Apprendre la structure d'une base de données Access

Apprendre la structure d'une base de données Access

Important :  Cet article a été traduit automatiquement, voir l’avertissement. Vous pouvez consulter la version en anglais de cet article ici.

Se familiariser avec les tables, formulaires, requêtes et autres objets dans une base de données peut faciliter l’accomplissement d’un vaste éventail de tâches telles que la saisie de données dans un formulaire, l’ajout ou la suppression de tables, la recherche et le remplacement de données ainsi que l’exécution de requêtes.

Cet article donne une vue d’ensemble de la structure d’une base de données Access. Access fournit plusieurs outils dont vous pouvez vous servir pour vous familiariser avec la structure d’une base de données spécifique. Il explique également comment, quand et pourquoi utiliser chacun de ces outils.

Remarque : Cet article a trait aux bases de données Access classiques qui se composent d’un fichier ou d’un jeu de fichiers qui contiennent l’ensemble des données des fonctionnalités d'application telles que des formulaires de saisie de données. Il ne s’applique que partiellement aux bases de données web, nouveau type de base de données Access que vous publiez sur le web en utilisant SharePoint Server avec Access Services. Pour plus d’informations sur les bases de données web, voir l’article Créer une base de données Access à partager sur le web.

Contenu de cet article

Vue d’ensemble

Voir les détails des objets dans une base de données

Explorer une table en mode Création

Voir les relations entre les tables

Voir comment les objets utilisent d’autres objets

Vue d’ensemble

Une base de données est un ensemble d’informations relatives à un sujet ou à un objectif particulier, tels que le suivi de commandes client ou la gestion d’une collection de musique. Si votre base de données n’est pas stockée sur un ordinateur, ou ne l’est que partiellement, vous pouvez suivre des informations de diverses sources que vous devez coordonner et organiser.

Par exemple, supposons que les numéros de téléphone de vos fournisseurs soient stockés en divers emplacements : dans un fichier de cartes de visites, dans des fichiers d’informations sur les produits conservés dans un classeur de rangement, et dans une feuille de calcul contenant les données des commandes. Si le numéro de téléphone d’un fournisseur change, vous devrez mettre à jour ces informations dans ces trois endroits. Dans une base de données bien conçue, le numéro de téléphone n’étant enregistré qu’une seule fois, il vous suffit de mettre à jour ces informations dans un seul emplacement. Par conséquent, lorsque vous mettez à jour le numéro de téléphone d’un fournisseur, celui-ci est automatiquement actualisé partout où vous l’utilisez dans la base de données.

Fichiers de base de données Access

Vous pouvez utiliser Access pour gérer toutes vos informations dans un seul fichier. Dans un fichier de base de données Access, vous pouvez utiliser les ressources suivantes :

  • des tables pour stocker vos données ;

  • des requêtes pour trouver et récupérer uniquement les données que vous souhaitez ;

  • des formulaires pour afficher, ajouter et mettre à jour des données dans des tables ;

  • des états pour analyser ou imprimer les données dans une disposition spécifique.

Données de tables utilisées dans une requête, un formulaire et un état

1. Stockez les données une fois dans une table, mais consultez-les à partir de plusieurs emplacements. Lorsque vous mettez à jour les données, elles sont automatiquement actualisées partout où elles apparaissent.

2. Extrayez des données à l’aide d’une requête.

3. Consultez ou entrez les données à l’aide d’un formulaire.

4. Affichez ou imprimez les données à l’aide d’un état.

Tous ces éléments (tables, requêtes, formulaires et états) sont des objets de base de données.

Remarque : Certaines bases de données Access contiennent des liens vers des tables stockées dans d’autres bases de données. Par exemple, il se peut que vous ayez une base de données Access contenant uniquement des tables, une autre contenant des liens vers ces tables, ainsi que des requêtes, formulaires et états basés sur les tables liées. Le plus souvent, il importe peu qu’une table soit liée ou réellement stockée dans la base de données.

Tables et relations

Pour stocker vos données, vous créez une table pour chaque type d’informations que vous suivez. Les types d’informations peuvent avoir trait à des clients, à des produits ou à des détails de commande. Pour rassembler les données de plusieurs tables dans une requête, un formulaire ou un état, vous définissez des relations entre les tables.

Remarque : Dans une base de données web, vous ne pouvez pas utiliser l’onglet objet Relations pour créer des relations. Vous pouvez utiliser des champs Liste de choix pour créer des relations dans une base de données web.

Données stockées dans des tables jointes sur des champs liés

1. Les informations client autrefois stockées dans une liste de diffusion résident désormais dans la table Consommateurs.

2. Les informations de commande autrefois stockées dans une feuille de calcul résident désormais dans la table Commandes.

