pouvez ajouter et modifier des relations entre les tables. Cliquez sur Modifier les champs pour spécifier les champs à utiliser afin d’établir une jointure entre les deux tables.

    L’ordre dans lequel les relations s’affichent dans la liste Relation est l’ordre dans lequel les jointures sont effectuées dans la requête. Vous pouvez modifier l’ordre des relations en déplaçant ces dernières vers le haut ou le bas de la liste.

    Lors de l’utilisation de plusieurs relations dans une requête, l’une des tables de chaque relation, à l’exception de la première, doit être référencée dans une relation précédente.

    Si les deux tables d’une relation sont référencées par une relation précédente, la relation ne génère pas de clause de jointure distincte ; à la place, une condition de jointure est ajoutée à la clause de jointure générée pour la relation précédente. Le type de jointure est déduit par la relation précédente qui a référencé les mêmes tables.

  • Modifier les champs. Ouvre la boîte de dialogue Modifier les champs associés dans laquelle vous pouvez ajouter et modifier des relations entre les tables. Vous avez choisi les champs dans les tables de droite et de gauche à joindre. Vous pouvez joindre plusieurs champs de la table de gauche et de la table de droite pour spécifier plusieurs conditions de jointure dans une relation. Les deux champs qui joignent les tables de droite et de gauche n’ont pas besoin d’avoir le même nom. Les types de données des champs joints doivent être compatibles.

  • Supprimer la relation. Supprime la relation sélectionnée.

  • Monter et Descendre Déplace les relations vers le haut ou vers le bas dans la liste Relation. L’ordre dans lequel les relations sont placées dans la requête peut avoir un impact sur les résultats de la requête. Les relations sont ajoutées à la requête dans l’ordre où elles s’affichent dans la liste Relation.

Les colonnes suivantes sont affichées :

  • Table de gauche   Affiche le nom de la première table qui fait partie d’une relation de jointure.

  • Type de jointure Affiche le type d’instruction SQL JOIN utilisée dans la requête générée automatiquement. Par défaut, si une contrainte de clé étrangère est détectée, une jointure interne (INNER JOIN) est utilisée. D’autres types de jointures peuvent être des jointures gauches (LEFT JOIN) ou droites (RIGHT JOIN). Si aucun de ces types de jointures ne s’applique, la colonne Type de jointure affiche Non lié. Aucune jointure CROSS JOIN n’est créée pour les tables non associées ; à la place, vous devez créer manuellement les relations en joignant les colonnes des tables de gauche et de droite.

  • Table de droite   Affiche le nom de la deuxième table dans la relation de jointure.

  • Champs de jointure   Liste les paires de champs joints ; si une relation compte plusieurs conditions de jointure, les paires de champs joints sont séparées par des virgules (,).

Volet Filtres appliqués

Le volet Filtres appliqués affiche les critères utilisés pour limiter le nombre de lignes de données qui sont récupérées au moment de l’exécution. Les critères spécifiés dans ce volet sont utilisés pour générer une clause SQL WHERE. Lorsque vous sélectionnez l’option de paramètre, un paramètre est créé automatiquement.

Les colonnes suivantes sont affichées :

  • Nom du champ   Affiche le nom du champ auquel appliquer les critères.

  • Opérateur   Affiche l’opération à utiliser dans l’expression de filtrage.

  • Valeur   Affiche la valeur à utiliser dans l’expression de filtre.

  • Paramètre   Affiche l’option pour ajouter un paramètre de requête à la requête.

Volet Résultats de la requête

Le volet Résultats de la requête affiche les résultats pour la requête générée automatiquement qui est spécifiée par des sélections dans d’autres volets. Les colonnes dans le jeu de résultats sont les champs que vous spécifiez dans le volet Champs sélectionnés et les données de ligne sont limitées par les filtres que vous spécifiez dans le volet Filtres appliqués.

