Commutateurs de ligne de commande pour les produits Microsoft Office

Lorsque vous lancez un produit Microsoft Office, le processus de démarrage s’exécute de manière standard. Microsoft Word, par exemple, affiche l’écran de démarrage de Word et charge le modèle Normal. Mais supposons que vous souhaitiez démarrer Word sans son écran de démarrage, puis charger un modèle autre que le modèle Normal. Ou que vous vouliez personnaliser davantage le processus en chargeant un complément ou en exécutant une macro au démarrage. Vous pouvez définir de telles options en ajoutant à la commande de démarrage d’une application Office des sous-commandes nommées commutateurs de ligne de commande.

Si vous souhaitez utiliser la personnalisation une seule fois, vous pouvez taper la commande et le commutateur dans la boîte de dialogue Exécuter (menu Démarrer) dans Microsoft Windows. Si vous souhaitez utiliser un commutateur particulier plusieurs fois ou chaque fois que vous démarrez l’application, vous pouvez créer un raccourci sur le bureau, qui démarre le programme en utilisant les mêmes commutateur et paramètres. Cet article décrit les deux opérations. Il inclut également un tableau répertoriant l’ensemble des commutateurs et paramètres disponibles dans les applications Office de bureau.

L’utilisation d’un commutateur de ligne de commande ne nécessite pas que vous devez tapiez la commande de démarrage entière à l’invite de commandes. Vous pouvez démarrer l’application Office comme d’habitude, en cliquant sur l’icône du programme sur le bureau, ou sur le nom du programme dans le menu Démarrer. Toutes les méthodes de démarrage font essentiellement la même chose : elles exécutent le fichier .exe de l’application, même si vous ne tapez la commande ou ne la voyez pas.

Un commutateur de ligne de commande est un modificateur ajouté au fichier .exe. Un fichier de démarrage avec un commutateur se présente comme suit.

 outlook.exe /nopreview

Dans cet exemple, un commutateur de ligne de commande a été ajouté au fichier .exe pour Microsoft Outlook. Le commutateur se compose d’une barre oblique et d’un mot ou d’une abréviation indiquant l’action du commutateur. Ce commutateur indique à Outlook de démarrer sans afficher le Volet de lecture.

Un commutateur est parfois suivi d’une ou plusieurs instructions spécifiques appelées paramètres, qui fournissent au programme des informations supplémentaires sur la manière d’exécuter la commande .exe. Par exemple, la commande suivante indique à Outlook de charger un nom de profil spécifique au démarrage.

outlook exe /profile profilename

Les noms de commutateurs ne peuvent pas être abrégés et ne respectent pas la casse. En revanche, leurs paramètres respectent parfois la casse.

Voici les noms des commandes de démarrage des produits Office Word, Excel, PowerPoint, Visionneuse PowerPoint, Outlook et Access.

Word

winword.exe

Excel

excel.exe

PowerPoint

powerpnt.exe

Visionneuse PowerPoint

pptview.exe

Outlook

outlook.exe

Access

msaccess.exe

Lorsque vous utilisez l’une des commandes de démarrage d’Office, vous devez spécifier le chemin d’accès complet du fichier .exe du produit. Vérifiez l’emplacement de ce fichier sur votre ordinateur. Ce tableau indique les emplacements des fichiers .exe si vous avez accepté les emplacements de dossiers par défaut lors de l’installation.

Dans Office 2007

Windows 32 bits : C:\Program Files\Microsoft Office\Office12\

Windows 64 bits : C:\Program Files (x86)\Microsoft Office\Office12\

Dans Office 2010

Windows 32 bits : C:\Program Files\Microsoft Office\Office14\

Windows 64 bits : C:\Program Files (x86)\Microsoft Office\Office14\

Dans Office 2013

Windows 32 bits : C:\Program Files\Microsoft Office\Office15\

Windows 64 bits : C:\Program Files (x86)\Microsoft Office\Office15\

Dans Office 2016

Windows 32 bits : C:\Program Files\Microsoft Office\Office16\

Windows 64 bits : C:\Program Files (x86)\Microsoft Office\Office16\

  1. Dans Windows 10, cliquez sur l’icône Recherche ou Cortana dans la barre des tâches, tapez Exécuter, puis cliquez sur Invite de commandesdans les résultats.