3. Un ID unique, tel qu’un ID de client, différencie chaque enregistrement des autres au sein d’une table. En ajoutant un champ d’ID unique d’une table à une autre table et en définissant une relation entre les deux champs, Access peut faire correspondre des enregistrements concordants des deux tables de façon à ce que vous puissiez les regrouper dans un formulaire, un état ou une requête.

Requêtes

Une requête peut vous aider à trouver et à extraire les données remplissant les conditions que vous spécifiez, y compris en provenance de plusieurs tables. Vous pouvez également utiliser une requête pour mettre à jour ou supprimer plusieurs enregistrements à la fois, ainsi que pour effectuer des calculs prédéfinis ou personnalisés sur vos données.

Remarque : Vous ne pouvez pas utiliser une requête pour mettre à jour ou supprimer des enregistrements dans une base de données web.

Une requête renvoie les résultats de différentes tables

1. La table Consommateurs contient des informations sur les clients.

2. La table Commandes contient des informations sur les commandes des clients.

3. Cette requête extrait les données de Référence de commande et de Date requise de la table Commandes, et les données de Nom de société et de Ville de la table Consommateurs. La requête renvoie uniquement les commandes requises en avril pour les clients basés à Londres.

Formulaires

Vous pouvez utiliser un formulaire pour consulter, entrer et modifier les données ligne par ligne. Vous pouvez également utiliser un formulaire pour effectuer d’autres actions, telles que l’envoi de données à une autre application. Les formulaires contiennent généralement des contrôles qui sont liés à des champs sous-jacents dans les tables. Lorsque vous ouvrez un formulaire, Access extrait des données d’une ou plusieurs de ces tables, puis les affiche dans la disposition que vous avez choisie lors de la création du formulaire. Vous pouvez créer un formulaire à l’aide de l’une des commandes Formulaire disponibles dans le ruban ou de l’Assistant Formulaire. Vous pouvez également créer un formulaire vous-même en mode Création.

Remarque : Pour créer des formulaires et des états dans des bases de données web, vous utilisez le mode Page, pas le mode Création.

Les formulaires peuvent vous aider à afficher et entrer des données

1. Une table affiche de nombreux enregistrements en même temps, mais il se peut que vous deviez faire défiler horizontalement pour consulter toutes les données d’un enregistrement. Par ailleurs, lorsque vous consultez une table, vous ne pouvez pas mettre à jour les données de plusieurs tables en même temps.

2. Un formulaire se concentre sur un enregistrement à la fois et peut afficher des champs de plusieurs tables. Il peut également afficher des images et autres objets.

3. Un formulaire peut contenir un bouton sur lequel vous cliquez pour imprimer un état, ouvrir d’autres objets ou encore automatiser des tâches.

États

Vous pouvez utiliser un état pour rapidement analyser vos données ou les présenter d’une certaine façon dans des formats d’impression ou autres. Par exemple, vous pouvez envoyer à un collègue un état qui regroupe des données et calcule des totaux. Ou bien, vous pouvez créer un état contenant des données d’adresse mises en forme pour l’impression d’étiquettes de publipostage.

États affichant des données mises en forme ou calculées

1. Utilisez un état pour créer des étiquettes de publipostage.

2. Utilisez un état pour afficher des totaux dans un graphique.

3. Utilisez un état pour afficher des totaux calculés.

À présent que vous connaissez la structure de base des bases de données Access, poursuivez votre lecture pour découvrir comment vous servir des outils intégrés pour explorer une base de données Access spécifique.

Haut de la page

Voir les détails des objets dans une base de données

L’une des meilleures méthodes pour découvrir une base de données consiste à utiliser la fonction Documentation de base de données. La documentation de base de données permet de générer un état contenant des informations détaillées sur les objets présents dans une base de données. Vous commencez par choisir les objets à détailler dans l’état. Lorsque vous exécutez la fonction Documentation de base de données, son état contient toutes les données relatives aux objets de base de données que vous avez sélectionnés.

  1. Ouvrez la base de données que vous souhaitez documenter.

  2. Sous l’onglet Outils de base de données, dans le groupe Analyser, cliquez sur Documentation de base de données.

  3. Dans la boîte de dialogue Documentation, cliquez sur l’onglet qui représente le type d’objet de base de données à documenter. Pour créer un état sur tous les objets d’une base de données, cliquez sur l’onglet Tous types d’objets.

  4. Sélectionnez un ou plusieurs des objets répertoriés sous l’onglet. Pour sélectionner tous les objets sous un onglet, cliquez sur Sélectionner tout.