Ces données représentent les valeurs de la source de données au moment de l’exécution de la requête.

L’ordre de tri dans le jeu de résultats est déterminé par l’ordre dans lequel les données sont récupérées à partir de la source de données. L’ordre de tri peut être changé en modifiant le texte de la requête directement.

Barre d’outils du concepteur de requêtes graphique

La barre d’outils du concepteur de requêtes graphique fournit les boutons suivants pour vous permettre de spécifier ou d’afficher les résultats d’une requête.

Bouton

Description

Modifier en tant que texte

Bascule vers le Concepteur de requêtes textuel pour afficher la requête automatiquement générée ou pour modifier la requête.

Importer

Importe une requête existante à partir d’un fichier ou d’un rapport. Les types de fichiers .sql et .rdl sont pris en charge.

Exécuter la requête

Exécutez la requête. Le volet Résultats de la requête affiche le jeu de résultats.

Haut de la page

Présentation des requêtes générées automatiquement

Lorsque vous sélectionnez des tables et des colonnes ou des procédures stockées et des vues dans le volet Vue de base de données, le Concepteur de requêtes récupère les relations de clé primaire et de clé étrangère sous-jacentes du schéma de la base de données. En analysant ces relations, le Concepteur de requêtes détecte des relations entre deux tables et ajoute des jointures à la requête. Vous pouvez modifier ensuite la requête en ajoutant des groupes et des agrégats, en ajoutant ou en modifiant des relations, et en ajoutant des filtres. Pour afficher le texte de requête qui montre les colonnes à partir desquelles les données doivent être récupérées, les jointures entre les tables, ainsi que tous les groupes ou agrégats, cliquez sur Modifier en tant que texte.

Haut de la page

Concepteur de requêtes textuel

Le Concepteur de requêtes textuel permet de spécifier une requête à l’aide du langage de requête pris en charge par la source de données, d’exécuter la requête et d’afficher les résultats au moment de la conception. Vous pouvez spécifier plusieurs instructions SQL, une syntaxe de requête ou de commande pour les extensions pour le traitement des données personnalisées et des requêtes spécifiées en tant qu’expressions.

Étant donné que le Concepteur de requêtes textuel n’effectue aucun prétraitement de la requête, il peut accepter tout type de syntaxe de requête. Il s’agit de l’outil Concepteur de requêtes par défaut pour de nombreux types de sources de données.

Le Concepteur de requêtes textuel affiche une barre d’outils et les deux volets suivants :

  • Requête   Affiche le texte de la requête, le nom de la table ou celui de la procédure stockée, en fonction du type de requête. Les types de requêtes ne sont pas tous disponibles pour tous les types de sources. Par exemple, le nom de table n’est pris en charge que pour le type de source de données OLE DB.

  • Résultat   Affiche les résultats de l’exécution de la requête au moment de la conception.

Barre d’outils du Concepteur de requêtes textuel

Le Concepteur de requêtes textuel fournit une barre d’outils unique pour tous les types de commandes. Le tableau suivant répertorie chaque bouton de la barre d’outils et décrit sa fonction.

Bouton

Description

Modifier en tant que texte

Bascule entre le Concepteur de requêtes textuel et le concepteur de requêtes graphique. Les types de sources de données ne prennent pas tous en charge les concepteurs de requêtes graphiques.

Importer

Importe une requête existante à partir d’un fichier ou d’un rapport. Seuls les types de fichiers sql et rdl sont pris en charge.

Icône du Concepteur de requêtes relationnelles

Exécute la requête et affiche le jeu de résultats dans le volet Résultats.

Type de commande

Sélectionnez Text, StoredProcedure ou TableDirect. Si une procédure stockée comporte des paramètres, la boîte de dialogue Définir les paramètres de la requête s’affiche lorsque vous cliquez sur Exécuter dans la barre d’outils, et vous pouvez spécifier les valeurs souhaitées.