    Dans Windows 8, appuyez sur la touche Windows, tapez Exécuter, puis appuyez sur Entrée.

    Dans Windows 7, cliquez sur Démarrer, pointez sur Tous les programmes, cliquez sur Accessoires, puis sur Exécuter.

  2. Dans la boîte de dialogue Exécuter, tapez un guillemet, entrez le chemin d’accès complet du fichier .exe, puis tapez un autre guillemet. Vous pouvez aussi cliquer sur Parcourir pour localiser et sélectionner le fichier. Dans ce cas, les guillemets sont insérés automatiquement.

  3. Après le guillemet fermant, tapez une espace, puis le nom du commutateur. Vous pourriez, par exemple, entrer ce qui suit :

    "c:\program files\microsoft office\office15\outlook.exe" /nopreview
    

Lors du prochain démarrage, l’application s’ouvrira normalement. Pour savoir comment réutiliser votre démarrage personnalisé, voir la section suivante.

Concernant l’utilisation de commutateurs de ligne de commande, il convient de noter ce qui suit :

  • Vous ne pouvez utiliser qu’un seul commutateur à la fois. Le démarrage d’une application Office avec plusieurs commutateurs n’est pas pris en charge.

  • Si le paramètre est le chemin d’accès d’un emplacement sur votre ordinateur ou un nom de fichier comprenant des espaces, placez-le entre guillemets doubles, par exemple, /t "Rapport mensuel.dotx".

  • Les commutateurs et les paramètres ne respectent pas la casse. Par exemple, il n’existe aucune différence entre /RO et /ro.

  • Insérez une espace devant chaque commutateur et paramètre.

  1. Cliquez avec le bouton droit sur le bureau Windows, pointez sur Nouveau, puis, dans le menu contextuel, cliquez sur Raccourci.

  2. Dans l’Assistant Création d’un raccourci, dans le champ Entrez l’emplacement de l’élément, tapez un guillemet ("), entrez le chemin d’accès complet du fichier .exe de l’application (en incluant le nom du fichier compris), puis tapez un autre guillemet. Vous pouvez également cliquer sur Parcourir pour rechercher et sélectionner le fichier. Dans ce cas, les guillemets sont ajoutés automatiquement.

  3. Après le guillemet final, insérez un espace, puis tapez le commutateur et les paramètres. Si le paramètre est un chemin d’accès à un emplacement sur votre ordinateur et que le chemin d’accès contient un espace, il doit également être placé entre guillemets. Par exemple :

    "c:\program files\microsoft office\office15\excel.exe" /r "c:\My Folder\book1.xlsx"
    
  4. Cliquez sur Suivant.

  5. Dans la zone Entrez un nom pour ce raccourci, indiquez le nom du raccourci, puis cliquez sur Terminer.

    L’Assistant crée le raccourci et le place sur le Bureau.

Chaque fois que vous souhaitez utiliser le raccourci pour démarrer l’application, double-cliquez dessus.

Pour ajouter le raccourci sur le Bureau dans le manu Démarrer de Windows, cliquez avec le bouton droit sur le raccourci, puis cliquez sur Ajouter au menu Démarrer dans le menu contextuel.

Liste des commutateurs de ligne de commande pour les produits Office

Chacun produit Office utilise un ensemble distinct de commutateurs de ligne de commande.

Remarque : Ces listes n’incluent pas tous les commutateurs ajoutées depuis Office 2007. Si vous utilisez des commutateurs de ligne de commande et souhaitez des informations sur les plus récents disponibles, veuillez répondre Oui ou Non à la question « Ces informations vous ont-elles été utiles » à la fin de cette rubrique. Ensuite, dans la zone qui s’affiche, indiquez le produit Office et la version qui vous intéressent.

Commutateur et paramètre

Description

/safe

Démarre Word en mode sans échec.

/q

Démarre Word sans afficher l’écran de démarrage.

/ttemplatename

Démarre Word en ouvrant un nouveau document basé sur un modèle autre que le modèle Normal.

Exemple   Pour démarrer Word en ouvrant un document basé sur un modèle nommé Myfax.dotx stocké sur le lecteur C, à l’invite de commandes, tapez ce qui suit :

/tc:\Myfax.dotx

Remarque : N’incluez pas d’espace entre le commutateur et le nom du modèle de fichier.