  5. Cliquez sur OK.

    La Documentation de base de données crée un état qui contient des données détaillées pour chaque objet sélectionné, puis ouvre l’état en mode Aperçu avant impression. Par exemple, si vous exécutez la Documentation de base de données sur un formulaire de saisie de données, l’état créé par la fonctionnalité Documentation répertorie les propriétés du formulaire dans son ensemble, les propriétés de chacune des sections du formulaire et les propriétés des boutons, étiquettes, zones de texte et autres contrôles sur le formulaire, ainsi que tous les modules de code et autorisations utilisateur associés au formulaire.

  6. Pour imprimer le rapport, sous l’onglet Aperçu avant impression, dans le groupe Imprimer, cliquez sur Imprimer.

Haut de la page

Explorer une table en mode Création

Remarque : Le mode Création n’est pas disponible pour les tables de bases de données web.

L’ouverture d’une table en mode Création vous permet de voir le détail de sa structure. Par exemple, vous pouvez examiner le type de données de chaque champ, observer la présence d’éventuels masques de saisie ou voir si la table utilise des champs Liste de choix (utilisant des requêtes pour extraire des données d’autres tables). Ces informations sont utiles, car les types de données et les masques de saisie peuvent affecter votre capacité à trouver des données et à exécuter des requêtes Mise à jour. Par exemple, supposons que vous vouliez utiliser une requête Mise à jour pour actualiser des champs spécifiques d’une table en copiant les données de champs similaires d’une autre table. La requête ne s’exécute pas si les types de données des champs ne correspondent pas dans les tables source et de destination.

  1. Ouvrez la base de données à analyser.

  2. Dans le volet de navigation, cliquez avec le bouton droit sur la table à explorer, puis, dans le menu contextuel, cliquez sur Mode création.

  3. Si nécessaire, notez le nom de chaque champ de la table et le type de données qui lui est affecté.

    Le type de données affecté à un champ peut limiter la taille et le type de données que les utilisateurs peuvent y entrer. Par exemple, les utilisateurs peuvent être limités à 20 caractères dans un champ de texte, et ne peuvent pas entrer de données Texte dans un champ dont le type de données défini est Numérique.

  4. Pour déterminer si un champ est de type Liste de choix, sous Propriétés du champ, dans la partie inférieure de la grille de création de table, cliquez sur l’onglet Liste de choix.

    Un champ Liste de choix affiche un ensemble de valeurs (un ou plusieurs champs, par exemple, pour le prénom et le nom) mais, en général stocke un autre jeu de valeurs (un seul champ tel qu’un ID numérique). Par exemple, un champ Liste de choix peut contenir le numéro d’identification d’un employé (la valeur stockée), mais afficher le nom de celui-ci (la valeur affichée). Lorsque vous utilisez un champ Liste de choix dans des expressions ou dans des opérations de recherche et remplacement, vous utilisez la valeur stockée, non la valeur affichée. Se familiariser avec les valeurs stockées et affichées d’un champ Liste de choix est la meilleure façon de s’assurer qu’une expression ou une opération de recherche et remplacement utilisant le champ Liste de choix fonctionne comme que vous le souhaitez.

    L’illustration suivante présente un champ Liste de choix classique. N’oubliez pas que les paramètres affichés dans la propriété Contenu du champ varient.

    Utilisation d’une table ou d’une requête en tant que source de données d’un champ de recherche

    Le champ Liste de choix illustré ici utilise une requête pour extraire des données d’une autre table. Vous pourriez également voir un autre type de champ Liste de choix, appelé liste de valeurs, utilisant une liste de choix codée en dur. Cette illustration montre une liste de valeurs classique.

    Utilisation d’une liste de valeurs en tant que source de données d’un champ de recherche

    Par défaut, les listes de valeurs utilisent le type de données Texte.

    La meilleure façon de trouver des listes de choix et de valeurs consiste à afficher l’onglet Liste de choix, puis à cliquer sur les entrées de la colonne Type de données pour chaque champ de la table. Pour plus d’informations sur la création de champs Liste de choix et de listes de valeurs, voir les liens dans la section Voir aussi.

Haut de la page

Créer des relations entre tables

Remarque : Vous ne pouvez pas utiliser l’onglet objet Relations dans une base de données web.

Pour voir une représentation graphique des tables d’une base de données, les champs de chaque table ainsi que les relations entre tables, utilisez l’onglet objet Relations. L’onglet objet Relations fournit une image d’ensemble de la structure de tables et de relations d’une base de données, qui constituent des informations essentielles lorsque vous avez besoin de créer ou de modifier des relations entre tables.

Remarque : L’ onglet objet Relations permet également d’ajouter, de modifier ou de supprimer des relations.

  • Ouvrez la base de données à analyser.