Remarque : Si une procédure stockée retourne plusieurs jeux de résultats, seul le premier jeu est utilisé pour remplir le dataset.

Remarque : TableDirect est disponible uniquement pour le type de source de données OLE DB.

Texte de type de commande

Lorsque vous créez un dataset SQL Server, le concepteur de requêtes relationnelles s’ouvre par défaut. Pour basculer vers le concepteur de requêtes textuel, cliquez sur le bouton bascule Modifier en tant que texte  dans la barre d’outils. Le Concepteur de requêtes textuel présente deux volets : le volet Requête et le volet Résultats. L’illustration suivante présente chaque volet.

Concepteur de requêtes relationnelles

Le tableau ci-dessous décrit la fonction de chaque volet.

Volet

Fonction

Requête

Affiche le texte de la requête SQL. Ce volet permet d’écrire ou de modifier une requête SQL.

Résultat

Affiche les résultats de la requête. Pour exécuter la requête, cliquez avec le bouton droit dans un volet et cliquez sur Exécuter, ou cliquez sur le bouton Exécuter dans la barre d’outils.

Exemple

La requête suivante retourne la liste des noms depuis une table nommée ContactType.

SELECT Name FROM ContactType

Lorsque vous cliquez sur Exécuter dans la barre d’outils, la commande du volet Requête s’exécute et les résultats (une liste de noms) s’affichent dans le volet Résultat.

Type de commande StoredProcedure

Lorsque vous sélectionnez le Type de commande StoredProcedure, le Concepteur de requêtes textuel présente deux volets : le volet Requête et le volet Résultats. Entrez le nom de la procédure stockée dans le volet Requête, puis cliquez sur Exécuter dans la barre d’outils. Si les procédures stockées utilisent des paramètres, la boîte de dialogue Définir les paramètres de la requête s’ouvre. Entrez les valeurs des paramètres de la procédure stockée.

La figure suivante illustre les volets Résultats et Requête lorsque vous exécutez une procédure stockée. Dans ce cas, les paramètres d’entrée sont des constantes.

Concepteur de requêtes relationnelles

Le tableau ci-dessous décrit la fonction de chaque volet.

Volet

Fonction

Requête

Affiche le nom de la procédure stockée et tout paramètres d’entrée.

Résultat

Affiche les résultats de la requête. Pour exécuter la requête, cliquez avec le bouton droit dans un volet et cliquez sur Exécuter, ou cliquez sur le bouton Exécuter dans la barre d’outils.

Exemple

La requête suivante appelle une procédure stockée nommée uspGetWhereUsedProductID. Lorsque la procédure stockée a des paramètres d’entrée, vous devez fournir des valeurs de paramètres lorsque vous exécutez la requête.

uspGetWhereUsedProductID

Cliquez sur le bouton Exécuter (!). Le tableau suivant fournit un exemple de paramètres uspGetWhereUsedProductID pour lesquels vous fournissez des valeurs dans la boîte de dialogue Définir les paramètres de la requête.

@StartProductID

820

@CheckDate

20010115

Type de commande TableDirect

Lorsque vous sélectionnez le Type de commande TableDirect, le concepteur de requêtes textuel présente deux volets : le volet Requête et le volet Résultats. Lorsque vous entrez une table et cliquez sur le bouton Exécuter, toutes les colonnes pour cette table sont retournées.

Exemple

Pour le type de source de données OLE DB, la requête de dataset suivante retourne un jeu de résultats pour tous les types de contacts dans la table ContactType.

ContactType

Lorsque vous entrez le nom de table ContactType, cela revient à créer l’instruction SQL SELECT * FROM ContactType.

Haut de la page

Développez vos compétences
Découvrez des formations
Accédez aux nouvelles fonctionnalités en avant-première
Rejoignez le programme Office Insider

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Merci pour vos commentaires. Il serait vraisemblablement utile pour vous de contacter l’un de nos agents du support Office.

×