Note de sécurité : Les modèles pouvant contenir des macros porteuses de virus, soyez prudent lorsque vous les ouvrez ou lorsque vous créez des fichiers basés sur de nouveaux modèles. Prenez les précautions suivantes : exécutez un logiciel antivirus à jour sur votre ordinateur, définissez le niveau élevé de sécurité des macros, désactivez la case à cocher Faire confiance à tous les modèles et compléments installés, utilisez des signatures numériques et tenez à jour une liste des sources fiables.

/t filename

Démarre Word et ouvre un fichier existant.

Exemple    Pour démarrer Word et ouvrir le modèle de fichier Myfax.dotx stocké sur le lecteur C, à l’invite de commandes, tapez ce qui suit :

/t c:\Myfax.dotx

Exemple    Pour démarrer Word et ouvrir plusieurs fichiers, tels que MyFile.docx et MyFile2.docx stockés sur le lecteur C, à l’invite de commandes, tapez ce qui suit :

/t c:\MyFile.docx c:\MyFile2.docx

/f filename

Démarre Word en ouvrant un nouveau document basé sur un fichier existant.

Exemple    Pour démarrer Word et créer un document basé sur le fichier MyFile.docx stocké sur le bureau, à l’invite de commandes, tapez ce qui suit :

/f "c:\Documents and Settings\All Users\Desktop\MyFile.docx"

/h http://filename

Démarre Word et ouvre une copie en lecture seule d’un document stocké sur un site Microsoft Windows SharePoint Services. Le site doit figurer sur un ordinateur exécutant soit Word 2007 ou version ultérieure, soit Windows SharePoint Services 2.0 ou version ultérieure.

Exemple    Pour démarrer Word et ouvrir une copie du fichier MyFile.docx stocké dans une bibliothèque de documents dont l’URL est http://MySite/Documents, à l’invite de commandes, tapez ce qui suit :

/h http://MySite/Documents/MyFile.docx

Remarque : Si le document est extrait pour vous, le commutateur /h reste sans effet. Word ouvre le fichier afin que vous puissiez le modifier.

/pxslt

Démarre Word et ouvre un document XML existant basé sur la transformation XLS spécifiée.

Exemple   Pour démarrer Word et appliquer la transformation XLS MyTransform stockée sur le lecteur C au fichier XML Data.xml, également stocké sur le lecteur C, à l’invite de commandes, tapez ce qui suit :

/pc:\MyTransform.xsl c:\Data.xml

/a

Démarre Word et empêche le chargement automatique des compléments et des modèles globaux (dont le modèle Normal). Le commutateur /a verrouille également les fichiers de paramètres.

/ladd-in

Démarre Word, puis charge un complément Word spécifique.

Exemple   Pour démarrer Word, puis charger le complément Sales.dll stocké sur le lecteur C, à l’invite de commandes, tapez ce qui suit :

/lc:\Sales.dll

Remarque : N’incluez pas d’espace entre le commutateur et le nom du complément.

Note de sécurité :  Soyez prudent en cade d’utilisation de fichiers exécutables ou de codes dans des macros ou applications. Ces fichiers et codes pourraient effectuer des actions risquant de compromettre la sécurité de l’ordinateur et des données.

/m

Word démarre sans exécuter de macro AutoExec.

/mmacroname

Démarre Word, puis exécute une macro spécifique. Le commutateur /m empêche Word d’exécuter les macros AutoExec.

Exemple    Pour démarrer Word, puis exécuter la macro Salelead, à l’invite de commandes, tapez ce qui suit :

/mSalelead

Remarque : N’incluez pas d’espace entre le commutateur et le nom de la macro.

Les macros pouvant contenir des virus, exécutez-les avec prudence. Prenez les précautions suivantes : exécutez un logiciel antivirus à jour sur votre ordinateur, définissez le niveau élevé de sécurité des macros, désactivez la case à cocher Faire confiance à tous les modèles et compléments installés, utilisez des signatures numériques et tenez à jour une liste des sources fiables.

/n

Démarre une nouvelle instance de Word sans document ouvert. Les documents ouverts dans chaque instance de Word ne figurent pas parmi les choix de la liste Changer de fenêtre d’autres instances.

/w

Démarre une nouvelle instance de Word avec un document vierge. Les documents ouverts dans chaque instance de Word ne figurent pas parmi les choix de la liste Changer de fenêtre des autres instances.