  • Sous l’onglet Outils de base de données, dans le groupe Relations, cliquez sur Relations.

L’onglet objet Relations s’affiche, indiquant les relations entre toutes les tables de la base de données ouverte.

Relation entre deux tables

Haut de la page

Voir comment les objets utilisent d’autres objets

Le volet Dépendances d’objet illustre la manière dont des objets de base de données, tels que des tables, formulaires, requêtes et états, interagissent avec d’autres objets ou dépendent de ceux-ci.

Le volet Dépendances d’objet peut vous aider à éviter de supprimer par inadvertance des sources d’enregistrement. Par exemple, supposez que vous disposiez d’une requête Commandes trimestrielles dans une base de données Ventes, et que vous n’ayez plus besoin de cette requête. Avant de supprimer la requête, vous devez déterminer si d’autres objets dans la base de données, tel qu’un formulaire ou un état, utilisent celle-ci comme source de données. Vous pouvez alors modifier les objets dépendants pour supprimer les références à la requête, ou supprimer les objets dépendants en même temps que la requête. L’affichage de la liste complète des objets dépendants peut vous faire gagner du temps en éliminant la nécessité de vérifier manuellement les propriétés des objets, et minimiser le risque d’erreur en détectant des détails à côté desquels un audit manuel pourrait passer.

Lorsque vous voulez modifier la conception d’un objet de base de données, le volet Dépendances d’objet peut également être utile en vous montrant comment la modification de conception affectera d’autres objets. Nous vous recommandons d’utiliser le volet Dépendances d’objet pour planifier des modifications de conception majeures.

Utiliser le volet Dépendances d’objet

  1. Ouvrez la base de données à examiner.

  2. Dans le volet de navigation, sélectionnez ou ouvrez une table, un formulaire, un état ou une requête.

  3. Sous l’onglet Outils de base de données, dans le groupe Relations, cliquez sur Dépendances d'objet.

  4. Si vous y êtes invité, cliquez sur OK pour mettre à jour les informations de dépendance.

    Remarque : La mise à jour des informations de dépendance peut prendre du temps.

    Le volet Dépendances d’objet s’affiche.

    Le volet Dépendances d’objet

  5. Pour afficher la liste des objets qui utilisent l’objet que vous avez sélectionné à l’étape 2, en haut du volet, cliquez sur Objets qui dépendent de moi. Pour afficher la liste des objets que l’objet sélectionné utilise, cliquez sur Objets dont je dépends.

  6. Pour afficher les informations de dépendance d’un objet, cliquez sur l’icône Développer (+) en regard de cet objet. Access affiche jusqu’à quatre niveaux de dépendances pour un objet.

Quand vous utilisez le volet Dépendances d’objet, gardez ce qui suit à l’esprit :

  • Les informations de dépendance sont disponibles uniquement si vous disposez des autorisations nécessaires pour ouvrir un objet en mode Création.

  • Le volet n’affiche pas d’informations pour les macros et les modules de code.

  • Le volet fonctionne uniquement pour les tables, formulaires, états et requêtes, à l’exception des types de requêtes suivants :

    • Requêtes Action (qui insèrent, actualisent ou suppriment des données)

    • Requêtes spécifiques de SQL, notamment les requêtes union, les requêtes de définition de données et les requêtes directes

    • Sous-requêtes

      Quand Access rencontre des requêtes imbriquées, les informations de dépendance sont générées uniquement pour la requête la plus à l'extérieur. Cette règle s’applique également aux tables et requêtes source de la sous-feuille de données d’une requête, ainsi qu’aux champs Liste de choix.

  • Access génère les informations de dépendance en recherchant les mappages de nom gérés par la fonctionnalité Correction automatique de nom qui rectifie automatiquement les effets secondaires courants qui se produisent lorsque vous renommez des formulaires, des états, des tables, des requêtes, des champs ou des contrôles sur des formulaires et des états. Si le suivi des informations de la fonction Correction automatique de nom est désactivé, vous êtes invité à l’activer pour pouvoir consulter les informations de dépendance.

Haut de la page

Remarque : Avertissement traduction automatique : cet article a été traduit par un ordinateur, sans intervention humaine. Microsoft propose cette traduction automatique pour offrir aux personnes ne maîtrisant pas l’anglais l’accès au contenu relatif aux produits, services et technologies Microsoft. Comme cet article a été traduit automatiquement, il risque de contenir des erreurs de grammaire, de syntaxe ou de terminologie.

Développez vos compétences
Découvrez des formations
Accédez aux nouvelles fonctionnalités en avant-première
Rejoignez le programme Office Insider

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Merci pour vos commentaires. Il serait vraisemblablement utile pour vous de contacter l’un de nos agents du support Office.

×