/r

Word réenregistre dans le Registre Windows. Ce commutateur démarre Word, exécute le programme d’installation d’Office, met à jour le Registre de Windows, puis ferme.

/x

Démarre Word à partir du shell du système d’exploitation afin que Word ne réponde qu’à une seule demande d’échange dynamique de données (par exemple, pour imprimer un document par programme).

/ztemplatename

Se comporte visiblement exactement comme le commutateur /t. Toutefois, vous pouvez utiliser le commutateur /z avec Word pour générer à la fois un événement de démarrage et un nouvel événement, tandis que le commutateur /t génère uniquement un événement de démarrage.

Commutateur et paramètre

Description

chemin d’accès au classeur | nom de fichier

Ce paramètre ne nécessite pas un commutateur.

Démarre Excel et ouvre le fichier spécifié.

Exemple

excel.exe "c:\My Folder\book1.xlsx"

ou

excel.exe http://MySite/Book1.xlsx

/r chemin d’accès au classeur | nom de fichier

Ouvre un classeur spécifique en lecture seule.

Exemple

excel.exe /r "c:\My Folder\book1.xlsx"

ou

excel.exe /r http://MySite/Book1.xlsx

/t chemin d’accès au classeur | nom de fichier

Démarre Excel et ouvre le fichier spécifié en tant que modèle.

Exemple

excel.exe /t "c:\My Folder\book_name.xlsx".

ou

excel.exe /t http://MySite/book_name.xlsx

/n chemin d’accès au classeur | nom de fichier

Au même titre que /t, démarre Excel et ouvre le fichier spécifié en tant que modèle.

Exemple

excel.exe /n "c:\My Folder\book_name.xlsx".

ou

excel.exe /n http://MySite/book_name.xlsx

/e ou /embed

Empêche l’apparition de l’écran de démarrage d’Excel et l’ouverture d’un classeur vide.

Exemple

excel.exe /e

/p chemin d’accès au classeur

Spécifie un dossier comme dossier de travail actif (par exemple, le dossier vers lequel pointe la boîte de dialogue Enregistrer sous).

Exemple

excel.exe /p "c:\My Folder"

/s ou /safemode

Force Excel à contourner tous les fichiers qui sont stockés dans des répertoires de démarrage, comme le dossier XLStart par défaut situé dans le répertoire où Excel ou Microsoft Office est installé.

Exemple

excel.exe /s

/m

Crée un classeur contenant une seule feuille macro XLM.

Exemple

excel.exe /m

/a progID

Démarre Excel et charge le complément Automation spécifié par le progID du complément.

Exemple

excel.exe /a MyProgId.MyProgID2.1

/x

Démarre une nouvelle instance (processus distinct) d’Excel.

Exemple

excel.exe /x "c:\My Folder\book1.xlsx"

ou

excel.exe /x http://MySite/Book1.xlsx

Voici les commutateurs de ligne de commande disponibles pour PowerPoint.

Commutateur ou paramètre

Action

/B

Démarre PowerPoint en ouvrant une nouvelle présentation vierge.

Exemple : "c:\program files\microsoft office\office12\POWERPNT.exe" /B

/C

Démarre PowerPoint en ouvrant le fichier spécifié, et démarre simultanément une conférence Windows NetMeeting.

Exemple : "c:\program files\microsoft office\office12\POWERPNT.exe" /C NetMeetingPresentation.pptx

Remarque : Si vous utilisez ce commutateur sans spécifier de fichier, PowerPoint démarre sans ouvrir de présentation et aucune conférence NetMeeting n’est démarrée.

/EMBEDDING

Démarre PowerPoint sans afficher la fenêtre du programme Office PowerPoint 2007. Les développeurs utilisent ce commutateur lors du test de compléments.

Exemple : "c:\program files\microsoft office\office12\POWERPNT.exe" /EMBEDDING

/M MACRO

Exécute une macro dans une présentation spécifiée.

Exemple : "c:\program files\microsoft office\office12\POWERPNT.exe" /M myfile.pptm "MyMacro"

« MyMacro » est une macro figurant dans le fichier myfile.pptm.

/N

Démarre PowerPoint et crée une présentation.

Exemple : "c:\program files\microsoft office\office12\POWERPNT.exe" /N "Path\templatename.potx"

Cet exemple spécifie le nom du modèle sur lequel la nouvelle présentation basée : templatename.potx.

Si aucun nom de modèle n’est fourni, PowerPoint démarre une nouvelle présentation basée sur le modèle vide (ce qui équivaut en fait utiliser le commutateur /N sans nom de modèle).

/O

Démarre PowerPoint et spécifie une liste de fichiers à ouvrir.

Exemple : "c:\program files\microsoft office\office12\POWERPNT.exe" /O File name1.pptx, File name2.pptx

/P

Imprime la présentation sur l’imprimante par défaut à l’aide des paramètres par défaut.

Lorsque vous utilisez le commutateur /P, PowerPoint affiche la boîte de dialogue Imprimer avant l’impression. Après que vous avez choisi les options et cliqué sur OK, la boîte de dialogue se ferme, PowerPoint imprime le fichier, puis se ferme. Si vous ne voulez pas voir PowerPoint s’afficher, utilisez le commutateur /PT (Imprimer sur) à la place.

Exemple : "c:\program files\microsoft office\office12\POWERPNT.exe" /P "MyFile.pptx"

/PT

Imprime la présentation sur l’imprimante spécifiée en utilisant les paramètres par défaut.

Si vous ne voulez pas voir PowerPoint s’afficher, utilisez le commutateur /PT (Imprimer sur).

Exemple : "c:\program files\microsoft office\office12\POWERPNT.exe" /PT "PrinterName" "" "" "MyFile.pptx"

PrinterName est le nom d’imprimante qui s’affiche dans le champ Nom sous Imprimante dans la boîte de dialogue Imprimer. Les guillemets sans contenu sont nécessaires. Les guillemets entourant PrinterName et le chemin d’accès au fichier PPTX sont nécessaires uniquement si l’un des noms comporte des espaces, mais il est toujours judicieux de les utiliser.

/PMO

Imprime le fichier spécifié, mais affiche la boîte de dialogue Imprimer.

Lorsque vous utilisez le commutateur /P, PowerPoint affiche la boîte de dialogue Imprimer avant l’impression. Après que vous avez choisi les options et cliqué sur OK, la boîte de dialogue se ferme, PowerPoint imprime le fichier, puis se ferme. Si vous ne voulez pas voir PowerPoint s’afficher, utilisez le commutateur /PT (Imprimer sur) à la place.

Exemple : "c:\program files\microsoft office\office12\POWERPNT.exe" /PMO "MyFile.pptx"

/RESTORE

Restaure PowerPoint à l’état antérieur à la fermeture anormale du programme. Lors du redémarrage, PowerPoint tente de récupérer et restaurer certains aspects de l’état du programme et des présentations antérieurs à la fermeture.

Exemple : "c:\program files\microsoft office\office12\POWERPNT.exe" /RESTORE

/S

Ouvre le fichier de présentation spécifié en mode diaporama.

Exemple : "c:\program files\microsoft office\office12\POWERPNT.exe" /S "Presentation1.pptx"

Voici les commutateurs de ligne de commande disponibles la Visionneuse PowerPoint.

Commutateur ou paramètre

Action

/D

Affiche la boîte de dialogue Ouvrir à la fin de la présentation.

Exemple : "c:\program files\microsoft office\office12\PPTVIEW.exe" /D

/L

Lit une sélection de présentations PowerPoint incluses dans un fichier texte.

Exemple : "c:\program files\microsoft office\office12\PPTVIEW.exe" /L "Your_Play_List.txt "

Remarque : Le fichier de sélection est une liste de noms de fichiers de présentation (précédés de leur chemin d’accès, le cas échéant). Il n’est pas possible d’ajouter des commutateurs de ligne de commande aux présentations figurant dans la sélection.

/N#

Ouvre la présentation sur un numéro de diapositive spécifié, au lieu de la diapositive 1.

Exemple : "c:\program files\microsoft office\office12\PPTVIEW.exe" /N5 "Presentation.pptx"

Cet exemple ouvre le fichier Presentation.pptx à la diapositive 5.

/S

Démarre la visionneuse sans afficher l’écran de démarrage.

Exemple : "c:\program files\microsoft office\office12\PPTVIEW.exe" /S

/P

Envoie la présentation à une imprimante, puis imprime le fichier.

Exemple : "c:\program files\microsoft office\office12\PPTVIEW.exe" /P "Presentation.pptx"

Cet exemple imprime le fichier Presentation.pptx.

Commutateur

Description

/a

Crée un élément avec le fichier spécifié en pièce jointe.

Exemple :

  • "c:\program files\microsoft office\office15\outlook.exe" /a "c:\my documents\labels.doc"

Si aucun type d’élément n’a été spécifié, IPM.Note est pris en compte. Impossible de l’utiliser avec des classes de message qui ne sont pas basées sur Outlook.

/altvba nomfichierotm

Ouvre le programme VBA spécifié dans nomfichierotm, au lieu de %appdata%\microsoft\outlook\vbaproject.otm.

/c classemessage

Crée un nouvel élément de la classe de message spécifiée (formulaires Outlook ou tout autre formulaire MAPI valide).

Exemples :

  • /c ipm.activity crée une entrée dans le Journal

  • /c ipm.appointment crée un rendez-vous

  • /c ipm.contact crée un contact

  • /c ipm.note crée un courrier électronique

  • /c ipm.stickynote crée une note

  • /c ipm.task crée une tâche

/checkclient

Choisit le gestionnaire de courrier électronique, de News et de contacts par défaut.

/cleanautocompletecache

Supprime l’ensemble des noms et adresses e-mail de la Liste de saisie semi-automatique (uniquement dans Outlook 2013 et 2016).

/cleancategories

Supprime tous les noms de catégorie personnalisée que vous avez créés. Réattribue les noms par défaut aux catégories.

/cleanclientrules

Démarre Outlook et supprime les règles basées sur le client.

/cleanconvongoingactions

Supprime la table d’actions de conversations (CAT, Conversations Actions Table). Les entrées de la table CAT pour un thread de conversation expirent généralement après 30 jours d’inactivité. Le commutateur de ligne de commande efface toute règle de marquage, de non prise en compte et de déplacement de conversations, et arrête immédiatement toute action supplémentaire (uniquement dans Outlook 2013 et 2016).

/cleandmrecords

Supprime les enregistrements de connexion enregistrés lorsqu’un responsable ou un délégué décline une réunion.

/cleanfinders

Réinitialise tous les dossiers de recherche dans la boîte aux lettres Microsoft Exchange pour le premier profil ouvert uniquement.

/cleanfromaddresses

Supprime du profil toutes les entrées De ajoutées manuellement.

/cleanmailtipcache

Supprime toutes les Infos-courrier du cache (uniquement dans Outlook 2013 et 2016).

/cleanreminders

Efface et régénère les rappels.

/cleanroamedprefs

Toutes les préférences transmises précédentes sont supprimées et copiées de nouveau depuis les paramètres locaux de l’ordinateur sur lequel ce commutateur est utilisé. Il s’agit des paramètres d’itinérance pour les rappels, la grille de disponibilité, les heures de travail, la publication de calendrier et les règles RSS.

/cleanrules

Démarre Outlook et supprime les règles basées sur le client et sur le serveur.

Important Si vous avez plusieurs boîtes aux lettres supplémentaires dans votre profil Outlook, l’exécution du commutateur de ligne de commande /cleanrules a pour effet de supprimer les règles de toutes les boîtes aux lettres connectées. Par conséquent, il est recommandé de n’exécuter cette commande que si de votre profil Outlook contient uniquement la boîte aux lettres cible.

/cleanserverrules

Démarre Outlook et supprime les règles basées sur le serveur.

/cleansharing

Supprime tous les abonnements RSS, à des calendriers Internet et à SharePoint des Paramètres du compte, mais laisse tout le contenu précédemment téléchargé sur votre ordinateur. Cela s’avère utile si vous ne pouvez pas supprimer l’un de ces abonnements dans Outlook 2013.

/cleansniff

Supprime le verrouillage par programme qui détermine lequel de vos ordinateurs (lors de l’exécution simultanée d’Outlook) traite les éléments de réunion. Le processus de verrouillage permet d’éviter que des messages de rappel existent en double. Ce commutateur supprime le verrouillage sur l’ordinateur sur lequel il est utilisé et permet à Outlook de traiter les éléments de réunion.

/cleansubscriptions

Supprime les messages d’abonnement et les propriétés pour les fonctions d’abonnement.

/cleanweather

Supprime les emplacements de villes ajoutés à la Barre météorologique.

/cleanviews

Restaure les affichages par défaut. Tous les affichages personnalisés que vous avez créés seront perdus.

/embedding

Utilisé sans paramètres de ligne de commande pour la co-création d’objets OLE standard.

/f nomfichiermsg

Ouvre le fichier de message spécifié (.msg) ou la recherche enregistrée Microsoft Office (.oss).

/finder

Ouvre la boîte de dialogue Recherche avancée.

/hol nomfichierhol

Ouvre le fichier .hol spécifié.

/ical nomfichierics

Ouvre le fichier .ics spécifié.

/importNK2

Importe le contenu d’un fichier .nk2 qui contient la liste de surnoms utilisée par les fonctionnalités de vérification automatique de nom et de saisie semi-automatique.

/importprf nomfichierprf

Démarre Outlook et ouvre/importe le profil MAPI défini (*.prf). Si Outlook est déjà ouvert, le profil à importer lors du prochain démarrage nettoyé est mis en file d’attente.

/launchtraininghelp réfbien

Ouvre une fenêtre d’aide avec la rubrique d’aide spécifiée dans réfbien.

/m nomcourrier

Fournit à l’utilisateur un moyen d’ajouter un nom de courrier à l’élément. Fonctionne uniquement avec le paramètre de ligne de commande /c.

Exemple :

  • Outlook.exe /c ipm.note /m nommessagerie

/nopreview

Démarre Outlook avec le volet de lecture désactivé.

/p nomfichiermsg

Imprime le message spécifié (.msg).

/profile NomProfil

Charge le profil spécifié. Si votre nom de profil contient un espace, placez-le entre guillemets (" ").

/profiles

Ouvre la boîte de dialogue Choix d’un profil indépendamment du paramètre Options dans le menu Outils.

/promptimportprf

Identique à /importprf, sauf qu’une invite s’affiche et que l’utilisateur peut annuler l’importation.

/recycle

Démarre Outlook en utilisant une fenêtre Outlook existante, le cas échéant. Utilisé avec /explorer ou /folder.

/remigratecategories

Démarre Outlook et démarre les commandes suivantes sur la boîte aux lettres par défaut :

  • Met à niveau les indicateurs de suivi à plusieurs couleurs vers les catégories de couleurs Outlook 2013.

  • Met à niveau les étiquettes de calendrier vers les catégories de couleurs Outlook 2013.

  • Ajoute toutes les catégories utilisées sur les éléments extérieurs à la messagerie dans la liste principale des catégories

Remarque : Il s’agit de la même commande que Mettre à jour vers les catégories de couleurs dans chaque boîte de dialogue de propriétés de la boîte aux lettres Outlook.

/resetfolders

Restaure les dossiers manquants à l’emplacement de remise par défaut.

/resetfoldernames

Redéfinit les noms de dossier par défaut (tels que Boîte de réception ou Éléments envoyés) en utilisant les noms par défaut dans la langue d’interface utilisateur Office en cours.

Si, par exemple, vous vous connectez d’abord à votre boîte aux lettres dans Outlook à l’aide d’une interface utilisateur en russe, les noms des dossiers par défaut en russe ne peuvent pas être renommés. Pour afficher les noms des dossiers par défaut dans une autre langue, telle que le japonais ou l’anglais, vous pouvez utiliser ce commutateur pour redéfinir les noms des dossiers par défaut après la modification de la langue d’interface utilisateur ou après l’installation d’une version d’Outlook dans une autre langue.

/resetformregions

Vide le cache des zones de formulaire et recharge les définitions de zones de formulaire depuis le Registre Windows.

/resetnavpane

Efface et régénère le volet Dossiers pour le profil en cours.

/resetquicksteps

Restaure les actions rapides par défaut. Toutes les actions rapides créées par l’utilisateur sont supprimées.

/resetsearchcriteria

Réinitialise tous les critères de recherche instantanée afin que le jeu de critères par défaut soit affiché dans chaque module.

/resetsharedfolders

Supprime tous les dossiers partagés du volet Dossiers.

/restore

Tente d’ouvrir le profil et les dossiers ouverts avant un arrêt anormal d’Outlook (uniquement dans Outlook 2013 et 2016).

/rpcdiag

Ouvre Outlook et affiche la boîte de dialogue d’état de la connexion de l’appel de procédure distante (RPC).

/rununittests

/safe

Démarre Outlook sans les personnalisations de barre d’outils ou de volet de lecture. Les compléments COM (Component Object Model) natifs et managés sont désactivés.

/safe:1

Démarre Outlook avec le volet de lecture désactivé.

/safe:3

Les compléments COM (Component Object Model) natifs et managés sont désactivés.

/select nomdossier

Démarre Outlook et ouvre le dossier spécifié dans une nouvelle fenêtre. Par exemple, pour ouvrir Outlook et afficher le calendrier par défaut, utilisez : "c:\program files\microsoft office\office15\outlook.exe" /select outlook:calendar.

/share feed://URL/nomfichier

/share stssync://URL

/share web://URL/nomfichier

Spécifie une URL de partage pour la connexion à Outlook. Par exemple, utilisez stssync://URL pour connecter une liste SharePoint à Outlook.

/sniff

Démarre Outlook, force la détection de nouvelles demandes de réunion dans la Boîte de réception, puis les ajoute au calendrier.

/t nomfichieroft

Ouvre le fichier .oft spécifié.

/v nomfichiervcf

Ouvre le fichier .vcf spécifié.

/vcal nomfichiervcs

Ouvre le fichier .vcs spécifié.

Commutateur

Paramètre

Description

Aucune

database

Ouvre la base de données ou le projet Microsoft Access spécifiés. Vous pouvez inclure un chemin d’accès si nécessaire. Si le chemin d’accès contient des espaces, placez-le entre guillemets.

/excl

Aucune

Ouvre la base de données Access spécifiée pour l’accès à exclusif. Pour ouvrir la base de données en vue d’une utilisation partagée dans un environnement multi-utilisateur, ignorez ce commutateur. S’applique uniquement aux bases de données Access.

/ ro

Aucune

Ouvre la base de données ou le projet Access spécifiés pour une utilisation en lecture seule.

/runtime

Aucune

Spécifie qu’Access démarre avec des options de version exécutable.

/profile

profil utilisateur

Démarre Access en utilisant les options définies dans le profil utilisateur spécifié au lieu des paramètres du Registre Windows standard créés lors de l’installation d’Access. Cette option remplace le commutateur /ini utilisé dans les versions d’Access antérieures à Access 95 pour spécifier un fichier d’initialisation.

/compress

base de données ou projet Access cibles

Compresse et répare la base de données Access, ou compresse le projet Access spécifié devant le commutateur /compress, puis ferme Access. Si vous omettez de spécifier un nom de fichier cible après le commutateur /compress, le fichier est compressé sous le nom et dans le dossier d’origine. Pour compresser sous un autre nom, spécifiez un fichier cible. Si vous incluez un chemin d’accès contenant des espaces, placez le chemin d’accès entre guillemets.

Si vous spécifiez un nom de fichier dans le paramètre base de données cible ou projet Access cible, mais vous n’incluez pas de chemin d’accès, le fichier cible est créé dans le dossier de base de données par défaut spécifié dans Access. Vous pouvez modifier ce paramètre dans la boîte de dialogue Options Access.

Dans un projet Access, cette option compresse le fichier de projet Access (.adp), mais pas la base de données Microsoft SQL Server.

/x

macro

Ouvre la base de données Access spécifiée devant le commutateur /x, puis exécute la macro spécifiée. Une autre méthode pour exécuter une macro lorsque vous ouvrez une base de données consiste à créer une macro nommée AutoExec.

Les macros pouvant contenir des virus, vous devez être prudent lorsque vous les exécutez. Prenez les précautions suivantes : exécutez un logiciel antivirus à jour sur votre ordinateur ; utilisez le Centre de gestion de la confidentialité pour désactiver toutes les macros à l’exception de celles qui portent une signature numérique ; tenez à jour une liste des sources de macros approuvées.

/ cmd

Aucune

Spécifie que ce qui suit dans la ligne de commande est la valeur qui sera renvoyée par la fonction Commande. Cette option doit être le dernier commutateur sur la ligne de commande. Vous pouvez utiliser un point-virgule ( ;) à la place de /cmd.

Utilisez ce commutateur pour spécifier un argument de ligne de commande utilisable dans Visual Basic pour Applications (VBA).

Développez vos compétences
Découvrez des formations
Accédez aux nouvelles fonctionnalités en avant-première
Rejoignez le programme Office Insider

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Merci pour vos commentaires. Il serait vraisemblablement utile pour vous de contacter l’un de nos agents du support Office.

×